AccueilTemporalités de l’insulte (en) politique

Temporalités de l’insulte (en) politique

L’assaut verbal en politique. L’insulte en Europe et en Amérique latine, de la fin du XVIIIe siècle à nos jours

*  *  *

Publié le mercredi 07 mai 2003 par Anne Gentil-Beccot

Résumé

Il n’est pas rare que l’insulte (en) politique fuse aux tribunes des assemblées, dans les cortèges des manifestations, devant les caméras de télévision.

Annonce

Il n’est pas rare que l’insulte (en) politique fuse aux tribunes des assemblées, dans les cortèges des manifestations, devant les caméras de télévision. Elle peut être vite étouffée ou résonner longtemps, relayée par la presse, la rumeur publique, tranchée par le duel ou le procès. C’est sur elle que porte le programme « l’assaut verbal en politique », selon une approche pluridisciplinaire (histoire, histoire du droit, science politique), sur plus de deux siècles (de la fin du XVIIIe à nos jours), en Europe (France, Royaume-Uni, Espagne) et en Amérique latine (Argentine, Pérou, Vénézuela)
La journée d’étude de Dijon a pour objectif de mettre en relation cet ingrédient de la vie politique contemporaine et des moments de crise – révolution, guerre, etc. Dans quelle mesure et de quelle manière l’histoire de l’insulte se nourrit-elle de ces épisodes dramatiques ? Comment s’arrime-t-elle à des temporalités plus longues, à l’amont comme en aval de la crise ? Avant d’étudier certains des registres de l’insulte (université Paris-I, mercredi 26 novembre 2003), il convient de la contextualiser et de la replacer dans les temporalités socio-politiques qui lui donnent sens.

10h-12h30 Cadres de la question

Présentation générale - (Thomas Bouchet, univ. de Bourgogne, UMR 5605)

Hypothèses et pistes de travail - (Equipe d’organisation de la journée)

Le traitement juridique de l’insulte, XIXe et XXe siècles - (Frank Laidié, université de Franche-Comté, UMR 5605)

14h-17h Insultes à Bonaparte, insultes à Napoléon : regards croisés

Une entreprise de dénigrement de la famille la plus puissante d’Europe. L’injure à Napoléon et à Joseph Bonaparte par les Espagnols - (Richard Hocquellet, docteur en histoire, Paris)

Les voies d’expression des hostilités au Premier Empire, en France - (Natalie Petiteau, univ. Avignon)

Napoléon, cible des caricatures anglaises - (Fabrice Bensimon, univ. Paris-X et Pascal Dupuy, univ. Rouen)

Equipe d’organisation :
Fabrice Bensimon (univ. Paris-X) ; Thomas Bouchet (univ. de Bourgogne) ;
Maxime Dury (univ. de Bourgogne) ; Véronique Hébrard (CNRS) ; Anne Jollet (univ. Poitiers)

Salle Georges Chevrier (3e étage, bâtiment droit) Université de Bourgogne, 4 boulevard Gabriel, 21000 Dijon

Lieux

  • Dijon
    Dijon, France

Dates

  • mercredi 21 mai 2003

Mots-clés

  • Politique, Insulte, Europe, Amérique Latine, Bonaparte, Napoléon Ier

Contacts

  • Brigitte Colas
    courriel : brigitte [dot] colas [at] u-bourgogne [dot] fr

Source de l'information

  • Thomas Bouchet
    courriel :

Pour citer cette annonce

« Temporalités de l’insulte (en) politique », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 07 mai 2003, http://calenda.org/188079