AccueilDes Grands Ensembles aux villes nouvelles

Des Grands Ensembles aux villes nouvelles

Des Grands Ensembles aux villes nouvelles

*  *  *

Publié le lundi 12 mai 2003 par Anne Gentil-Beccot

Résumé

CENTRE D’HISTOIRE CULTURELLE DES SOCIETES CONTEMPORAINES DE l’UNIVERSITE DE VERSAILLES SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES Des Grands Ensembles aux villes nouvelles

Annonce

CENTRE D’HISTOIRE CULTURELLE DES SOCIETES CONTEMPORAINES
DE l’UNIVERSITE DE VERSAILLES
SAINT-QUENTIN-EN-YVELINES


Des Grands Ensembles aux villes nouvelles
Le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines organise à Paris le 11 juin prochain, en partenariat avec la Mission d'Histoire et d'Evaluation des villes nouvelles le Centre d'Histoire Urbaine de l'Ecole Normale Supérieure de Lyon une journée d’études sur le thème « Des grands ensembles aux villes nouvelles »
Cette journée se déroulera à Paris, dans l’Amphithéâtre Dupuis de l’Université de Paris I, 9, rue Mahler.
Pour l'imaginaire contemporain de la ville, les Grands Ensembles et les villes nouvelles tendent parfois à se confondre. Utopies de béton, programmes annoncés d'aménagement démesurés pour leurs adversaires, éléments de réponse à la crise du logement et signes du volontarisme étatique des Trente Glorieuses pour leurs partisans, les villes nouvelles et les Grands Ensembles partagent à l'arrivée l'histoire passionnée de formes de villes implantées là où on ne les attendait pas. Ils se partagent aussi les quartiers retenus par la Politique de la Ville. Ce sens commun de l'histoire urbaine trouve aussi un écho au sein de la communauté scientifique. Par l'ampleur de la rupture introduite dans l'ordre du paysage, par leur impact démographique et par leurs ambitions de départ, certains Grands Ensembles n'ont-ils pas en effet préfiguré les villes nouvelles des années 70 ? Inversement certaines villes nouvelles n'ont-elles pas bénéficié de " coups partis " relevant des pratiques immobilières des grands ensembles ?
Cette solution de continuité sur laquelle les historiens du temps présent s'interrogent, bouscule l'idée communément admise d'une rupture entre l'âge de la politique des grands ensembles et celui des villes nouvelles, de part et d'autre de la charnière de 1965. Le récit historique, dans les manuels d'histoire urbaine, comme les témoignages a posteriori (Paul Delouvrier, Bernard Hirsch, Michel Mottez) opposent terme à terme grands ensembles et villes nouvelles. Le système des EPA contre les SEM, le SDAU contre les dérogations au PARP ou au PADOG, une conception d'ensemble contre les improvisations au gré des opportunités foncières, des villes complètes contre des villes-dortoirs, une politique de qualité architecturale contre l'uniformité de l'architecture industrielle, apparemment tout distingue les deux types de construction. La mémoire des acteurs des villes nouvelles est de ce point de vue unanime dans son rejet du " modèle des Grands Ensembles ".
L'objectif de cette journée d'études est de questionner ces certitudes en revenant sur l'histoire urbaine des années 1950-1970. Par leur conception, les premiers Grands Ensembles ne s'inscrivent-ils pas - exactement comme les futures villes nouvelles - dans une perspective d'aménagement du territoire ? Certains cas d'école (Mourenx, Le Mirail, etc.) ne préfigurent-ils pas les villes nouvelles ? La chronologie elle-même n'incite-t-elle pas à nuancer l'opposition entre les deux formes urbaines, dans la mesure où un grand nombre d'opérations expérimentales sortent de terre pendant la période charnière des années 1955 1965. Comment dès lors peut-on affirmer que les villes nouvelles se sont édifiées contre les
Grands Ensembles ? En quoi la réflexion sur les Grands Ensembles participe-t-elle de la construction d'un contre-modèle, sur lequel vont s'appuyer les aménageurs des villes nouvelles ?
Entrée libre dans la limite des places disponibles.
Contact : Hélène Humbert Tel 01 39 25 56 41
Programme interministériel d'Histoire et d'Evaluation des villes nouvelles

Journée d'études du 11 juin 2003 :
Des Grands Ensembles aux villes nouvelles

Lieu : Amphithéâtre Dupuis, Université de Paris I, 9, rue Malher, 75 004 Paris (métro : Saint-Paul)

Organisation : Mission d'Histoire et d'Evaluation des villes nouvelles et Centre d'Histoire culturelle des sociétés contemporaines (Université de Versailles-Saint-Quentin) en collaboration avec le Centre d'Histoire Urbaine de l'Ecole Normale Supérieure de Lyon
Coordination scientifique : Annie Fourcaut (Directrice du CHU, professeur d'histoire contemporaine à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon) et Loïc Vadelorge (CHCSC, maître de conférences, Université de Versailles-Saint-Quentin)

Programme détaillé :

Matin :
9 heures 30-13 heures : Les Grands Ensembles ont-ils été des villes nouvelles ?
sous la présidence de Dominique Barjot (professeur d'histoire
contemporaine, Université de Paris IV-Sorbonne)
9 heures 30 : accueil
10 heures : Grands Ensembles ou villes satellites ?
Ø Annie Fourcaut (Directrice du CHU, professeur d'histoire contemporaine à
l'Ecole Normale Supérieure de Lyon) : " Les Grands Ensembles ont-ils été
conçus comme des villes nouvelles ?"
Ø Hervé Vieillard Baron (professeur de géographie, Université de Paris VIII)
: " De Sarcelles à Saint-Dizier : De la construction de logements à la
ville à part entière ? "
11 heures : Expérimentations I
Ø Marie-Christine Jaillet (directrice de recherche au CNRS, CIEU, Université de Toulouse Le Mirail) : " Le Mirail à Toulouse : un projet de " ville nouvelle " au destin de Grand Ensemble "
Ø Paulette Girard (enseignante-chercheuse, Ecole d'architecture de Toulouse) : " Mourenx : De la ville nouvelle industrielle à la ville de banlieue "

Après-midi :
14 heures 30 - 17 heures 30 : Ruptures ou continuités : Les
Grands Ensembles comme modèles ou anti-modèles ?
sous la présidence de Marie-Christine Jaillet (directrice de recherche au
CNRS, CIEU, Université de Toulouse Le Mirail)
14 heures 30 : Expérimentations II
Ø Pierre Weidknnet (maître assistant, Ecole d'architecture de Toulouse) : " Colomiers ville nouvelle "
Ø Frédéric Saunier (architecte, enseignant, doctorant, Université de Paris I) : " L'idée d'urbanisation nouvelle en Basse vallée de Seine : 1950-1970"
15 heures 30 : Flottements et Réflexions des années Soixante
Ø Laurent Coudroy de Lille (Maître de conférences à l'Institut d'Urbanisme de Paris, UMR LOUEST) : " " ville nouvelle " ou " Grand Ensemble " : Les usages localisés d'une terminologie particulière "
Ø Viviane Claude (professeur à l' Institut d'urbanisme de Lyon , Université de Lyon II, LATTS-ENPC) : " De l'ensemble à la ville , les flottements des années 1960 "
Ø Loïc Vadelorge (maître de conférences, Université de Versailles-Saint-Quentin) : " Les sociologues français et le contre-modèle du grand ensemble (1965-1975) "

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mercredi 11 juin 2003

Mots-clés

  • ville nouvelle, urbanisme

Contacts

  • Hélène Humbert
    courriel : helene [dot] humbert [at] uvsq [dot] fr

Source de l'information

  • Françoise Hache-Bissette
    courriel : francoise [dot] hache-bissette [at] uvsq [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Des Grands Ensembles aux villes nouvelles », Colloque, Calenda, Publié le lundi 12 mai 2003, http://calenda.org/188089