AccueilTravailler les représentations

Travailler les représentations

Séminaire franco-allemand de jeunes chercheurs "Travailler les représentations"

*  *  *

Publié le lundi 12 mai 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

Séminaire franco-allemand de jeunes chercheurs « Travailler les représentations » 10-13 septembre 2003, Moulin d’Andé (Eure) Comment les sciences humaines et sociales travaillent-elles les représentations ? Quelle est la spécificité des acc

Annonce

Séminaire franco-allemand de jeunes chercheurs

« Travailler les représentations »
10-13 septembre 2003, Moulin d’Andé (Eure)


Comment les sciences humaines et sociales travaillent-elles les représentations ? Quelle est la spécificité des acceptions et des usages qui en sont faits par différentes disciplines ? En résulte-t-il une problématique commune ? Voici quelques-unes des questions à l’origine de ce séminaire qui vise à articuler et à croiser, dans une perspective pluridisciplinaire et transnationale, diverses approches possibles des représentations.

Au cours des dernières années, la notion de représentation a en effet connu des développements qui l’ont placée au cœur d’une série de débats théoriques et ont donné lieu à des pratiques de recherche spécifiques. Les réélaborations qui en découlent varient cependant selon les disciplines. En histoire, la notion a supplanté le concept de mentalité cher aux fondateurs des Annales. Travailler, en histoire ou en sociologie, sur les représentations invite à la prise en compte de la production de sens par les individus ; les représentations pouvant aussi bien fonctionner comme contrainte collective que comme ressource et marge de manœuvre individuelle dans la construction du monde. L’anthropologie, de son côté, a commencé à discuter la question des représentations à un niveau plus général, radicalisant la dimension constructionniste inhérente à la notion et adoptant une perspective herméneutique sur les phénomènes sociaux. Certains auteurs assignent ainsi aux représentations une place centrale pour penser la médiation entre structures et logiques d’action au point d’en faire un des vecteurs d’intégration des théories de l’action dans l’anthropologie et la sociologie contemporaines. Ces enjeux théoriques ne sont pas sans rapport avec les réflexions menées en philosophie analytique ou en linguistique cognitive sur le rôle de la représentation du Soi et de l’Autre, de l’identité et de l’altérité dans les processus de communication. À ce titre, la question de la représentation ouvre à une problématique du référentiel, diversement thématisée selon les disciplines. En France, l’approche en termes de référentiel a été particulièrement travaillée par les sciences politiques comme mode de problématisation des rapports entre action publique et représentations.

Parallèlement à ces développements théoriques, on observe une intensification des recherches portant sur des formes concrètes de représentation. Elles concernent, par exemple, les images, les problèmes de représentation politique et sociale, la cartographie, le mental mapping, l’analyse des media ou encore les problèmes de reproduction et de transmission d’œuvres musicales ou artistiques, de vulgarisation scientifique etc.

Ce séminaire voudrait ouvrir un débat interdisciplinaire permettant de confronter ces différentes conceptions et niveaux d’analyse des représentations en offrant la possibilité à des doctorants et jeunes chercheurs de discuter, à travers la présentation de travaux empiriques, de leurs propres usages de la notion et des problématiques qui s’y réfèrent.

Les différentes contributions s’articuleront autour des thèmes suivants :
· Représentations et espace (constructions mentales de l’espace, mental mapping, cartographies, usages géo-politiques des représentations…)
· Représentations et mentalités (les représentations comme objet de l’histoire : transition conceptuelle ou changement de paradigme historiographique ?)
· Représentations et discours (rôle des représentations dans la constitution de l’identité et de l’altérité, dans des processus de communication, de traduction, d’interprétation, de réception…)
· Représentations et action (production sociale des représentations, usages, formes de mobilisation et effets. Comment s’imposent-elles, comment sont-elles mobilisées ? Par qui, dans quelles situations… ?)
· Représentations et politique (action publique, référentiels, normes et représentations…)
· Représentations et formes matérielles (modalités de production, de diffusion et d’appropriation des œuvres artistiques, dimension symbolique et pratique des représentations architecturales, des paysages urbains, les représentations comme formes de vulgarisation scientifique…)


Déroulement : Le séminaire se déroulera du mercredi 10 après-midi au samedi 13 septembre après-midi, dans un site rural qui joindra l’utile à l’agréable. Chaque demi-journée commencera par la conférence d’un(e) spécialiste, conférence qui sera suivie d’une session consacrée à la présentation de leurs travaux par les participants.

Public : Le séminaire s’adresse à 25 jeunes chercheurs doctorants ou post-doctorants de toutes nationalités, travaillant ou non dans une logique comparatiste, traitant ou non d’un terrain français ou allemand. Les langues de travail seront le français et l’allemand. Chacun s’exprimera dans sa langue de prédilection, mais devra être en mesure de comprendre l’autre langue.
Lieu : Le Moulin d’Andé, Eure (gare la plus proche : Val-de-Reuil)
Inscription : La sélection des candidats se fera sur la base du formulaire de candidature accompagné d’un curriculum vitae, d’une présentation de leurs travaux de recherche et d’un projet de contribution en relation avec le thème du séminaire.
Frais : 15 € (frais d’inscription). Les frais de voyage (train 2e classe ou avion billet APEX) et de séjour sont entièrement pris en charge par le CIERA.



Les dossiers de candidature sont à télécharger sur le site : www.ciera.fr et à renvoyer d’ici le :
30 avril au plus tard, à Michael WERNER, directeur du CIERA,
à l’attention de Claire Le Blanc, CIERA, 7, rue Huysmans, F-75006 Paris,
leblanc@ciera.fr, Tél. 0033 (0)1 53 63 31 50, Fax 0033 (0)1 53 63 31 56

Lieux

  • Le Moulin d'Andé (Eure)

Dates

  • mercredi 10 septembre 2003

Mots-clés

  • sciences sociales, sciences humaines, représentations, espace, , histoire, discours, action, politique, forme matérielle

Contacts

  • Simone Bramert
    courriel : bramert [at] ciera [dot] fr

URLS de référence

Source de l'information

  • Faure #
    courriel : faure [at] ciera [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Travailler les représentations », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 12 mai 2003, http://calenda.org/188096