AccueilLes migrations temporaires en Amérique du Nord

*  *  *

Publié le jeudi 15 mai 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

la Société d'Études Nord-Américaines organise une séance sur les MIGRATIONS TEMPORAIRES EN AMÉRIQUE DU NORD sous la responsabilité de Dominique Daniel (Université François Rabelais, Tours) Jeudi 22 mai, CERI, 56 rue Jacob, Paris 16-18 heu

Annonce

la Société d'Études Nord-Américaines organise une séance sur les


MIGRATIONS TEMPORAIRES EN AMÉRIQUE DU NORD


sous la responsabilité de Dominique Daniel (Université François Rabelais, Tours)


Jeudi 22 mai, CERI, 56 rue Jacob, Paris

16-18 heures






Thomas A. Klug (Associate Professor of History, Marygrove College, Detroit):
"Residents by Day, Visitors by Night: Conflict and Accommodation over
Canadian Commuters in the United States since 1885"
Canadian commuters have usually been invisible to most Americans. At times,
however, they have aroused the antipathy of American trade unionists
situated in local labor markets along the border. During the late 1920s,
the efforts of the Detroit Federation of Labor to seal off the border and
eliminate the competitive threat posed by thousands of commuters from
neighboring Windsor, Ontario, embroiled it in a very public dispute with
employers, local cross-border commercial and political interests, the
American Federation of Labor, and the respective national governments.
Promising to protect American labor while insuring that cross-border
commuting for purposes of employment remained intact, the Federal
immigration bureaucracy largely defused this political crisis by creatively
devising legal fictions that brought alien commuters under administrative
control.






Isabelle Vagnoux (Maître de conférences, Université de Provence) : "Le
programme Bracero (1942-1964) : Bilan et Perspectives"
Le programme Bracero, concernant essentiellement des ouvriers mexicains,
constitue une expérience unique dans l'histoire des flux migratoires aux
Etats-Unis puisque, pour la première fois, les gouvernements fédéraux des
deux pays s'étaient engagés à encadrer et à contrôler non seulement la
migration, mais aussi l'embauche, les salaires et les conditions de vie des
ouvriers. Bien que souvent critiquée de part et d'autre du Rio Grande, pour
des raisons que nous analyserons ici, cette expérience refait régulièrement
surface dans les débats sur l'immigration comme une solution éventuelle à
l'épineux dossier des flux en provenance du Mexique. Cette "mesure de
guerre" (qui a duré vingt-deux ans) pourrait-elle renaître au XXIe siècle?







Saïd Ouaked (ATER, Université de Franche-Comté, Besançon): "Travail qualifié
et compétition économique : le dilemme des visas H-1B aux Etats-Unis"
Avec le revers de la nouvelle économie, les milliers de licenciements et les
dépôts de bilan de centaines de start-ups, les Etats-Unis voient leur
politique d'immigration en matière de travailleurs qualifiés
particulièrement attaquée dans des secteurs traditionnellement favorables aux
étrangers. En revenant sur les raisons qui ont poussé les différentes
administrations à mettre en place de telles politiques, nous nous
interrogerons sur le dilemme auquel les Etats-unis doivent faire face:
faut-il revenir à des pratiques plus strictes en cette période creuse, ou
faut-il poursuivre celles qui permettent la venue de nombreux diplômés
étrangers qui affluent sur le marché du travail américain?

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 22 mai 2003

Contacts

  • Nicole Fouché
    courriel : nfouche [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les migrations temporaires en Amérique du Nord », Séminaire, Calenda, Publié le jeudi 15 mai 2003, http://calenda.org/188108