AccueilL'évaluation du paysage

L'évaluation du paysage

L’évaluation du paysage : une utopie nécessaire ? A la recherche d’indicateurs / marqueurs pluridisciplinaires

*  *  *

Publié le vendredi 23 mai 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

les 15 et 16 janvier 2004 à Montpellier, France Amphithéâtre CNRS PRESENTATION DU COLLOQUE Le contenu et les limites du concept de paysage sont encore flous et difficiles à cerner, l’appréhension du paysage comportant de m

Annonce


les 15 et 16 janvier 2004

à Montpellier, France
Amphithéâtre CNRS

PRESENTATION DU COLLOQUE


Le contenu et les limites du concept de paysage sont encore flous et difficiles à cerner, l’appréhension du paysage comportant de multiples dimensions et relevant de plusieurs disciplines.
Au-delà de ces hésitations, le paysage est devenu cependant un élément essentiel du développement économique et de l’aménagement du territoire (la loi "Paysage" a dix ans). Il participe ainsi largement aux processus de patrimonialisation et constitue souvent le support de la reconnaissance de caractéristiques identitaires, à des échelles de territoire diverses, d'essence géographique (terroirs, vallées…) ou liées à des projets (pays…). Il s'inscrit alors comme un moteur de développement économique.
Dans cette perspective, le paysage est alors reconnu comme objet de gestion et à ce titre, il peut être évalué. Les difficultés rencontrées dans cet exercice incitent aux échanges entre tous les acteurs concernés par le paysage.

L’objectif du colloque s’inscrit donc dans une perspective méthodologique, il s’attache à développer la réflexion sur les outils d’évaluation débouchant sur l’aide à la décision.

Il s’agit de faire le point sur ces outils en mettant l’accent sur ceux susceptibles de favoriser une véritable synergie et de bénéficier des apports :
- de différentes disciplines (géographie, sociologie, économie, etc.)
- de la confrontation des préoccupations chercheurs/gestionnaires/ aménageurs.

La réflexion peut en particulier donner lieu à des communications portant sur les thèmes suivants :

1. L’évaluation des caractéristiques des paysages et de leurs évolutions :
- propositions de critères d’évaluation (l’accent devra être mis sur les évaluations quantitatives) suivant les perspectives adoptées, détermination des éléments constitutifs des paysages ou estimation de leur valeur ;
- analyse critique.

2. La mise en évidence des facteurs à l’origine des dynamiques des paysages (écologiques, économiques, politiques) :
- recherche des facteurs explicatifs des mécanismes qui déterminent les caractéristiques et leurs évolutions.

3. De l’évaluation à la gestion des paysages :
- interrogation sur l’intérêt pour les gestionnaires de disposer de critères dépndant autant du regard porté que des objets regardés ;
- réflexion sur le besoins des gestionnaires (types et formes des indicateurs nécessaires à l’action).


ORGANISATION DU COLLOQUE

Les discussions devront être centrées sur des réflexions portant sur la pertinence d’outils susceptibles :
- de fournir une plate forme permettant de valoriser la complémentarité d’approches méthodologiques développées par différentes disciplines (évaluations monétaires, qualitatives, organisation d’informations localisées SIG, etc.)
- et d’aboutir à des instruments facilement utilisables notamment dans le cadre de processus de nécociation (au niveau de leur mise en place, de leur fiabilité) par les gestionnaires tels que des batteries d’indicateurs / marqueurs.

Les débats devraient permettre de clarifier :
- les types d’indicateurs/marqueurs à développer en relation avec leurs objectifs (évaluation connaissance ou jugement),
- les échelles d’évaluation,
- le rôle des évaluations : faciliter la concertation, la discussion à la fois entre chercheurs, entre gestionnaires et entre chercheurs et gestionnaires, d’une part pour la mise en place de politiques paysagères (ex ante) et d'autre part, pour l’évaluation des impacts de ces politiques (ex post).

Dans la mesure où la gestion des paysages s’inscrit dans la plupart des cas dans une perspective dynamique, les réflexions devraient également examiner comment assurer le suivi des évaluations.


COMITE SCIENTIFIQUE
Georges Bertrand, géographe, professeur émérite, Toulouse
Jean-Paul Chassany, agro-économiste, INRA, Montpellier
Jacques Lepart, écologue, CEFE-CNRS, Montpellier
Yves Luginbühl, géographe, Ladyss-CNRS, Paris
Alain Roger, philosophe, Clermont-Ferrand

COMITE D'ORGANISATION
Alix Audurier-Cros, Ecole d’Architecture de Marseille-Luminy
Alain Berger, CNRS-UMR 5045, Montpellier
Jean-Charles Filleron, Université de Toulouse
Sylvie Tournaire Hammel, CNRS-UMR 5045, Montpellier
Anne Honegger, CNRS-UMR 5045, Montpellier
Pascal Marty, CEFE-CNRS, Montpellier
Claude Napoleone, CEMAGREF, Aix-en-Provence
Daniel Puech, CNRS-UMR 5045, Montpellier


Merci de bien vouloir imprimer le formulaire de proposition de communication, disponible sur la page formulaire de proposition de communication , de le remplir et de le renvoyer accompagné d’un résumé d’une page à : Sylvie Tournaire Hammel - UMR 5045 - Bât. Marc Bloch 206
Université Paul Valéry, route de Mende - 34199 Montpellier Cedex 5
sylvie.tournaire@univ-montp3.fr


Lieux

  • Montpellier, France

Dates

  • dimanche 01 juin 2003

Contacts

  • Sylvie Tournaire
    courriel : sylvie [dot] tournaire [at] univ-montp3 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'évaluation du paysage », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 23 mai 2003, http://calenda.org/188124