AccueilLe communisme en Asie : l'impact de la Chine

Le communisme en Asie : l'impact de la Chine

Territoires et militants communistes : approches plurielles et comparée

*  *  *

Publié le lundi 02 juin 2003 par Marin Dacos

Résumé

CENTRE D'HISTOIRE SOCIALE DU XXe SIECLE Séminaire de recherche : Territoires et militants communistes : approches plurielles et comparée Animé par Bernard Pudal, Claude Pennetier, Roland Lew, Bruno Groppo, Jacques Girault, Journée internat

Annonce

CENTRE D'HISTOIRE SOCIALE DU XXe SIECLE


Séminaire de recherche :


Territoires et militants communistes : approches plurielles et comparée
Animé par Bernard Pudal, Claude Pennetier, Roland Lew, Bruno Groppo, Jacques Girault,

Journée internationale d'études sur le communisme en Asie :
l'impact de la Chine


Journée d'étude organisée par Roland LEW, Professeur à l'Université libre de Bruxelles :
Cette année le séminaire s'ouvre à l'Asie. Et la journée traite de l'impact chinois, et particulièrement du maoïsme, ce qu'il a représenté et ce qu'il en reste. Aborder la question du communisme en Asie c'est constater la véritable mondialisation du communisme issu de l'expérience soviétique. Et cela d'un double point de vue. C'est la victoire de la Révolution chinoise en 1949 qui fait du communisme réel issu d'octobre 1917 et de l'arrivée au pouvoir des bolcheviks une figure véritablement planétaire, un défi mondial pour " le capitalisme ". En Chine se produit l'autre grande révolution du siècle, à la fois " révolution communiste ", résurgence de la Chine et émergence en force de ce qu'on n'appelait pas encore le tiers monde. Ensuite la victoire maoïste en Chine concrétise la volonté du bolchevisme et de la troisième internationale dès des débuts ( 1919) de sortir des terres occidentales qui avaient été le terrain quasi exclusif de présence et d'action de la Deuxième internationale. Le bolchevisme russe devenait pour ses partisans et ses adversaires le bolchevisme mondial. Mais il le devenait sous des formes très particulières, celles du " stalinisme ", et du maoïsme dans le cas chinois.
La journée explore quelques aspects de cet impact chinois. Il s'agit d'abord de revenir sur les aspects particuliers du communisme chinois, et de sa composante maoïste dans son cheminement vers la victoire. Ensuite, par un saut dans le temps, d'apprécier ce qu'il reste du maoïsme dans la Chine d'aujourd'hui. Plusieurs contributions explorent l'impact chinois en dehors de Chine, au Vietnam, au Népal. Et une contribution apporte un éclairage sur la question difficile entre toutes de la possibilité d'une alternative non communiste ( l'héritage soviétique) pour les luttes ouvrières ( ici au Vietnam du sud).
Il s'agit, comme il se doit, de s'éloigner encore plus des mythes et mystifications du passé, et d'apprécier sobrement les connaissances nouvelles pour comprendre des trajectoires communistes effectives insérées dans le communisme réel du XX° siècle.

Date : 5 juin 2003
Lieu : Centre d'Histoire Sociale du XXe Siècle - 9, rue Malher 75004 PARIS
(Métro Saint-Paul) - Amphithéâtre
Entrée libre.
Contact :
Macha Tournié (machat@iresco.fr)
Tél. 01 40 25 12 19 - 01 44 78 33 78
Roland Lew (roland.lew@free.fr)
Tél. 01 41 74 67 53

PROGRAMME



Matin : 9h15 - 12h30

Président : Bernard PUDAL (CNRS, Université Paris X-Nanterre) : Introduction

9h15 - 11h10

Guilhem Fabre (Université du Havre) : " Violence et servitude volontaire : la naissance du maoïsme à Yanan ".

Alain Roux (professeur émérite des universités Paris VIII et Inalco) : " Les ouvriers de Shanghaï et l'arrivée au pouvoir du PCC : 1948-1949 ".

11h10 -11h30 Pause

11h30 - 12h30

Roland Lew (Université libre de Bruxelles) : " Les intellectuels, le militant et la formation du maoïsme ".

Pierre Brocheux (Université de Paris VII) : " Les rapports entre communistes vietnamiens et chinois, 1924-1979 : un état des lieux ".





Après-midi : 14h - 18h

Président : Claude PENNETIER (CNRS)

14h - 15h45

Pierre Brocheux (Université de Paris VII) : " Une tentative de " syndicalisme libre " dans le sud Vietnam, 1959-1975 ".

Mai Gang ( chercheur associé au Centre Chine, Ehess-CNRS) et Isabelle Thireau (CNRS et Centre Chine) : " Sens du juste et mise à l'épreuve des références maoïstes : le cas des ouvriers migrants en Chine aujourd'hui ".
15h45 - 16h Pause

16h - 18h

Marie Holzman ( Université de Paris VII et présidence de Solidarité Chine) : " Les revendications ouvrières chinoises aujourd'hui et l'impossible dialogue avec le régime ".

Philippe Ramirez (CNRS équipe Himalaya) : " Comment peut-on être maoïste au Népal ? ".

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 05 juin 2003

Pour citer cette annonce

« Le communisme en Asie : l'impact de la Chine », Colloque, Calenda, Publié le lundi 02 juin 2003, http://calenda.org/188140