AccueilLes matérialismes (et leurs détracteurs)

Les matérialismes (et leurs détracteurs)

Les matérialismes (et leurs détracteurs)

*  *  *

Publié le mardi 01 juillet 2003 par Anne Gentil-Beccot

Résumé

Les matérialismes (et leurs détracteurs) Paris, 11 et 12 septembre 2003 Coordinateurs : Jean Dubessy (Géologie et Gestion des Ressources Minérales et Énergétiques, CNRS, Nancy), Guillaume Lecointre (Département de Systématique, MNHN, Pa

Annonce

Les matérialismes (et leurs détracteurs)

Paris, 11 et 12 septembre 2003


Coordinateurs : Jean Dubessy (Géologie et Gestion des Ressources Minérales et Énergétiques, CNRS, Nancy), Guillaume Lecointre (Département de Systématique, MNHN, Paris), Marc Silberstein (Laboratoire Communication et Politique, CNRS, Paris ; éditions Syllepse, Paris)

Le matérialisme en sciences est une condition méthodologique qui stipule qu’il est nécessaire et suffisant de prendre en compte la matière pour interpréter tout phénomène. Dans la continuité du colloque " Intrusions spiritualistes et impostures intellectuelles en sciences ", organisé en 2000, et du livre paru sous le même titre en 2001, le présent colloque entend développer l’exploration d’un " domaine conceptuel " : le matérialisme (1re partie). Les différentes options propres au matérialisme incitent à réfléchir aux matérialismes, et particulièrement aux matérialismes non-réductionnistes. Les contributions de la première journée s’intéressent à ce domaine suivant différents thèmes : " Perception des matérialismes ", " Matérialismes, neurosciences et neurophilosophie ", " Matérialismes et physique ", " Matérialismes et théorie de l’évolution ", " Matérialismes et sciences sociales ", ces thèmes étant évidemment transversaux.
Mais ceci implique notamment que l’examen des " impostures intellectuelles en sciences " se poursuive (2e partie – 2e journée). Remarquons que si ce colloque scrute à nouveau les impostures spiritualistes (les détracteurs du matérialisme), il s’intéresse également à des disciplines neutres par rapport à la question du matérialisme, l’économie par exemple. Il nous a semblé opportun d’y faire allusion car les procédés de persuasion mis en jeu sont similaires à ceux qu’emploient les spiritualistes " fins " quand ils veulent faire admettre leur " légitime scientificité ". Enfin, seront examinés quelques cas d’une autre forme d’imposture intellectuelle, le relativisme. Ici, la question n’est pas tant celle de l’acceptation ou du rejet du matérialisme, mais celle de l’acceptation uniforme de toutes les doctrines relatives à la connaissance et au monde.

11 septembre
9h00 : accueil du public
9h30 : début des interventions
Ouverture : Jean Dubessy (géologie, CNRS, Nancy), Guillaume Lecointre (biologie, MNHN, Paris) et Jacques Bouveresse (philosophie, Collège de France, Paris)
1re journée - Épistémologie des matérialismes
10h00 - 13h00

Perception des matérialismes
- Yvon Quiniou (philosophie, La Roche sur Yon) " Visages du matérialisme "
- Pierre Deleporte (biologie, CNRS, Paimpont) " Le matérialisme scientifique de Mario Bunge "
- Arnold Kluge (biologie, Université du Michigan, Chicago) " Explanations of historical individuality as a basis for scientific knowledge "
- Günther Mensching (philosophie, Université de Hanovre) " Le Cercle de Vienne et le matérialisme "

Matérialismes, neurosciences et neurophilosophie
- Bernard Andrieu (philosophe du corps-esprit-cerveau, Archives Poincaré, CNRS, Université de Nancy 2) " Le matérialisme en neurophysiologie "
- Max Kistler (épistémologie, Institut Nicod, CNRS, Université Paris 10) " Matérialisme, réductionnisme et détermination naturelle "

Discussion de la matinée

Déjeuner (13h00 - 14h00)
14h00 - 18h00
Matérialismes et physique
- Jean Bricmont (physique, Université catholique de Louvain, Belgique) " Déterminisme, chaos et mécanique quantique "
- Martin Axelrad (physique, Paris) " Du déterminisme laplacien au déterminisme dialectique "
- Efichtios Bitsakis (physique, Athènes) " Microphysique : pour un monisme de la matière "
- Michel Paty (épistémologie de la physique, CNRS) " Matière et nécessité dans la connaissance scientifique "

Matérialismes et théorie de l'évolution
- Chomin Cunchillos (biologie, Madrid) " Matérialisme et théorie des unités de niveau d'intégration "
- Jean-Jacques Kupiec (biologie, Institut Cochin de Génétique Moléculaire) " Matérialisme darwinien en biologie moléculaire "
- Edouard Machery (philosophie, Institut Nicod, CNRS) " Psychologie évolutionniste et spécificité humaine "

Matérialismes et sciences sociales
- François Athané (philosophie, Université de Paris 10) " De Spencer à Darwin (en passant par Marx) : les matérialismes dans les sciences
sociales en France "

Discussion de l'après-midi

12 septembre

2e journée - Les impostures en sciences ou les formes de l'antiscience
9h00 - 13h00

Impostures spiritualistes
- Christian Magnan (astrophysique, Université de Montpellier 2 et Collège de France) : i) " Les " raisonnements anthropiques " ont-ils des fondements théoriques ? " ii) " L'infini des cosmologistes : réalité ou imposture ? "
- Pierre Deleporte et Jean-Sébastien Pierre (biologie, CNRS, Université de Rennes 1) " Jacques Arnould et le recul élastique du dogme "
- Sylvia Laussinotte (juriste, Université Paris 10) et Laurent Dianoux (biologie, CNRS, Paris) : i) " L'islam et la science "
ii) " Le rôle de l'Église catholique dans le choix des programmes de recherche européen "

14h30 - 18h00
- René Zaragüeta-Bagils (paléontologie, MNHN, Paris) " Critère de démarcation versus magistères séparés : Popper, Gould, dieu et le Grand
Schtroumpf "
- Jean Dubessy (géologie, CNRS, Nancy) " Le NOMA de Gould "
- Bernard Lahire (sociologie, ENS Lettres et Sciences Humaines, CNRS, Lyon) " Imposture en sociologie : le cas de la thèse d'Elizabeth Teissier "
- Guillaume Lecointre (biologie, MNHN, Paris) " Johnathan Wells, Philip Johnson et Michael Denton : les formes instruites de l'antiscience "
- Jean-Sébastien Pierre (biologie, Université Rennes 1) " Hasard, probabilités, contingence et téléonomie "
- Pedro Lima (journaliste scientifique, Paris) " Impostures mystiques en paléoanthropologie : le cas Cremo et Thompson "
- Jérôme Segal (histoire des sciences, Centre Jean Cavailles-ENS, IUFM de Paris) " Usages et mésusages de la théorie de l'information "
- Marc Silberstein (LCP-CNRS et éditions Syllepse) " Jacques Ravatin, de la physique des hautes énergies à la sottise infinie "

Impostures non-spiritualistes
- Cyrille Bouvet (psychologie clinique, Université Paris 10) " Dérives et délires sous couvert de psychologie "
- Robert Boyer (économie, CEPREMAP-CNRS) " Pourquoi les économistes sont-ils si peu poppériens ? "
- Jean-Philippe Touffut (économie, Centre St-Gobain) " L'invention de l'homo œconomicus "
- Jean-Marc Del Percio (sciences politiques, IEP de Lyon) " Une collusion paradoxale : scientisme et irrationalisme, un terreau fertile pour le
relativisme "
- Guillaume Lecointre (biologie, MNHN) " Les formes médiatisées du relativisme "


Colloque : 11-12 septembre 2003. De 9h00 à 13h00 et de 14h30 à 18h00.
Lieu : Institut Goethe, 17 avenue d'Iéna, 75116 Paris. Métro : Iéna.
Entrée libre (sous réserve des places disponibles).


Contacts
Marc Silberstein : lcp@damesme.cnrs.fr - tél. : 01 44 16 75 50 (labo)
Sabine Le Lay (éditions Syllepse) : sabine.syllepse@wanadoo.fr - tél : 01 44 62 08 89
Libre Pensée - tél : 01 46 34 21 50

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • samedi 11 septembre 2004

Mots-clés

  • matérialisme, sciences, épistémologie, biologie, physique

Contacts

  • marc silberstein
    courriel : contact [at] asso-mat [dot] net

URLS de référence

Source de l'information

  • marc silberstein
    courriel : contact [at] asso-mat [dot] net

Pour citer cette annonce

« Les matérialismes (et leurs détracteurs) », Colloque, Calenda, Publié le mardi 01 juillet 2003, http://calenda.org/188196