AccueilLa mondialisation vue de l'Est

La mondialisation vue de l'Est

La mondialisation vue de l'Est

*  *  *

Publié le vendredi 08 août 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

Appel à contribution : La mondialisation vue de l’Est La revue La Nouvelle Alternative(Politique et société à l’Est) prépare un dossier sur le thème «la mondialisation vue de l’Est» pour l’automne 2003, pour lequel elle envisage des textes présentant

Annonce

Appel à contribution : La mondialisation vue de l’Est

La revue La Nouvelle Alternative(Politique et société à l’Est) prépare un dossier sur le thème «la mondialisation vue de l’Est» pour l’automne 2003, pour lequel elle envisage des textes présentant des points de vue polémiques ou venant en contrepoint du discours dominant, lequel d’une part assimile volontiers l’élargissement de l’UE à l’Est à ses aspects institutionnels, d’autre part laisse entendre l’universalité des mobilisations altermondialistes.

On entendra ici par mondialisation, à la fois la mondialisation financière (souvent dénoncée parce qu’elle est déconnectée de la circulation réelle des marchandises), la mondialisation de la politique et enfin le dit «village global» (les autoroutes de l’information, la consommation de masse uniformisée, l’«américanisation» de la culture etc.), notion sujette à critique puisque le rapprochement des modes de vie concerne élites et classes moyennes tandis que la pauvreté devient durable.

La crise irakienne a révélé que les pays candidats ne constituent pas un bloc uniforme et que peuvent s’exprimer de nouvelles solidarités politiques informelles et mouvantes selon les enjeux. Ces solidarités peuvent être déconcertantes par rapport aux solidarités probables, par exemple entre pays européens eux-mêmes; elles génèrent même de nouvelles classifications, ainsi la distinction entre «ancienne» et «nouvelle» Europe, pourtant élaborée pour un usage polémique immédiat. Ce thème des nouvelles solidarités concerne aussi bien la mondialisation, l’élargissement de l’Otan, l’élargissement de l’UE.

Les contributions pourraient apporter des résultats et des opinions concernant les pistes suivantes :

1. La mondialisation politique :
on s’attendait à une européanisation des jeux politiques ou de l’action publique est-européens et on s’aperçoit que les politiques est-européennes peuvent aussi se restructurer sous l’effet de logiques encore plus larges pour devenir des politiques « mondialisées » :

- Compétition des influences extérieures sur les politiques est-européennes :
qu’est-ce qui oriente les politiques publiques? Y a-t-il des politiques publiques qui peuvent être influencées par les États-Unis, par exemple les politiques de défense? Les think tanks exercent-ils une influence?

- Insertion des pays dans la politique mondiale :
comment les pays d’Europe centrale prennent-ils position dans les négociations internationales? Quelles sont leurs positions à l’OMC? La peur d’être des pays aux économies de sous-traitance persiste-t-elle, constitue-t-elle un thème mobilisateur?

2. L’élargissement à l’Est de l’Union européenne :
on aimerait que le point de vue institutionnel qui est d’ordinaire adopté ne soit pas la seule approche utilisée dans les articles publiés. On souhaite que les auteurs prennent du recul par rapport au processus politique institutionnel, soit qu’ils travaillent sur des acteurs moins souvent étudiés, soit qu’ils adoptent un point de vue décalé.

3. Les mobilisations :
la transnationalisation des enjeux concerne-t-elle l’Europe centrale et si ce n’est pas le cas, quelles sont les causes du positionnement périphérique de cette partie de l’Europe? On pourra notamment se consacrer aux mobilisations «anti» ou «alter» mondialistes, qu’on peut supposer être orientées contre la mondialisation financière et contre l’uniformisation des modes de vie et de la consommation (par exemple : lutte pour la diversité culturelle et linguistique).
En leur absence, on aimerait savoir pourquoi de telles mobilisations n’apparaissent pas et si la critique de la mondialisation se manifeste d’une autre façon (réseaux?)

La rédaction souhaite des textes d’une longueur maximale de 20 000 signes.

Merci d’adresser vos textes à l’adresse suivante : redaction@nouvelle-alternative.org

Les propositions d’article doivent parvenir à la rédaction le 15 septembre, accompagnées des noms et qualités de l’auteur et de ses coordonnées complètes.

Les articles acceptés devront être rendus à la rédaction le 20 octobre, accompagnés d’un résumé.

Indications de mise en page :

Times New Roman 11. Retrait de première ligne 0,95cm. Deux niveaux de titre, en Times New Roman 12 : niveau 1 caractères gras et italique, niveau 2 italique.


La Nouvelle Alternative
41 rue Bobillot
75013 Paris
redaction@nouvelle-alternative.org
http://wwww.nouvelle-alternative.org

Derniers dossiers parus :
- Bilan de dix ans de la séparation slovaco-tchèque (n°58, sous presse)
- Quelle culture à l’Est ? (n°57)
- Retour d’exil, entrée en politique (n°56)
- L’environnement en Europe centrale (n°55)

Catégories

  • Europe (Catégorie principale)

Dates

  • lundi 15 septembre 2003

Mots-clés

  • mondialisation, élargissement UE, élargissement OTAN, nouvelles solidarités, mobilisations

Contacts

  • La Nouvelle Alternative
    courriel : redaction [at] nouvelle-alternative [dot] org

Source de l'information

  • Odile Caillat-Magnabosco
    courriel : odile [at] caillat [dot] nom [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La mondialisation vue de l'Est », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 08 août 2003, http://calenda.org/188258