AccueilUne Europe malgré tout

Une Europe malgré tout

les échanges culturels, intellectuels et scientifiques entre Européens dans la guerre froide, 1945-1990

*  *  *

Publié le mardi 16 septembre 2003 par Marin Dacos

Résumé

Une Europe malgré tout : les échanges culturels, intellectuels et scientifiques entre Européens dans la guerre froide, 1945-1990 Colloque international organisé sous le patronage de l’Association internationale d’histoire contemporaine de l’Europe

Annonce

Une Europe malgré tout : les échanges culturels, intellectuels
et scientifiques entre Européens dans la guerre froide, 1945-1990


Colloque international organisé sous le patronage
de l’Association internationale d’histoire contemporaine de l’Europe
au Centre européen de Coppet (Suisse)
du 25 au 27 septembre 2003


Plus de dix ans après la fin de la guerre froide, le moment est venu de reprendre quelques aspects essentiels de la période de guerre froide – en dehors des conflits idéologiques et politiques qui ont divisé l’Europe, ses chercheurs et ses historiens, durant plusieurs décennies du XXe siècle.
Lors du colloque de Coppet, il s’agira de traiter les échanges et les réseaux culturels, intellectuels et scientifiques : ceux qui ont été rompus, ceux qui se sont maintenus, et ceux qui ont été créés ou réactivés à l’un ou l’autre moment des tensions entre les deux blocs. L’objectif essentiel est bien de montrer que “malgré tout” – à savoir malgré l’existence du “rideau de fer” et des obstacles innombrables qui lui faisaient cortège – des réseaux et des liens ont été entretenus entre les deux parties de l’Europe divisée, par des acteurs souvent indépendants des instances gouvernementales respectives.
L’objectif méthodologique consiste à tirer parti des nouvelles recherches rendues possibles par l’ouverture récente des archives sur cette période dans plusieurs pays d’Europe – qu’il s’agisse d’archives publiques ou privées, celles notamment des associations culturelles et des partis politiques. De même gagnera-t-on à y confronter les publications de sources gouvernementales, consacrées ces dernières années à telle ou telle crise de la période.

Un colloque scientifique peut atteindre son objectif s’il réussit à réunir un groupe de chercheurs qualifiés par rapport au thème proposé. De l’appel à contributions lancé en automne 2002, nous avons pu établir une liste riche et originale de contributeurs dont la plupart sont soit des historiens dont la compétence est largement reconnue, soit de jeunes chercheurs qui se sont lancés dans de nouveaux chantiers, que le climat et les contraintes de la guerre froide n’autorisaient pas à ouvrir.
Nous avons dû écarter plusieurs propositions dont l’originalité ne nous paraissait pas assurée, ainsi que certaines propositions auxquelles nous avons dû renoncer pour des raisons logistiques.
Nous tenons par ailleurs à relever qu’au programme du colloque, les inscriptions d’auteures historiennes représentent en gros la moitié des participants.
Les résultats du colloque donneront lieu à une publication qui pourra être proposée à la collection de l’AIHCE L’Europe et les Europes, que dirige chez Peter Lang le professeur Jean-Claude Favez.
La problématique proposée connaîtra des prolongements par l’organisation, ultérieurement, d’un second colloque qui aura vraisemblablement lieu ailleurs qu’en Suisse, sur les “échanges économiques et techniques durant la guerre froide”.

Les séances du colloque sont ouvertes à des auditeurs, sur inscription préalable (sans frais) à l’adresse lubor.jilek@ieug.unige.ch

Le nombre des places disponibles étant très limité, nous devons tenir compte de l’ordre d’arrivée des inscriptions

---------------------------------------



Une Europe malgré tout: les échanges culturels, intellectuels et scientifiques entre Européens dans la guerre froide, 1945-1990


Colloque international organisé sous le patronage
de l’Association internationale d’histoire contemporaine de l’Europe au Centre européen de Coppet (Suisse)
du 25 au 27 septembre 2003



Programme du colloque


Jeudi après-midi, 25 septembre 2003

14h30 Accueil des participants

15h00 Ouverture du colloque & introduction, par Antoine Fleury, professeur à la Faculté des lettres
et à l’Institut européen de l’Université de Genève

15h15 Perspectives gouvernementales

Présidence : M. Jacques Bariéty (Paris)

Justine Faure (Université de Strasbourg III) : Visions américaines de l’Europe réunifiée: les institutions stras-bourgeoises de guerre froide dans les années cinquante
Corine Defrance (UMR IRICE : CNRS, Paris) : La fondation de l’Académie des sciences et des lettres de Mayence en 1949-1950
Irène Herrmann (Fonds national de la recherche scientifique, Berne-Genève) : Une vision de vaincus ? La guerre froide dans l’historiographie russe d’aujourd’hui

16h00 Débat

16h15 Pause


16h45 Institutions d’échanges et d’information

Présidence : M. Tomasz Schramm (Poznań)

Natalia Yegorova (IVI RAN, Moscow): The All-Union society for cultural relations with foreign countries and the early détente, 1953-55 (VOKS : Vsesoiuznoe obshchestvo kul’turnoi sviazi s zagranitsei)
Ulrich Pfeil (Deutsches historisches Institut, Paris) : Kulturzentren als Ort der ideologischen Konfrontation und der mauerüberschreitenden Kontakte: das Centre culturel de la RDA in Paris und das Französische Kultur-zentrum in Ost-Berlin
Vladislav Marjanović (Vienne): L’idée d’Europe centrale : une contribution autrichienne aux échanges cultu-rels entre l’Est et l’Ouest

17h30 Débat

––––––––––––––

18h30 Apéritif, suivi d’un dîner



Vendredi matin, 26 septembre 2003


9h00 Milieux et réseaux d’échanges entre intellectuels

Présidence : M. Francis Python (Fribourg, Suisse)

Claus Hässig (Université de Genève): Deux protagonistes genevois face à l’éclatement de l’Europe: les Rencontres internationales de Genève et le Centre européen de la culture
Sylvie Davet (Université de Fribourg): La Société européenne de culture (Venise) et la revue Comprendre

Nicole Racine (CEVIFOP, Paris): Le PEN Club français dans l’Europe de la guerre froide
Anne-Marie Corbin (Université du Maine, Le Mans): L’action du Congrès pour la liberté de la culture : un réseau efficace ?
Lubor Jílek (Institut européen de l’Université de Genève): Que faire ? La Fondation pour une entraide intellec-tuelle européenne et ses options dans la « seconde » guerre froide, 1975-1985

10h15 Débat

10h30 Pause

11h00 Association et réseaux d’historiens

Présidence : M. Frank Hadler (Leipzig)

Agnes Blänsdorf (Kiel): Zusammenarbeit zwischen Ost und West in der Geschichtswissenschaft:
das Comité international des sciences historiques und die Internationalen Historikerkongresse
Vilém Prečan (Scheinfeld-Prague): The acid test of principles in inter-bloc cultural cooperation : international
solidarity with independent Czech and Slovak historians in the 1970’s and 1980’s

11h30 Débat


––––––––––––––


12h00 Déjeuner



Vendredi après-midi, 26 septembre 2003


14h15 Réseaux pacifistes et confessionnels entre visions et réalisme

Présidence : M. Christian Baechler (Strasbourg)

Jérôme Adant (Université libre de Bruxelles): Un baron rouge ? Les activités pacifistes d’Antoine Allard entre 1945 et 1965
Josef D. Beneš (Genève-Commugny): Entre mouvement œcuménique et régime communiste : Josef L. Hromádka entre Genève et Prague, 1948-1968
Bernard Cook (Loyola University, New Orleans): Pax Romana as an alternative to Communism

15h00 Débat

15h15 Pause


15h45 Enjeux et reflets du cinéma

Présidence : M. John Keiger (Salford)

Claudia Mistretta (Università degli studi di Firenze): Cinema and Iron Curtain: the Italo-Hungarian relationship until 1956
Thomas Lindenberger (Zentrum für zeithistorische Forschung, Potsdam): Attention ! Abfahren ! Das Kino und die deutsch-französischen Koproduktionen in der DDR, 1956-1960
Caroline Moine (Centre Marc-Bloch, Berlin): Le film documentaire dans la guerre froide : Le Festival du cinéma à Leipzig, 1955-1990


16h30 Enjeux et échos de la musique

Présidence : M. Tamás Klenjánszky (Coppet)

Anne Morelli (Université libre de Bruxelles): La reine Elisabeth de Belgique, un pont entre l’Est et l’Ouest ?
Carole Fink (Ohio State University, Columbus) : 1958 – The Prague Spring Music Festival Joins ‘Europe’

17h00 Débat

17h30 Fin de la journée

––––––––––––––


19h30 Dîner



Samedi matin, 27 septembre 2003


9h00 Les échanges culturels italo-soviétiques

Présidence : M. Franz Knipping (Wuppertal)

Elena Dundovich (Università degli studi di Firenze) : Le rôle du Parti communiste italien dans la construction d’un mythe : l’image de l’URSS en Italie après la mort de Staline
German Gigolaev (IVI RAN, Moscow): The Soviet-Italian cultural relations in 1953-1960 and their internal actors
Bruna Bagnato (Università degli studi di Firenze): L’accord culturel italo-soviétique de 1960

9h45 Débat

10h00 Pause


10h30 Expériences transeuropéennes et perception mutuelle de l’autre Europe

Présidence : Mme Marta Petricioli (Florence)

Bertrand Vayssière (Université de Pau et des Pays de l’Adour): De l’Europe Troisième force au bloc occidental (1945-48) : la conversion forcée de l’Union européenne des fédéralistes aux réalités de la division de l’Europe
Leszek Kuk (Université de Toruń): Les échanges culturels et scientifiques franco-polonais, 1945-1990
Albrecht Wiesener (Zentrum für zeithistorische Forschung, Potsdam) : Wir machen jetzt die neue Stadt: nationale und transnationale Dimensionen der Städteplannung in Ost- und Westdeutschland, 1945-1961
Robert Belot (Université de Belfort-Montbéliard) : Le jumelage des villes : une arme de paix en guerre froide ?
Sabine Dullin (Université de Paris I-Panthéon Sorbonne): Va-et-vient : passer la frontière occidentale de l’URSS pendant la guerre froide

11h45 Débat


12h00 Discussion générale & conclusion, sous la présidence de M. Antoine Fleury

12h30 Clôture du colloque

––––––––––––––

13h00 Déjeuner


15h00 Présentation du Centre d’archives européennes (château de Coppet, 1er étage)

Visite du Musée de Madame de Staël (château de Coppet, rez)


––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––


L’Association internationale d’histoire contemporaine de l’Europe a été créée à Strasbourg en novembre 1968, par un groupe d’historiens de divers pays d’Europe, sous l’impulsion du pro-fesseur Fernand L’Huillier. En 1982, elle a été reconnue comme organisme affilié au Comité international des sciences historiques. L’Association compte actuellement quatre cents mem-bres répartis dans tous les pays d’Europe, aux Etats-Unis, au Canada et au Japon.


Association internationale d’histoire contemporaine de l’Europe
Siège : Strasbourg, Palais universitaire

Secrétariat général : c/o Institut européen de l’Université de Genève
Professeur Antoine Fleury
2, rue Jean-Daniel Colladon
CH-1202 Genève

Antoine.Fleury@lettres.unige.ch

Téléphone +41 22–705 70 82
Télécopie / fax +41 22–705 73 71


Lieu du colloque

Institut européen de l’Université de Genève
Centre européen de Coppet

Château de Coppet (visible depuis la gare de Coppet, distante de 300 mètres ;
ligne de chemin de fer directe depuis Genève CFF-Cornavin)
Case postale 191
CH-1296 Coppet

téléphone du secrétariat du colloque +4122-960 71 12, télécopie/fax 960 71 11
courriel/e-mail Lubor.Jilek@ieug.unige.ch
page d’internet www.ieug.ch/ieug [sous Centre de Coppet]

sortie autoroutière Coppet / Divonne sur l’autoroute Genève-Lausanne
accès également par la route du lac (Versoix-Nyon)
parking payant disponible à proximité du Centre européen

Lieux

  • Coppet, Confédération Suisse

Dates

  • jeudi 25 septembre 2003

Contacts

  • Lubor Jilek
    courriel : lubor [dot] jilek [at] ieug [dot] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Une Europe malgré tout », Colloque, Calenda, Publié le mardi 16 septembre 2003, http://calenda.org/188313