AccueilZéphirin Rémy Camelinat (1840-1932)

Zéphirin Rémy Camelinat (1840-1932)

L’homme, le militant, le symbole

*  *  *

Publié le mardi 07 octobre 2003 par Marin Dacos

Résumé

Né en 1840 à Mailly-la-Ville, mort en 1932 à Paris, l’ouvrier bronzier Zéphirin Camélinat occupe dans l’histoire sociale française une place singulière. Si dans l’Yonne, son nom reste aujourd’hui encore gravé dans bien des mémoires, il a surtout acquis un

Annonce

Zéphirin Rémy CAMELINAT (1840-1932)
L’homme, le militant, le symbole

Date : 11-12 Octobre 2003,
Lieu : Auxerre (Yonne), Abbaye St-Germain

Né en 1840 à Mailly-la-Ville, mort en 1932 à Paris, l’ouvrier bronzier Zéphirin Camélinat occupe dans l’histoire sociale française une place singulière. Si dans l’Yonne, son nom reste aujourd’hui encore gravé dans bien des mémoires, il a surtout acquis un statut de symbole au plan national.

Cela tient en premier lieu au fait qu’il a incarné à travers son itinéraire personnel l’histoire du mouvement ouvrier et du socialisme pour toute la période allant du Second Empire (ami personnel de Proudhon, il fut l’un des signataires du Manifeste des Soixante) jusqu’aux années 1930, en passant par la fondation de l’AIT, la Commune, l’exil, la renaissance du socialisme, la formation de la SFIO, la Grande Guerre, la scission de Tours et la naissance du communisme en France. Cela est dû ensuite à sa personnalité propre : il semble rétrospectivement avoir personnifié toutes les qualités humaines dont surent faire montre les militants du mouvement ouvrier naissant en terme de probité (on sait avec quelle scrupuleuse honnêteté il dirigea la Monnaie durant la Commune), de désintéressement, de sacrifices consentis, et aussi de rigueur professionnelle (comme en témoigne sa longue collaboration avec Charles Garnier lors de la construction de l’Opéra). Ce n’est pas un hasard si l’écrivain Pierre Hamp a inclus dans son ensemble de portraits littéraires réunis sous le titre Braves gens de France (1939) une émouvante évocation de Camélinat.

Jouissant d’une popularité jamais démentie, Camélinat ne fut pourtant ni un théoricien, ni un publiciste influent, ni même un dirigeant de tout premier plan du mouvement ouvrier et socialiste français. S’il en est venu un peu paradoxalement à symboliser tout un segment de son histoire, c’est sans doute dans un itinéraire personnel hors du commun, inscrit dans la durée (près de 70 années d’engagement militant ininterrompu, qui lui confèrent un statut d’exception dans le Dictionnaire biographique du mouvement ouvrier français), prolongé par l’élaboration d’une mémoire liée à une symbolique commémorative et aux circonstances de la Résistance, qu’il faut en rechercher l’explication.

Ce colloque, le premier qui sera entièrement consacré à Zéphirin Camélinat, permettra de revenir sur le destin de l’homme, sur les étapes et les différentes facettes de sa vie de militant, sur la dimension symbolique qu’il a acquise. Ce sera aussi l’occasion de passer en revue plus d’un siècle d’histoire sociale de la France, de la Révolution de 1848, qui, enfant, le marqua durablement, jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, qui contribua à perpétuer la mémoire de son engagement.

Programme

AUXERRE,
samedi 11 octobre 2003

9h30 Accueil des participants

9h45 Introduction au colloque : Claude Pennetier (CNRS)

10h 15 Michel Cordillot (Université Paris VIII), Camélinat-le-communard, de Mailly-la-Ville à l’exil londonien

10h45 Laure Godineau (Université ParisXIII), Le retour d’exil de Camélinat et des communards

11h15 André Combes (IRM), Camélinat et la Franc Maçonnerie

11h45 Discussion sur les interventions du matin

12 h Repas au FJT

Après-midi
Présidence Jacques Girault (Université Paris XIII)

14h15 Gilles Candar (Musée d’Orsay), Camélinat militant socialiste

14h45 Thierry Hohl (Université de Bourgogne), Camélinat militant icaunais

15h15 Pascal Guillot (Université Paris XIII), Camélinat et la naissance du Parti communiste

15h45 Discussion

16h-16h30 Pause

16h30 Jean Vigreux (Université de Bourgogne), La symbolique des commémorations de la mort de Camélinat

17h Claude Delasselle/Joël Drogland (ARORY), La mémoire de Camélinat dans la Résistance

17h30 Discussion

18h Conclusions des travaux Madeleine Rebérioux (Professeur émérite, Université Paris VIII)

18h30 Apéritif à l’invitation de la Municipalité d’Auxerre
Animation musicale : Robert Hans

MAILLY-LA-VILLE,
dimanche 12 octobre 2003

9h45 Rassemblement à la salle des expositions et visite de l’Exposition Camélinat

10h15-11h30 Visite du Mailly-la-Ville de Camélinat (maison natale, maison de Zéphirin Camélinat, lieu où fut planté l’arbre de la liberté en 1848)
Animation musicale : Robert Hans et son orgue de barbarie

11h30-12h Cérémonie sur la tombe de Camélinat

12h15 Repas à la salle des fêtes communale (sur réservation exclusivement)

15h30 grand concert gratuit (Marc OGERET chante Camélinat et la Commune)


Ce colloque est organisé par : ADIAMOS-89

Association régie par la loi de 1901, ADIAMOS-89 a pour but de sauvegarder la mémoire du monde du travail et des mouvements sociaux (mouvement ouvrier, mouvement syndical, mouvement féminin, luttes revendicatives et d'émancipation, mouvement associatif, culturel, sportif).
L’association a entrepris au niveau régional un travail de préservation des archives des mouvements sociaux, récupérant (et parfois sauvant) des fonds par la passation de conventions, les classant, les inventoriant et les mettant à la disposition des chercheurs ou des personnes intéressés selon les règles classiques de consultation.

Pour tout renseignement complémentaires :

ADIAMOS-89
7, rue des Mésanges
89000 AUXERRE
Tel: 03 86 52 81 72 Fax: 03 86 51 12 63

Lieux

  • Auxerre, France

Dates

  • samedi 11 octobre 2003

Contacts

  • ADIAMOS-89 ~
    courriel :

Source de l'information

  • Maitron.org #
    courriel : info [at] maitron [dot] org

Pour citer cette annonce

« Zéphirin Rémy Camelinat (1840-1932) », Colloque, Calenda, Publié le mardi 07 octobre 2003, http://calenda.org/188385