AccueilMarguerite Porete

*  *  *

Publié le mercredi 15 octobre 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

Marguerite Porete, une âme au travail de l’Un, rencontre à propos du livre éponyme de Luc Richir (Ousia, 2002), avec l’auteur [à l’occasion de la Fureur de lire]. Rencontre avec Benoît Beyer

Annonce

Marguerite Porete, une âme au travail de l’Un, rencontre à propos du livre éponyme de Luc Richir (Ousia, 2002), avec l’auteur [à l’occasion de la Fureur de lire]. Rencontre avec Benoît Beyer de Ryke.

L’Écrit vain, Bruxelles

Aux XIIe et XIIIe siècles apparaît un courant de nature à subvertir les fondements de l'Occident chrétien : il s'agit du mouvement beguinal qui gagne principalement les Pays-Bas et la Rhénanie. Marguerite de Porete est l'une des figures majeures de ce mouvement. Née à Valenciennes vers le milieu du XIIIe siècle, elle fut brulée à Paris, le 1er juin 1310, pour avoir écrit «un authentique chef-d'œuvre de la littérature spirituelle de tous les temps», le Miroir des simples âmes anéanties.
La souveraineté de l'Un exige l'anéantissement de toute forme d'altérité susceptible d'amoindrir sa plénitude. C'est ainsi que la «bonté» de Dieu attend de l'âme qu'elle lui sacrifie son existence même, à savoir «toute la différence» qui la distingue du divin. Dieu, ce «Trés Haut Jaloux», n'a qu'un désir : qu'elle lui fasse gracieusement don - «sans pourquoi» - de son être, lequel se confond, pour Porete, avec l'essence de l'humanité : une volonté libre.

Catégories

Lieux

  • Bruxelles, Belgique

Dates

  • dimanche 19 octobre 2003

Contacts

  • Luc Richir
    courriel : lucrichir [at] tiscali [dot] be

Source de l'information

  • Benoît Beyer de Ryke
    courriel : benoit [dot] beyer [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Marguerite Porete », Informations diverses, Calenda, Publié le mercredi 15 octobre 2003, http://calenda.org/188413