AccueilLes vies de Voltaire

Les vies de Voltaire

Discours et représentations biographiques, XVIIIe-XXe siècle

*  *  *

Publié le samedi 25 octobre 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

Ce colloque a pour objet d’évaluer la constitution historique de l’image voltairienne à partir des discours biographiques sur Voltaire (et de Voltaire).

Annonce


Les vies de Voltaire



Colloque international “ Les vies de Voltaire : discours et représentations biographiques, XVIIIe-XXe siècle ” (23, 24 et 25 septembre 2004, Grenoble).
Colloque organisé par l’UMR LIRE CNRS n° 5611 (Pôle Université Stendhal-Grenoble 3), en collaboration avec la Voltaire Foundation et la SEV (Société des Études Voltairiennes)

Comité scientifique : Nicholas CRONK (Oxford, Voltaire Foundation), Simon DAVIES (Queens University, Belfast), J. Patrick LEE (Barry University, Floride, USA), Christiane MERVAUD (Université de Rouen), José Michel MOUREAUX (Université de Caen), Jean-François PERRIN (Université Grenoble III), Jochen SCHLOBACH (Université de la Sarre, Saarbrück), Jeroom VERCRUYSSE (Université libre de Bruxelles).

Comité d’organisation : Christophe CAVE (Université Stendhal-Grenoble 3, UMR LIRE), Simon DAVIES (Queen's University of Belfast)

Ce colloque a pour objet d’évaluer la constitution historique de l’image voltairienne à partir des discours biographiques sur Voltaire (et de Voltaire). Aujourd’hui qu’a paru la grande biographie érudite dirigée par René Pomeau (et alii), Voltaire en son temps, et que nous sommes riches des analyses sur les formes du discours biographique à la fin du XVIIIe siècle (J-Claude Bonnet) ou de leur signification historique ou idéologique (Daniel Roche, Eric Walter, J.-M. Goulemot, G. Benrekassa), il est important de s’interroger plus globalement, à la fois théoriquement et spécifiquement, sur les formes du champ biographique voltairien et de ses enjeux. Quel en est le corpus, quelles en sont les modalités, quelle en est l’histoire, quelles en sont les significations ? Il s’agit d’évaluer les “ vies de Voltaire ”, dans leur dynamique, jusqu’aux représentations actuelles, assez isolées d’ailleurs pour nous poser encore la question de la pérennité de cette icône …

Problématique : Avec son Commentaire historique sur les œuvres de l’auteur de la Henriade (1776), Voltaire a été son premier biographe. Une décennie plus tard, Duvernet puis Condorcet publient leurs “ Vie de Voltaire ”, avant des dizaines d’autres – dont celles des “ secrétaires ” : Collini, Lonchamp et Wagnière) – et après les quelques volumes de “ Mémoires ” et d’“ Anecdotes ” sortis après la mort du grand homme. Tels peuvent être les premiers jalons d’une histoire du discours biographique sur Voltaire, de ses formes et de ses enjeux.
On s’intéressera alors à la diversité formelle de ce discours biographique, qui se constitue historiquement en concurrence ou en complémentarité avec le discours d’éloge, les ana, et les propres discours autobiographiques de Voltaire. Par ailleurs, on interrogera le rapport entre biographie et correspondance, ou entre récit de vie et œuvres complètes. Au-delà, l’intérêt pour la vie de Voltaire – vie d’un “ homme de lettre ”, vie d’un “ grand homme ”, vie privée – prend aussi appui sur un ensemble de représentations qu’il est important de pouvoir intégrer à une réflexion globale sur cette question : recueils de lettres publiés de son vivant, récits de visiteurs, représentations picturales, rubriques dans la presse, œuvres littéraires ou pamphlets.
Enfin, ces “ récits de vie ” engagent de toute évidence une “ idéologie ” (la plupart des biographes des XVIIIe et XIXe siècle se situent dans un champ idéologique : philosophes/antiphilosophes, voltairiens/antivoltairiens, etc, selon des oppositions reconduites ou déclinées selon les moments de l’Histoire) ainsi qu’une idéologie du récit (une conception de la “ vie privée ” d’un homme de lettres et de la biographie en général, à situer historiquement).
Ce colloque, qui ne se veut pas étude de réception, devrait ainsi permettre de cartographier et de mettre en perspective les différentes formes de représentations, en fonctions des différents supports, des époques et des enjeux.

Axes : Trois axes peuvent être retenus parmi les nombreuses pistes de réflexion possibles :
1°. Peut-on tracer une histoire du discours biographique sur Voltaire, de ses formes et de ses enjeux ? Quel rapport le biographique entretient-il avec tous les modes de représentation de Voltaire : recueils d’ana, rubriques de presse ou des Mémoires secrets, dialogues des morts, récits “ des ombres ” ou écrits depuis les “ Champs Élysées ”, jusqu’aux “ biographèmes ” et aux discours “ méta-biographiques ” disséminés dans les correspondances ; mais aussi représentations fictives et plastiques (par exemple Huber) ? On pourra s’interroger sur la nature et le rôle des anecdotes. On pourra aussi comparer quelques grands éléments biographiques (récit d’enfance, exils, voyages, place des femmes ou des amis, Prusse, Ferney, retour à Paris, etc), ou quelques grands stéréotypes (Voltaire menteur, le rire de Voltaire, le “ vrai Voltaire ”, le versatile ou le contradictoire, le patriarche, etc) afin d’en déterminer la dynamique. Les discours des secrétaires, ou ceux des ennemis, ou encore des hagiographes peuvent donner lieu à des études monographiques ou sérielles. La perspective formelle et historique peut encore nourrir des réflexions sur le traitement de l’image voltairienne lors des centenaires (1878, 1978), ou plus généralement sur le sens de l’icône voltairienne dans la pensée, la société et la sphère littéraire à un moment donné de l’Histoire. Dans une certaine mesure, la comparaison avec les biographies issues d’autres pays (Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne) ou les biographies d’autres écrivains (Rousseau en particulier) peut être éclairante.
2°. De quelle nature sont les liens entre le discours biographique sur Voltaire et les représentations de soi par Voltaire lui-même, tant dans sa correspondance que dans ses textes “ autobiographiques ” (Mémoires pour servir à la vie de Monsieur de Voltaire, Commentaire historique…) ? Quelle conscience Voltaire a-t-il de ce type de représentation –à rapporter aussi à sa propre pratique de la biographie (historique en particulier) et à sa critique des “ vies ” ou “ mémoires authentiques ” (de Mme de Maintenon, de Christine de Suède, de Ganganelli, etc) ?
3°. Quel sens peut avoir aujourd’hui la représentation et la Vie de Voltaire : biographie érudite ou de vulgarisation, dans les manuels scolaires, au théâtre ou mise en film ?

Date limite d’envoi des propositions de communication : 31 décembre 2003.
Contact : Christophe Cave, 11, rue Pouteau, 69001 Lyon – christophe.cave@free.fr ou
Yvette Chiffre (Université Stendhal-Grenoble 3, UMR LIRE, BP 25 – 38040 Grenoble cedex 9 – yvette.chiffre@u-grenoble3.fr - Tél/Fax : 33 (0)4 76 82 41 47.


Lieux

  • Grenoble, France

Dates

  • mercredi 31 décembre 2003

Mots-clés

  • Voltaire, biographie

Contacts

  • Christophe Cave
    courriel : christophe [dot] cave [at] free [dot] fr
  • Yvette Chiffre
    courriel : yvette [dot] chiffre [at] u-grenoble3 [dot] fr

URLS de référence

Pour citer cette annonce

« Les vies de Voltaire », Appel à contribution, Calenda, Publié le samedi 25 octobre 2003, http://calenda.org/188465