AccueilLa géographie militaire de la Picardie

*  *  *

Publié le samedi 25 octobre 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

Journée d’étude pluridisciplinaire organisée par le Centre d’histoire des sociétés de l'Université de Picardie-Jules Verne

Annonce

LA GEOGRAPHIE MILITAIRE DE LA PICARDIE

Journée d’étude pluridisciplinaire

organisée par le Centre d’histoire des sociétés de l'Université de Picardie-Jules Verne

La géographie participe de manière évidente à l’art militaire depuis les premiers traités de stratégie et pourtant, cette influence reste mal connue. En Chine, Sun Tse recommande dans L’Art de la Guerre, au Ve siècle avant J.C, de s’y intéresser. Une armée en mouvement, pense-t-il, doit tenir compte de l’influence du terrain. Aux XIXe et XXe siècles, les stratèges et stratégistes européens continuent de penser l’espace comme une nécessité. La géographie demeure inhérente à la guerre au même titre que le temps qui s’écoule dans le mouvement. Elle forme un cadre de réflexion central au point que toutes les grandes puissances européennes organisent une Ecole de géographie militaire entre le XIXe siècle et le début du XXe siècle. La géographie est devenue l’un des indispensables instruments de la guerre moderne.

La géographie militaire désigne deux aspects distincts. Au sens large et contemporain du terme, l’expression renvoie à l’utilisation sous toutes ses formes de la géographie à des fins militaires. La géographie physique et humaine associée à la cartographie sont autant de domaines propres au fait militaire. Elle impose un cadre d’action pour la préparation, la conduite et l’exploitation d’une opération tactique, opérationnelle ou stratégique. Elle suscite aujourd’hui des champs de réflexion plus larges auprès des géographes militaires et l’emploi de moyens technologiques plus performants comme le satellite d’observation. Le militaire a toujours tenté de maîtriser ses effets pour accomplir ses missions du temps de paix et du temps de guerre. Au sens étroit du terme, l’expression renvoie à l’existence d’une Ecole de géographie militaire française qui connaît son apogée entre 1871 et 1939. Des géographes militaires comme Anatole Marga ou Gustave-Léon Niox participent activement à son rayonnement entre 1875 et 1895. Respectivement auteurs d’une Géographie militaire en plusieurs volumes, ils favorisent l’émergence d’une pensée géographique structurée et riche en enseignements de toutes sortes pour les officiers français. Ils conçoivent, par exemple, la préparation des batailles futures en valorisant toutes les dimensions spatiales de la guerre. Ils montrent que l’espace est source de force et de puissance, non seulement grâce à ses composants géologiques, topographiques, climatiques, hydrographiques mais aussi par ses données humaines. Ces notions reviennent sous la plume d’autres géographes militaires français comme étrangers jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Dans ce mouvement de pensée qui se veut à la fois théorique et appliqué, la géographie militaire de la Picardie suscite, sous plusieurs formes, un intérêt évident compte tenu de sa situation au bout des grandes voies d’invasions venant du Nord-Est de l’Europe.

De tous temps la Picardie révèle une situation hautement stratégique. Elle relie la Flandre et les grands axes de communications nord-européens au Bassin Parisien, cœur d’un pouvoir politique de plus en plus en centralisé à partir de la fin du Moyen-Age. La Picardie est une région carrefour des grandes civilisations et un lieu de passage franchissable. Ses amples et plats plateaux favorisent le développement d’activités rurales et urbaines tout en créant des conditions favorables à la rencontre des puissantes armées adverses. Les champs de bataille y sont perpétuels. Sa richesse économique et humaine, la diversité des paysages et des pays, l’organisation des grandes voies de communication naturelles, telles les vallées larges et évasées (Somme, Authie, Canche) ou sa façade littorale dans sa partie Nord-Ouest, suscitent l’intérêt des puissances et des aménagements militaires divers selon les époques. Ces données naturelles et humaines font de la Picardie une région convoitée et stratégique pour ses multiples richesses, menacée et vulnérable par sa position géographique entre de puissantes entités politiques et économiques sur ses périphéries. Terre de batailles au fil des siècles, une forte présence militaire s’y est maintenue de tous temps jusqu’au XXIe siècle.

Cette journée d’étude a pour but de faire l’état des connaissances sur la géographie militaire de la Picardie. Comment la géographie explique-t-elle la dimension stratégique de la Picardie ? Quelle est la géographie militaire de la Picardie depuis l’Antiquité ? Quels sont les principaux théâtres d’opérations et les aménagements militaires selon les époques ? Trois thèmes distincts seront abordés :

1. La Picardie, région stratégique : Pourquoi et comment la région est-elle un objectif géographique dans la stratégie ? Quels sont les atouts et les contraintes du milieu naturel dans les opérations militaires selon les époques ? Quelles sont les lignes de force et de faiblesse de la région dans les guerres ? Quelle est la place de la Picardie dans la géographie militaire de la France et de l’Europe ?

2. Les espaces de guerre picards : Quels sont les champs de bataille de la Picardie ? Quelles sont leurs spécificités, leurs similitudes et leurs divergences dans l’histoire de la guerre ? Quelles sont les traces des guerres dans le paysage urbain et rural aujourd’hui ?

3. Les aménagements militaires de l’espace picard. Quelle est la géographie historique des fortifications, des casernes, des forces armées depuis l’Antiquité ? Comment les fortifications témoignent-elles d’une mise en valeur militaire du terrain ? Comment ces aménagements militaires évoluent-ils au fil des siècles et quels sont leur place dans la réforme des armées aujourd’hui ? Comment, pour certains, sont-ils réappropriés par les collectivités publiques et privées à des fins notamment culturelles et touristiques ?

Cette journée d’étude pluridisciplinaire est préparée par le Centre d’Histoire des sociétés sous la direction de Philippe Boulanger, maître de conférences en géographie historique à l’Université Paris-Sorbonne, et Philippe Nivet, maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université Picardie-Jules Verne.

Elle se tiendra le 15 mai 2004 dans le centre de la ville d’Amiens. Les propositions de communications doivent être adressées, avec une argumentation de quelques lignes, au plus tard le 15 décembre 2003 à M. Philippe Boulanger, Institut de géographie, 191, rue Saint-Jacques 75005 Paris. (Mel : Philippe.Boulanger@paris4.sorbonne.fr.)

Les frais de déplacement, de logement et de repas des intervenants seront pris en charge par le Comité d’organisation.


LA GEOGRAPHIE MILITAIRE DE LA PICARDIE

Journée d’étude

Centre d’histoire des sociétés

Université de Picardie-Jules Verne

Amiens 15 mai 2004

Dates importantes :

- Envoi des propositions (sujet et argumentation) : avant le 15 décembre 2003

- Avis de décision (sélection) : le 30 janvier 2004 au plus tard

- Envoi du résumé (200 mots au plus) : le 15 février 2004 au plus tard

Propositions à adresser à :

M. Philippe Boulanger

Université Paris IV-Sorbonne, Institut de géographie

191, rue Saint-Jacques

75005 Paris

Renseignements complémentaires :

M. Philippe Boulanger

Université Paris IV-Sorbonne, Institut de géographie

191, rue Saint-Jacques

75005 Paris

Mel : Philippe.Boulanger@paris4.sorbonne.fr

Organisation :

- Lieu : centre de la ville d’Amiens (Picardie)

- Frais de transport, hébergement et repas pris en charge par le comité d’organisation

Avis de participation (avant le 15 décembre 2003)

à la journée d’études La géographie militaire de la Picardie

Nom : Prénom :

Profession :

Adresse :

Téléphone :

Mel :

Sujet proposé (et argumentation de quelques lignes) :

Catégories

Lieux

  • Amiens, France

Dates

  • lundi 15 décembre 2003

Contacts

  • Philippe Boulanger
    courriel : Philippe [dot] boulanger [at] univ-paris8 [dot] fr

Source de l'information

  • Philippe Boulanger
    courriel : Philippe [dot] boulanger [at] univ-paris8 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La géographie militaire de la Picardie », Appel à contribution, Calenda, Publié le samedi 25 octobre 2003, http://calenda.org/188466