AccueilSciences et écritures

Sciences et écritures

Dispositifs d’écriture et production, certification, diffusion des savoirs

*  *  *

Publié le jeudi 06 novembre 2003 par Olivier Tur

Résumé

Colloque international pluridisciplinaire qui se tiendra en mai 2004 à Besançon, avec pour objectif de réfléchir sur l’importance de l’écriture et des documents graphiques dans la production des connaissances scientifiques.

Annonce

Colloque international pluridisciplinaire

13-14 mai 2004 – Besançon

Objectif

L’importance de l’écriture et des documents graphiques dans la production des connaissances scientifiques, dans leur certification et dans les processus de médiation de savoirs scientifiques a depuis longtemps été mise en évidence par les travaux du champ Science, Technologie et Société (STS). Il n’en reste pas moins qu’il paraît opportun de développer des recherches françaises spécifiquement centrées sur l’écriture scientifique en cherchant à approfondir conjointement ces différentes thématiques.

L’écrit scientifique ne peut pas, en effet, être réduit au seul article publié dans une revue reconnue. Le travail scientifique s’organise autour de dispositifs de communication qui génèrent la production et l’interprétation de signes graphiques de natures diverses (supports mais aussi registres sémiotiques utilisés). Les écritures intermédiaires qui précèdent toute publication méritent aussi d’être prises en compte. En quoi ces dispositifs sont-ils constitutifs de la recherche et participent-ils aux processus de conceptualisation ? L’écrit assure la circulation et la diffusion du savoir scientifique mais  l’activité d’inscription et de mise en forme matérielle n’est-elle pas essentielle à l’élaboration du savoir scientifique ?

L’écriture constitue également un outil de certification des connaissances scientifiques. Pour être publiés, les textes scientifiques adoptent une mise en forme spécifique ou format scientifique. Doit-on alors parler de « genres » scientifiques ? Quelles en sont les caractéristiques (rhétorique, structure argumentative…) ? Quelle place y occupe l’auteur ? Dans quelle mesure peut-il apposer sa marque ou son style sur un texte standardisé ? Plus fondamentalement, que signifie la notion d’auteur en science alors que dans certaines sciences (physique des particules par exemple) la publication est co-signée par 50 chercheurs ?

Tout texte scientifique devient également le support privilégié des processus de médiation des savoirs, que ce soit entre scientifiques ou vers un public de non-spécialistes. En quoi ces écrits scientifiques reformulés, transportés vers de nouveaux publics, constituent-ils cependant bien plus que de simples supports de communication ? Dans quelle mesure l’écriture se trouve-t-elle alors au cœur d’enjeux épistémiques, épistémologiques mais aussi politiques, économiques et socioculturels liés à toute tentative de médiation des savoirs ?

Ce colloque sera l’occasion de confronter différentes approches disciplinaires de la problématique « sciences et écritures » : en mettant en présence des chercheurs issus des sciences de l’information et de la communication, de la sociologie et de l’histoire des sciences, des sciences du langage ou encore de la didactique.

 

Principaux thèmes

L’objet de ce colloque sera d’étudier les multiples relations qu’entretiennent (et ont entretenues à travers l’histoire) la science et l’écriture, au travers des trois thématiques suivantes :

A. Ecriture  et production des savoirs

B. Ecriture et certification des savoirs

C. Ecriture et diffusion/médiation des savoirs

Ces trois thèmes seront l’occasion d’aborder des questions comme :

-          rôle de l’écrit dans la production des savoirs

-          construction de l’objet scientifique dans le discours

-          utilisation et articulation entre différents registres sémiotiques, utilisation de symbolismes spécifiques

-          usages induits par des dispositifs d’écriture électronique (langage TeX, courrier électronique)

-          standards de publication (manuels de style / format) et écrit-certification

-          correspondances scientifiques

-          question des « genres scientifiques »

-          discours scientifiques : rhétorique et argumentation scientifique

-          l’auteur, sa signature, son style

-          documentation et gestion de l’information scientifique

-          rôle de l’écriture dans tout processus de médiation : à l’intérieur de la communauté scientifique et vers un public non-spécialiste (vulgarisation, enseignement, médiatisation)

Ce colloque sera organisé autour de conférences plénières, d’ateliers thématiques (maximum 2 en parallèle) et d’un espace « posters ». A l’issue de chaque atelier, des discutants commenteront les communications présentées.

 

Soumission et évaluation

La date limite de dépôt des propositions de communication est le 1er décembre 2003. Les auteurs sont invités à soumettre des travaux originaux. Les propositions de communication devront comporter :

-          le titre de la contribution

-          le nom du ou des auteurs

-          leur affiliation

-          leur adresse e-mail

-          une liste de 4 mots-clefs

-          le résumé de la contribution (3000 caractères au plus)

-          la thématique dans laquelle ils souhaitent inscrire leur communication

Chaque proposition de communication fera l'objet d'une évaluation par au moins deux membres du comité scientifique.

Les auteurs de posters devront procéder de la même manière que pour les communications orales, en précisant qu’il s’agit d’un poster affiché.

Toutes les propositions de communication devront être adressées par courrier électronique à l’adresse suivante : muriel.lefebvre@univ-fcomte.fr

Si l’option courrier électronique n’est pas disponible, par la poste à :

Muriel Lefebvre – LASELDI – Université de Franche Comté – 30 rue Mégevand – 25 030 Besançon Cedex

Calendrier

1er décembre 2003 : Date limite de réception des propositions de communication

15 février 2004 : Notifications d'acceptation/refus

15 avril 2004 : Réception des textes par les discutants

13-14 mai 2004 : Colloque à Besançon

Coordination scientifique

Muriel Lefebvre, LASELDI, Université de Franche Comté

Comité scientifique   

Karine Chemla, REHSEIS

Claude Condé, LASELDI, Université de Franche Comté

Ulrike Felt, Université de Vienne, Autriche

Béatrice Fraenkel, EHESS

Daniel Jacobi, LCC, Université d’Avignon

Yves Jeanneret, CELSA, Université Paris IV

Baudouin Jurdant, CCI, Université Paris VII

Dominique Vinck, CRISTO, Université de Grenoble

Pour toute information complémentaire :

Muriel Lefebvre : muriel.lefebvre@univ-fcomte.fr

Tel : 03 81 66 54 08 ou 03 81 47 68 84

Catégories

Lieux

  • Besançon, France

Dates

  • lundi 01 décembre 2003

Mots-clés

  • langage, écriture, savoirs, science

Contacts

  • Muriel Lefebvre
    courriel : muriel [dot] lefebvre [at] ut-capitole [dot] fr

Source de l'information

  • Olivier Tur
    courriel : olivier [dot] tur [at] worldonline [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sciences et écritures », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 06 novembre 2003, http://calenda.org/188518