AccueilLes organisations culturelles, une communication spécifique ?

*  *  *

Publié le jeudi 06 novembre 2003 par Olivier Tur

Résumé

Colloque qui se tiendra à Avignon en mars 2004 sur les problématiques communicationnelles de l’organisation culturelle.

Annonce

Colloque les 18 et 19 mars 2004, en Avignon

Coordination scientifique : Françoise Bernard, Bernadette Dufrene

Ce Colloque s’inscrit dans une double tradition de la Société Française des Sciences de l'Information et de la Communication : celle des journées d’études des groupes d’études et de recherches -le groupe "Culture et médiations" et le groupe de recherches et d'études sur les "communications organisationnelles" (Org & Co)- ainsi que celle des journées inter-groupes, dont la première édition a eu lieu en janvier à l’initiative du groupe Réseaux.

Les journées soutenues par la Commission Recherche de la SFSIC, co-organisées par les groupes Culture et médiation et Org&Co, répondent à trois objectifs : ouvrir les problématiques des deux groupes concernés, croiser les  approches privilégiées par chaque groupe, partager des références épistémologiques, méthodologiques et des études empiriques.

 

La communication des organisations fait aujourd’hui l’objet d’une attention particulière de la part des chercheurs, qui s’intéressent autant à sa signification qu’aux moyens mis en œuvre ou aux phénomènes cognitifs et sociaux qui s’y rattachent. Dans ce cadre, les problématiques communicationnelles portant sur l’organisation culturelle sont multiples. Elles peuvent aussi bien porter sur les modalités des actes de communication que chercher à comprendre le rôle de ces derniers dans les situations sociales et professionnelles.

Dans ce cadre, les présentations, confrontations et discussions s'organiseront autour
de trois axes de réflexion :

AXE 1 : Une spécificité de la communication des organisations culturelles ?

Les organisations du champ de la culture appartiennent aussi bien au secteur public que privé, relèvent des industries culturelles, du spectacle vivant ou des institutions patrimoniales. L'objectif de ce premier thème est d'élaborer un panorama des formes de communication des organisations culturelles en soulignant leurs convergences ou leurs spécificités par rapport à d'autres types d'organisation. Cela suppose une première entente sur la définition de l’expression “organisation culturelle”. A ce propos, faut-il retenir le sens donné par le groupe "Culture et médiations", à savoir “organisations dont la spécificité est la diffusion ou la distribution des biens et services culturels” ?

Il s'agit ensuite d'identifier les  formes des organisations et les formes de la communication qui relèvent du champ de la culture. Etant donné la diversité des structures concernées, une hypothèse est que les enjeux de la communication diffèrent selon les cas, tout en présentant des analogies. Dans le cas de la culture non institutionnelle par exemple, connue sous l’expression « culture off », les petites structures recourent-elles plus souvent que d’autres à des formes de médiation endogènes (colloque St Etienne, 1999), c’est-à-dire émanant des producteurs culturels ?

AXE 2 : La communication des organisations culturelles : pratiques et objets

La communication à la frontière des organisations et entre les organisations, au sein d’alliances et de réseaux, a également ouvert aux chercheurs un champ de recherches où de nouvelles problématiques sont à inventorier. Un premier questionnement concerne les modèles culturels et communicationnels sous-jacents.

L'objectif est aussi de questionner les nouvelles formes de communication culturelle selon des perspectives sociales et politiques, comme du point de vue de la signification. Comment se construit et évolue l’identité des institutions concernées, notamment avec le développement des technologies d’information et de communication ? Quels changements des représentations induisent-elles ?

Nous chercherons aussi à comprendre quelles sont les transformations actuelles des mondes sociaux concernés et l’émergence éventuelle de nouveaux métiers. L’activité de communicant présente-elle des caractéristiques professionnelles spécifiques quand elle est exercée dans une organisation culturelle ?

Les contributions pourront également aborder l’étude située des pratiques des acteurs concernés dans les univers de travail correspondants.

AXE 3 : Communication et industries culturelles / "marchés" de la culture

La communication est au cœur des dispositifs industriels de la culture, notamment avec l'édition des médias numérisés (Internet, multimédia, etc). Comment rendre compte des pratiques dans ce domaine, ce qui nécessite une approche pluridisciplinaire (communication, économie politique, sociologie) ? Quelles sont les politiques de communication sous-jacentes et les techniques de communication utilisées ? Quels sont les nouveaux contenus et formes nouvelles de messages qui émergent actuellement ? À quels discours le développement du mécénat donne-t-il lieu ?

Est-il possible de penser certaines formes de communication en fonction des trois marchés des organisations culturelles (marché de la consommation, marché de l’Etat [valorisation de la culture quel que soit l’échelon concerné : national, collectivités territoriales], marché des parrains (mécénat, sponsoring) ?

 

Coordination scientifique :

Françoise Bernard,  Bernadette Dufrene

 

Comité scientifique : Françoise Bernard, Arlette Bouzon, Bernadette Dufrene, Marie-Pierre Fourquet, Michèle Gellereau, Axel Gryspeerdt, Yves Jeaneret, Pascal Sanson, Jacques Walter


Comité d’organisation :

Jean Davallon, Daniel Jacobi

 

 

Ce colloque, qui se déroulera sur deux journées, articulera quelques
communications invitées et une série de communications sélectionnées
sur la base de l’appel à communiquer.


Les personnes souhaitant présenter une contribution fourniront à l’une des deux coordinatrices (bdufrene@upmf-grenoble.fr; Francoise.Bernard@up.univ-mrs.fr), avant le 15 Décembre 2003, une proposition en français sous forme numérique (Word, RTF) de 3000 signes maximum (espaces compris). Ce résumé sera envoyé par mél et précisera le plan de la communication retenu.

 

La proposition devra impérativement suivre la structure décrite ci-dessous (critère de sélection). En particulier, les titres des rubriques devront y apparaître à l'identique.

Page 1 : renseignements généraux

· Titre : le plus court et le plus informatif possible.
· Nom du ou des auteurs : souligner l'auteur principal.
· Affiliation ou institution de rattachement et coordonnées du ou des auteurs :    

  université, laboratoire, adresse, téléphone, fax, mail.
. La thématique (axe concerné) dans laquelle il souhaite inscrire la communication

Page 2 et suivantes :

. Résumé du texte (3000 caractères au plus espaces compris) en français et en anglais.

. Quatre mots clés, en français et en anglais, en évitant les termes communication et information.

. Références bibliographiques (une dizaine)

 

Soumission et évaluation :

Un accusé de réception électronique sera envoyé dès réception à chaque auteur.

Chaque proposition de communication fera l'objet d'une évaluation en aveugle par au moins deux membres du comité scientifique.

Les acceptations seront adressées à partir du 7 janvier 2003, accompagnées d’un document précisant toutes les normes typographiques à respecter pour l’édition dans les actes.

Les textes définitifs (20 000 signes espaces compris), devront parvenir avant le 20 février 2004 pour être inclus dans les actes. Ils seront accompagnés d’un résumé du texte (1000 caractères environ) en français et en anglais, et de quatre mots clés, également en français et en anglais, en évitant les termes communication et information.

La durée prévue pour chaque communication est de 20 minutes. Les contributions paraîtront dans un premier temps sur le site Internet en version en ligne et seront ensuite présentées dans une publication papier.

 

Calendrier :

Date limite de réception des résumés : 10 Décembre 2003

Notification aux auteurs : 7 janvier  2004

Diffusion du programme provisoire : 10 janvier  2004

Réception des textes complets : 20 février 2004

Toutes les propositions de communication devront être adressées par courrier électronique à l'une des deux adresses suivantes :

bdufrene@upmf-grenoble.fr

Francoise.Bernard@up.univ-mrs.fr

Lieux

  • Avignon, France

Dates

  • mercredi 10 décembre 2003

Mots-clés

  • communication, culture, médiation

Contacts

  • Françoise Bernard
    courriel : Francoise [dot] Bernard [at] up [dot] univ-mrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les organisations culturelles, une communication spécifique ? », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 06 novembre 2003, http://calenda.org/188519