AccueilFrontières et passages: cultures en contact

*  *  *

Publié le jeudi 13 novembre 2003 par Natalie Petiteau

Résumé

Colloque franco-hongrois sur la traduction mettant l'accent sur la problématique de l'interculturalité.

Annonce

Frontières et passages: cultures en contact

Deuxième colloque franco-hongrois sur la traduction

Université de Pécs, Hongrie

30 septembre, 1 et 2 octobre 2004

Le premier colloque franco-hongrois sur la traduction s'est tenu à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Paris, France) les 25-26-27 octobre 2001. Cette manifestation a rassemblé des spécialistes de la linguistique contrastive et de la traductologie, des traducteurs littéraires et techniques, des interprètes, des spécialistes de l'histoire de la littérature et de la civilisation, des professeurs de hongrois en France et de français en Hongrie chargés de traduction. Les actes ont été publiés aux Editions Peter Lang, Berne (Frontières et passages, collection "Etudes contrastives", vol. 2., 357 pages). L'activité traduisante - composante essentielle de notre civilisation - y est envisagée dans toute sa complexité et selon des méthodologies complémentaires, afin de discerner ce qui a une portée commune dépassant le cadre du domaine français-hongrois.

Le succès de ce colloque nous encourage aujourd'hui à organiser un deuxième colloque sur la traduction.

Une fois de plus, il nous semble important d'ouvrir aussi largement que possible le champ des interventions, afin de permettre la présentation des facettes les plus diverses de l'activité traduisante, en prenant le couple de langues français-hongrois comme terrain d'observation privilégié.

Toutefois, pour cette deuxième édition de "Frontières et passages", nous mettrons davantage l'accent sur la problématique de l'interculturalité. Il est évident que la traduction (processus ou résultat) est l’un des modes majeurs du croisement des cultures et que le traducteur est un passeur entre deux univers. Or, la culture, l’ensemble des implicites partagés par les membres d'une communauté, est de nature à résister à l’opération de traduction.

L'interprétation des références, symboles, allusions et connivences propres à chaque système culturel constituent autant de sources d'interférences et d'équivoques. La maîtrise des valeurs sociales, affectives et connotatives dont se chargent les mots est indispensable pour décoder les messages et pour les restituer dans une autre langue. De même, pour créer une véritable correspondance entre l'original et sa traduction, il convient de se rendre compte des représentations mentales stéréotypées (notamment celles que le milieu récepteur nourrit sur la culture étrangère) ou encore la perception du temps et de l'espace de la communauté observée. Tous ces problèmes conditionnent les choix du traducteur qui, pris entre les exigences de la fidélité et le souci d'être compris, privilégie tantôt la culture source, tantôt la culture cible, maintient, réduit ou franchit l'écart culturel.

La mondialisation des échanges bouscule les frontières, met langues et cultures en contact, favorise la traduction, phénomène central pour l'Europe - multiculturelle et multilingue - telle qu'elle est en train de se construire. De plus, l'élargissement de l'Europe donne une acuité nouvelle aux questions du langage et de la communication.

Une telle perspective d'analyse transdisciplinaire favorisera l'étude des enjeux sociaux, idéologiques et politiques de la traduction au-delà de ses incontournables dimensions linguistiques et littéraires.

Aucun champ d'observation n'est exclu : traduction générale et spécialisée, interprétation, lexicologie, lexicographie, terminologie, linguistique contrastive, traductologie, traductique, formation en traduction et apprentissage des langues étrangères, stylistique et littérature comparée, histoire et civilisation, communication interculturelle, etc.

Ce colloque entend s'inscrire dans le programme de collaboration et d'échanges qui existe entre

l’Université de Pécs (Hongrie) et l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales (Paris).

Comité d'organisation:

Györgyi Máté, directice du Département de français, Université de Pécs

Thomas Szende, directeur-adjoint du Département Europe centrale et orientale, Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Paris

Comité scientifique:

Jean-Luc Moreau (INALCO)

Georges Kassai (traducteur, Paris)

Anne-Marie Laurian (CNRS, Paris)

György Szépe (Université de Pécs, Hongrie)


Catégories

Dates

  • jeudi 15 janvier 2004

Contacts

  • Györgyi Máté
    courriel : tema [at] btk [dot] pte [dot] hu

Source de l'information

  • Thomas Szende
    courriel : colloqueplidam062016 [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Frontières et passages: cultures en contact », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 13 novembre 2003, http://calenda.org/188543