AccueilLes musiciens en Révolution (II)

Les musiciens en Révolution (II)

Les enjeux d'une distinction : « amateurs » et « professionnels »

*  *  *

Publié le vendredi 23 janvier 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Atelier « Réseaux et pratiques politiques » de l'IHRF (Paris I) et de l'Université Blaise Pascal (Clermont-Ferrand)

Annonce

Atelier « Réseaux et pratiques politiques »

Institut d‚histoire de la Révolution Française (Université Paris 1)

CHEC (Université Blaise-Pascal - Clermont II)

Karine Rance (I.H.R.F) - Jean-Luc CHAPPEY (C.H.E.C.)


Séance du jeudi 26 février 2004

Les musiciens en Révolution (II)


Les enjeux d'une distinction : « amateurs » et « professionnels »


Intervenants
:

Patrick Taïeb (Université de Rouen) : « Trois études de cas illustrant les usages et les contradictions du terme d‚amateur en musique ».

Jean-Louis Jam (Université de Clermont-Ferrand II)
: « Terminologie et réalités : mutations et continuités de l‚amateur, du professionnel et de l‚homme de métier en musique (1789-1799) »





Lors de la première séance organisée autour de l'ouvrage de Sylvie Granger (Les musiciens dans la ville, Belin, 2002), les débats avaient mis en exergue la nécessité de s'interroger plus finement sur les enjeux lexicaux et sociologiques des catégories utilisées pour définir les « musiciens en Révolution ». Le vocabulaire (comme le souligne l‚émergence de la notion de « ménestrier » aux alentours de 1800) ne renvoie pas seulement à l‚émergence d'une nouvelle activité, mais il tend à marquer, officialiser et légitimer de nouvelles distinctions sociales, institutionnelles et symboliques. A travers les « jeux de mots », il est ainsi possible de préciser les transformations profondes qui caractérisent ce milieu très hétérogène des « musiciens » pendant la Révolution : la mise en place de nouvelles distinctions et hiérarchies sociales, la construction de nouvelles positions, la résistance ou la conservation d‚anciennes postures constituent ainsi des objets d‚étude susceptibles d'éclairer les bouleversements sociaux de ce milieu durant la période révolutionnaire (1789-1815). Nous avons choisi, durant cette séance, de poser le problème de la distinction établie entre « professionnels » et « amateurs » en tentant de la contextualiser précisément. Parce que cette distinction n‚est pas spécifique aux milieux des musiciens, mais concerne aussi plus largement les artistes, les écrivains ou les savants, il nous semble justement nécessaire d'en faire un objet de réflexion privilégié pour mettre au jour plus précisément les mutations profondes des espaces artistiques et intellectuels durant la Révolution. Quelques questions peuvent être retenues :

Quels sont les enjeux de cette distinction ? Quels sont les outils (institutions, dictionnaires, journaux, etc) utilisés pour construire cette distinction ? A partir de quels « régime » de compétences, de techniques ou d'aptitudes cette distinction est-elle légitimée ? Quels sont les oppositions ou les conflits qui naissent de cette distinction ?

Nous inscrivant dans une histoire sociale des milieux artistiques et intellectuels de la Révolution française, notre approche cherche à croiser le plus largement possible l'analyse des pratiques, des institutions et des trajectoires individuelles ou collectives. Cette approche nous paraît par ailleurs nécessaire pour permettre les échanges et les débats entre des spécialistes de domaines différents et d'inscrire l'étude des musiciens et des arts en général dans l'analyse des phénomènes politiques, sociaux, économiques et religieux de la période révolutionnaire.



La séance se déroulera de 16 à 19 heures dans la salle 332, 3ème étage, Maison de la Recherche, 4 rue Ledru, Clermont-Ferrand






Lieux

  • Clermont-Ferrand, France

Dates

  • jeudi 26 février 2004

Contacts

  • Karine Rance
    courriel : karine [dot] rance [at] blueyonder [dot] co [dot] uk
  • Jean-Luc Chappey
    courriel : Jean-Luc [dot] Chappey [at] univ-paris1 [dot] fr
  • CHEC #
    courriel : chec [at] lettres [dot] univ-bpclermont [dot] fr

Source de l'information

  • CHEC #
    courriel : chec [at] lettres [dot] univ-bpclermont [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les musiciens en Révolution (II) », Journée d'étude, Calenda, Publié le vendredi 23 janvier 2004, http://calenda.org/188738