AccueilL'Humanité de Jaurès à nos jours

*  *  *

Publié le jeudi 19 février 2004 par Marin Dacos

Résumé

Le 18 avril 1904 apparaissait le premier numéro de L’Humanité, lancé sous l’égide de Jean Jaurès. Un siècle après sa naissance, le présent colloque se propose d’analyser les caractères originaux et les grandes évolutions d’un quotidien qui, compte tenu de ses fortes singularités occupa une situation à part dans l’histoire de la presse du XXè siècle.

Annonce

Date : du 1er au 3 avril 2004
Lieu : Bibliothèque nationale de France, Site François-Mitterrand, Petit Auditorium (Hall Est)

Colloque organisé par le Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (Université de Versailles/St Quentin-en-Yvelines), le Centre d’histoire de l’Europe du XXè siècle (CHEVS, Fondation nationale des Sciences politiques), le Centre d’histoire sociale du XXè siècle (Université Paris I), l’Institut d’histoire contemporaine (Université de Bourgogne), en partenariat avec la Bibliothèque nationale de France.

Le 18 avril 1904 apparaissait le premier numéro de L’Humanité, lancé sous l’égide de Jean Jaurès. Un siècle après sa naissance, le présent colloque se propose d’analyser les caractères originaux et les grandes évolutions d’un quotidien qui, compte tenu de ses fortes singularités (organe de parti et acteur de la vie politique) occupa une situation à part dans l’histoire de la presse du XXè siècle.

Dans cette rencontre, le journal est central. Il ne s’agit pas de construire ou de reconstruire une histoire de la SFIO ou du Parti communiste à travers L’Humanité. Le quotidien, ici, n’est pas outil mais objet. L’originalité du colloque, en effet, est de considérer L’Humanité comme un organe de presse dont la particularité est la dépendance à l’égard d’un parti. L’expression de l’engagement est, certes, une composante essentielle de la réflexion ; mais elle n’est pas la seule. Le lien avec le parti (socialiste puis communiste), l’organisation interne, la production de l’information, la communauté journalistique, le rapport avec les militants et les lecteurs, les relations avec le monde de la presse, etc., sont autant d’interrogations qui retiendront l’attention et alimenteront les débats.

Le colloque accueillera les contributions de chercheurs d’origines diverses : historiens, bien sûr, spécialistes d’histoire de la presse, d’histoire politique, sociale, culturelle ; mais aussi spécialistes d’autres sciences humaines et sociales (politistes, sociologues, littéraires, etc.).



PROGRAMME


Jeudi 1er avril

MATIN, 9h00

Accueil des participants

9h30 :

Présentation du colloque : Christian Delporte

9h45 :

Le journal de Jaurès

Président de séance : Christian Delporte

-Jaurès à L’Humanité (Madeleine Rebérioux)

-Les sociétés de L’Humanité, de 1904 à 1921 (Pierre Albert)

-L’ « autre information » dans L’Humanité : le crime, la catastrophe, le sensationnel, 1904-1914 (Anne-Claude Ambroise-Rendu)

discussion

pause

-L’Humanité, du socialisme au communisme (Alexandre Courban)

-La figure de Cachin (Serge Wolikow)

discussion

APRES-MIDI, 14h15

L’Humanité, de 1920 à la guerre

Président de séance : Serge Wolikow

Un journalisme militant

-Paul Vaillant-Couturier, rédacteur en chef de L’Humanité (Annie Burger-Roussenac)

-Le fait-divers : ironie et point de vue de classe. L’entrée d’Aragon à l’Humanité (Yves Lavoinne)

-Tardieu et la tentative d’interdiction de L’Humanité (Jean-Yves Mollier)

discussion

pause

L’Humanité, outil de propagande et « organisateur des masses »

-L’Humanité et le film militant (Tanguy Perron)

-Les almanachs de L’Humanité (Yolène Dilas)

-L’Humanité et l’édition française. Enjeux autour d’une lecture militante, 1920-1939 (Marie-Cécile Bouju)

Regards croisés

-L’Humanité et La Vie ouvrière, 1920-1939 (Sylvain Boulouque)

-L’Humanité et Le Canard enchaîné (Laurent Martin)

discussion

Vendredi 2 avril

MATIN, 9h15

L’Humanité, organe du Parti communiste (depuis 1939)

Président de séance : Claude Pennetier

Qui dirige L’Humanité ?

-L’Humanité clandestine (Yves Santamaria)

-L’Humanité, une entreprise de presse ? (Patrick Eveno)

-La direction du PCF et L’Humanité (Philippe Buton)

-André Stil, rédacteur en chef de L’Humanité, 1950-158 (Gérard Bonet)

discussion

pause

Evolution d’un modèle militant

-Les militants et la presse communiste : fabriquer, diffuser, lire L’Humanité et les journaux du PCF, de la Libération aux années 1970 (Paul Boulland)

-La Terre, un complément de L’Humanité ? (Jean Vigreux)

-L’Humanité, de l’organe de parti au journal communiste, années 1990 (Eugénie Saitta)

-La mémoire de L’Humanité, une « affaire de famille » (Béatrice Fleury-Vilatte, Jacques Walter)

discussion

APRES-MIDI, 14h30

L’Humanité et la stratégie communiste (depuis 1945)

Président de séance : Jean-François Sirinelli

Affaires françaises

-L’Humanité face à la répression, 1949-1962 (Frédérick Genevée)

-Appelés et rappelés en Algérie vus par L’Humanité (Ludivine Bantigny)

-L’Humanité face aux « affaires », IVè République (Jean Garrigues)

discussion

pause

Le communisme et le monde

-Les dessins anti-américains dans L’Humanité des années 1950 (Christian Beuvain)

-L’Humanité et la « détente » (Laurent Rucker)

-L’Unita et L’Humanité : étude comparée (Marc Lazar)

discussion

-Conclusion du colloque : Serge Wolikow

(entrée libre)

Samedi 3 avril

En prolongement du colloque : projection Ciné Archives

Contact :
Hélène Humbert
(Tél. 01 39 25 56 41)
histoire.culturelle@chcec.uvsq.fr

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 01 avril 2004

Contacts

  • Hélène Humbert
    courriel : helene [dot] humbert [at] uvsq [dot] fr

Source de l'information

  • Christian Delporte
    courriel : christian [dot] delporte [at] uvsq [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'Humanité de Jaurès à nos jours », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 19 février 2004, http://calenda.org/188822