AccueilLa grammaire constructionnelle

ColloqueLangage

Dates

Catégories

*  *  *

Publié le jeudi 11 mars 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

L'Université de Provence organisera cet important Congrès de Linguistique dont la première édition s'est tenue dans les locaux de l' Université de Californie à Berkeley et la deuxième dans ceux de l'université d'Helsinki.

Il s'agit d'un événement linguistique d'importance. La première rencontre a rassemblé 60 participants, la deuxième près de cent cinquante. De deux cents à trois cents participants, provenant de près d'une centaine de Départements de Linguistique d'Universités américaines, japonaises, et européennes sont attendus pour la troisième. C'est dire que cette nouvelle approche linguistique connaît un succès croissant Elle le doit à plusieurs atouts.

- Le premier est de tenter de faire le lien entre trois des domaines les plus productifs de la linguistique contemporaine.

  • La linguistique descriptive, qui a connu un renouveau spectaculaire avec l'utilisation des grands corpus informatisés écrits et oraux, spécialité qui relève d'une longue tradition dans notre université.
  • La linguistique formelle dans ses développements les plus récents autour des travaux de Gazdar, qui, en renouvelant les analyses structuralistes classiques, en ont fait un concurrent crédible aux formalismes inspirés de Chomsky, jusqu'ici hégémoniques.
  • Le traitement automatique du langage, puisque la plupart des promoteurs de l'approche appartiennent aux groupes de recherches californiens les plus avancés dans ce domaine (CSCI de Berkeley, Dept d'intelligence artificielle de Sandford) qui cherche à allier recherche fondamentale et applications pratiques de haut niveau.

- Le deuxième atout est son ouverture vers des approches voisines (Frame Semantics, HPSG, Lexical functional grammar), ce qui permet de rassembler des chercheurs d'obédiences diverses, mais soucieux de mettre en commun leurs résultats.

- Le dernier tient au caractère rassembleur de l'hypothèse fondamentale de l'approche, qui est que les langues sont constituées d'un réseau complexe de "constructions", objets linguistiques où sont mises en relation de façon conventionnelle formes spécifiques à chaque langue et fonctions pragmatico-sémantiques, ce qui revient à pousser jusqu'au bout la logique fédérative du signe "arbitraire" comme fondement des systèmes linguistiques.

Beaucoup d'équipes de recherches de notre université, notamment leurs doctorants, et, au delà, d'autres universités de la région,pourront donc bénéficier de ce rassemblement exceptionnel de spécialistes de haut niveau et intégrer les résultats à leurs recherches théoriques et appliquées pour les dynamiser.

D'ores et déjà, outre les contributions selectionnées par le Comité Scientifique, des linguistes de niveau international ont donné leur accord pour faire partie du Comité Scientifique et pour assurer des conférences plénières :

Laura Michaelis (U. du Colorado)
Ivan Sag (Stanford)
Mirjam Fried (Princeton)
Hans Boas (U. du Texas)
Dominique Willems (Gand)
Anne Abeillé (Paris VII)
Claire Blanche-Benveniste (EPHE, Paris)

La conférence est organisée par l'Equipe de recherche DELIC,de l'Université de Provence, et par un comité dirigé par Henri-José Deulofeu (UP) et Philippe Blache (LPL CNRS)

Pour plus d'informations sur la conférence, veuillez contacter les organisateurs à l'adresse électronique suivante:

iccg3-2004@up.univ-mrs.fr

http://www.lpl.univ-aix.fr/projects/iccg3/

Catégories

Dates

  • mercredi 07 juillet 2004

Contacts

  • Contact #
    courriel : amdh [at] club-internet [dot] fr

Source de l'information

  • Emmanuel Bellengier
    courriel : emmanuel [dot] bellengier [at] utc [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La grammaire constructionnelle », Colloque, Calenda, Publié le jeudi 11 mars 2004, http://calenda.org/188907