AccueilImaginaire du corps - Corps imaginaire

*  *  *

Publié le vendredi 12 mars 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

LE PORTE OBJET

Appel à communication

Journées d’études

Imaginaire du corps – Corps imaginaire

Nîmes, 9 – 10 octobre 2004

Date limite : 1er juin 2004

Dans le cadre du programme « Corps & Objets », ces rencontres organisées par la structure associative Le Porte Objet, font suite à celles qui se sont tenues à Nîmes les 19 et 20 septembre 2003.

Ces nouvelles journées, dont un des espoirs est de tisser un dialogue riche entre un large public et des chercheurs, coïncideront avec une exposition de Bijou Contemporain qui se déroulera du 5 au 30 novembre 2004, avec, pour thème, Imaginaire du corps – Corps imaginaire.

Il est apparu fort prometteur de permettre ainsi la rencontre d’artistes et de jeunes créateurs avec des universitaires dont les thèmes de recherche gravitent autour de ce que Marcel Mauss nommait l’ornementique, chacun pouvant alimenter ses représentations et ses conceptions par les idées des autres.

L’objectif de ces journées est de prolonger et d’actualiser la réflexion initiée par l’appel d’offres de la Mission du Patrimoine Ethnologique, « Les jeux du paraître. Parure et esthétique du corps ». Ces recherches ont abouti à des analyses fines des rapports aux bijoux et à une construction de fondements théoriques, nécessaire à une ethnologie du bijou contemporain.

Cette année, il s’agira d’aborder des notions telles que « schéma corporel », « image du corps », « construction corporelle », en se rapportant aux situations d’équivocité du statut du corps, dont la relation de causalité entre psyché et soma, héritée de la tradition philosophique, justifie les phénomènes symboliques.

Si l’anthropologie fait le plus souvent apparaître les usages sociaux du corps, cela impose néanmoins que l’on tente de saisir le corps dans sa convergence avec d’autres éléments signifiants, qui le situent dans un rapport d’acceptation ou d’exclusion, qui, en tous les cas, l’inscrivent comme point d’impact des actes pulsionnels ou érotiques, de mise en scène culturelle ou esthétique. Des liens entre le corps et l’appareil psychique, il est significatif de distinguer aussi les démarches de constructions corporelles, au sens d’affectation d’un imaginaire à ce substrat qu’est le corps, pensé comme fantasme, comme support artistique (cf. Orlan, dont on connaît l’autodéfinition : « artiste plasticienne multimédia pratiquant la performance ») ou encore comme moyen d’intelligibilité de l’être, ce à quoi il est autorisé ou souhaité d’accéder.

Toujours est-il qu’il est à chaque fois question d’une prise de conscience et d’une intégration des (nouvelles) données, et, en ce sens, l’image du corps suppose également la prise en compte du dispositif des fonctions corporelles. En d’autres termes, l’identification imaginaire du corps passe non seulement par la connaissance du corps comme totalité, mais aussi par la structuration même des créations corporelles - qu’elles soient ludiques, artistiques ou théoriques.

Les propositions de communication (titre et résumé d’environ 500 mots) doivent être envoyées avant le 1er juin 2004, accompagnées d’un bref CV, sur papier libre à l’adresse du Porte Objet, 20 Rue de l’Aspic, 30000 - Nîmes, ou par courrier électronique et en format Word à :

Monique Manoha : manohamonique@net-up.com

et

Luiza Palanciuc : palanci@heraclite.ens.fr

Catégories

Lieux

  • Nîmes, France

Dates

  • mardi 01 juin 2004

Contacts

  • monique Manoha
    courriel : manohamonique [at] net-up [dot] com
  • Luiza Palanciuc
    courriel : palanci [at] heraclite [dot] ens [dot] fr

Source de l'information

  • Luiza Palanciuc
    courriel : palanci [at] heraclite [dot] ens [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Imaginaire du corps - Corps imaginaire », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 12 mars 2004, http://calenda.org/188913