AccueilInaliénabilité et indisponibilité des biens

*  *  *

Publié le mercredi 24 mars 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Pour la troisième année consécutive, l’École française de Rome, les Universités de Rome III, de Toulouse I et de Naples « Federico II », l’École des hautes études en sciences sociales, le Warburg Institute (Londres) organisent du 14 au 19 juin 2004, à Rome, une session internationale ouverte à des doctorants en histoire et histoire du droit. La célébration du deuxième centenaire du Code civil lui donne cette année un relief particulier.

Annonce

L’objectif de cette session, qui associe l’histoire et le droit, est de relancer auprès des jeunes chercheurs l’étude des institutions juridiques en leur donnant une identité historique concrète. Depuis plusieurs décennies, les historiens de la société ont privilégié les structures économiques de la vie matérielle et les manifestations d’une mentalité diffuse qui s’exprime dans la religion, la vie quotidienne, l’imaginaire; les études d’histoire du droit, de leur côté, se sont de plus en plus enfermées dans une technicité anhistorique ou dans une philologie érudite. L’histoire des institutions et des relations entre les institutions et la société a perdu du coup le rôle central qu’elle avait longtemps joué dans l’historiographie moderne; et, tandis que les études se sont écartées de l’approche juridique, les études juridiques ont largement perdu leur lien avec l’histoire.

La semaine d’étude entend ainsi contribuer, autour d’un thème précis, à réduire le fossé qui s’est creusé entre deux disciplines autrefois fortement liées. Le thème choisi cette année est « l’inaliénabilité et l’indisponibilité des biens ».

Comme par le passé, des enseignants provenant de diverses universités européennes, tiendront une conférence sur un point particulier, considéré tant sous l’angle du droit que sous celui de l’histoire. Ces conférences seront regroupées cette année au cours de la première journée et seront centrées, sans limite chronologique, sur la question des limites imposées par les institutions juridiques au commerce et à la « commerciabilité » des biens : biens publics, que l’on tend aujourd’hui à soumettre aux lois du marché ; biens privés, à commencer par ce qui touche à la personne humaine, que l’on tend en revanche à exclure d’une exploitation économique malgré sa forte valeur. La journée se déroulera à la Bibliothèque du Sénat.

Les journées du mardi au vendredi se tiendront dans la salle « Volterra » de la bibliothèque de l’École française de Rome, qui permet un accès direct aux sources étudiées. Elles seront consacrées au travail commun autour de textes présentés par les doctorants participants à la session (article ou chapitre de thèse) préalablement soumis à la Commission.

La session s’adresse à une quinzaine doctorants et jeunes chercheurs des pays européens.

Conditions d’inscription:

- être inscrit en doctorat d’histoire ou d’histoire du droit (ou droit européen, ou droit comparé), ou avoir soutenu sa thèse dans ce domaine depuis moins de deux ans;

- avoir une connaissance au moins passive du français, de l’italien et de l’anglais.

Les dossiers de candidature comprendront :

- un bref curriculum vitae;

- une attestation du directeur de recherche;

- un résumé du sujet de thèse (une page) ;

- un travail récent ou en cours, susceptible d’être discuté collectivement durant la session.

Les dossiers doivent être parvenus avant le 15 avril 2003 à :

Mme Grazia Perrino

École française de Rome, études médiévales

Palais Farnèse, Piazza Farnese, 67, 00186 ROME

Tél. (39) 06 68 60 12 48

secrma@ecole-francaise.it

Sur les quinze dossiers retenus, huit seront sélectionnés pour la discussion collective, ce qui entraînera le remboursement des frais de voyage de la part de l’organisation. Les frais de voyage ne seront pas assurés pour les autres, à charge pour eux d’en trouver le financement auprès de leurs institutions de rattachement. Les frais d’hébergement et de nourriture sont assurés pour tous les participants

Lieux

  • Rome (Italie)
    Rome, Italie

Dates

  • jeudi 15 avril 2004

Contacts

  • Grazia Perrino
    courriel : secrma [at] efrome [dot] it

Source de l'information

  • SECRMA #
    courriel : secrma [at] efrome [dot] it

Pour citer cette annonce

« Inaliénabilité et indisponibilité des biens », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 24 mars 2004, http://calenda.org/188943