AccueilPublic / privé : frontières, imbrications, croisements

Public / privé : frontières, imbrications, croisements

Séminaire franco-allemand de jeunes chercheurs

*  *  *

Publié le lundi 19 avril 2004 par Anne Gentil-Beccot

Résumé

Annonce

La notion de " public ", avec ses oppositions " privé ", " particulier ", " intime " et " secret ", a fait au cours des dernières décennies l’objet de développements importants qui touchent l’ensemble des sciences humaines et sociales. Ces développements concernent à la fois la définition des concepts et les pratiques sociales qui leur sont associées. Liée dès l’origine à la manière de penser l’organisation politique et sociale, l’idée du public a façonné l’histoire de la formation des Etats, la pensée et la codification du droit, l’organisation des échanges économiques et la diffusion des biens culturels. Parallèlement, la catégorie du " privé " a fortement évolué au gré des représentations du sujet et des expériences sociales auxquelles elle renvoyait. Aujourd’hui, la réflexion sur le public et le privé se trouve au centre des transformations qui affectent les sociétés contemporaines, qu’elles soient démocratiques ou autoritaires.

Les termes des couples terminologiques formés à partir de " public " sont à la fois co-constitutifs, en ce sens qu’ils se constituent réciproquement, et asymétriques, dans la mesure où, le plus souvent, les forces de structuration collective sont attribuées à la sphère du public, alors que les registres du privé et du particulier sont davantage définis par leur opposition à la chose publique. A y regarder de plus près, les distributions respectives sont cependant beaucoup plus complexes. Ainsi, dans l’Europe du XVIIIème siècle, une nouvelle définition du public se construit à partir de la réunion de personnes " privées " dotées d’une certaine autonomie. De la même manière mais sur un mode tout différent, les publics télévisuels deviennent aujourd’hui acteurs, à travers le flot des émissions de télé-réalité, ou sont mis en scène, en tant qu’individus-témoins, pour authentifier la communication sociale produites par les média. On assiste donc non seulement à un déplacement des frontières, mais aussi à de nouveaux phénomènes d’hybridation et de recomposition.

En matière d'action publique, la répartition des frontières entre public et privé est un enjeu essentiel du débat politique. Au plan économique, l'Etat s'est certes, selon le modèle libéral dominant, aujourd'hui largement retiré de la gestion directe des activités industrielles et commerciales, à la faveur d'une politique de privatisation des entreprises publiques partagée par les gouvernements de gauche comme de droite en Europe. Mais, en même temps, l’Etat est à la recherche de nouvelles formes de régulation permettant de faire prévaloir l'intérêt public face à la seule logique de maximisation des profits privés, notamment pour préserver l'équilibre des territoires ou l'égalité entre les citoyens. L'imbrication entre les deux sphères est de plus en plus complexe, donnant lieu à une multiplication de formes mixtes ou tierces. Par ailleurs, l'Etat ne s'est jamais autant mêlé de l'intime, notamment par la multiplication des réglementations en matière de procréation, de rapports familiaux, d'éducation, etc. Les frontières traditionnelles entre droit privé et droit public apparaissent de plus en plus floues.

La richesse et la variété des approches de la problématique public-privé invitent à une réflexion générale sur les méthodes mises en œuvre et à des opérations de traduction entre les disciplines qui concernent tout à la fois les objets, les périodes et les terrains d’enquête. Ce séminaire voudrait ouvrir un débat interdisciplinaire permettant aux doctorants et jeunes chercheurs, sur la base de leurs propres travaux empiriques, de confronter leurs points de vue et de clarifier les usages qu’ils font des catégories en question.

Les contributions seront regroupées autour de six axes thématiques :
Constructions sociales du public et du privé, de l’intimité et de " l’extimité " ;
Codifications juridiques des pratiques sociales et pertinence des oppositions traditionnelles entre droit privé et droit public ;
Espaces urbains et habitats face à l’opposition public/privé ;
Déplacements et interpénétrations des frontières public/privé dans l’activité économique ;
Publicisation du privé et individualisation du public dans les domaines des médias, du social, de la bioéthique etc. ;
Publics et publicité des pratiques artistiques et des activités culturelles.

Déroulement : Le séminaire se déroulera du mercredi 22 au samedi 25 septembre après-midi, dans un site rural qui joindra l’utile à l’agréable. Chaque demi-journée commencera par la conférence d’un(e) spécialiste, conférence qui sera suivie d’une session consacrée à la présentation de leurs travaux par les participants.
Public : Le séminaire s’adresse à 25 jeunes chercheurs doctorants ou post-doctorants de toutes nationalités, travaillant ou non dans une logique comparatiste, traitant ou non d’un terrain français ou allemand. Les langues de travail seront le français et l’allemand. Chacun s’exprimera dans sa langue de prédilection, mais devra être en mesure de comprendre l’autre langue.
Lieu : Le Moulin d’Andé, Eure (gare la plus proche : Val-de-Reuil)
Inscription : La sélection des candidats se fera sur la base du formulaire de candidature accompagné d’un curriculum vitae, d’une présentation de leurs travaux de recherche et d’un projet de contribution en relation avec le thème du séminaire.
Frais : 15 € (frais d’inscription). Les frais de voyage (train 2e classe ou avion billet APEX) et de séjour sont entièrement pris en charge par le CIERA.

Les dossiers de candidature sont à télécharger sur le site : www.ciera.fr
et à renvoyer d’ici le 15 mai au plus tard à :
Michael WERNER, directeur du CIERA,
à l’attention d’Amélie Sandoval, CIERA, 7, rue Huysmans, F-75006 Paris,
sandoval@ciera.fr, Tél. 0033 (0)1 53 63 31 55, Fax 0033 (0)1 53 63 31 56

Catégories

Lieux

  • Issy-les-Moulineaux, France

Dates

  • samedi 15 mai 2004

Contacts

  • Amélie Sandoval
    courriel : sandoval [at] ciera [dot] fr

Source de l'information

  • Hervé Joly
    courriel : herve [dot] joly [at] cnrs [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Public / privé : frontières, imbrications, croisements », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 19 avril 2004, http://calenda.org/189032