AccueilEntre forme et symbole, puissance du néo-gothique

*  *  *

Publié le mercredi 12 mai 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Un siècle est passé du gothique honni au néogothique partout présent au point d’en faire tour à tour la marque d’un effroi et d’une quête, puis le symbole d’une respectabilité de bon aloi.

Annonce

Un siècle est passé du gothique honni au néogothique partout présent au point d’en faire tour à tour la marque d’un effroi et d’une quête, puis le symbole d’une respectabilité de bon aloi. Comment cette forme fut-elle vécue, imaginée ou désirée et modélisée au point de traverser les domaines, d’envahir les paysages et les intérieurs, les cimetières et les églises avant de se porter en bijoux ? Devenue une façon de suggérer l’envolée puis d’affirmer une douce placidité, chargée au départ d’un cumul d’affects, d’inquiétudes et d’irritations, cette donne esthétique peut-elle se construire comme une raison du temps ?

Vendredi 11 juin 2004, 9h 30 : Que veut une forme ?

Présidence : Jean-Pierre CHALINE (Centre de recherches en histoire du XIXe siècle, Paris IV)

Maïté BOUYSSY (Centre de recherches en histoire du XIXe siècle, Paris I)
Un succès de mode, une forme et une matrice

Catherine MALABOU (Université de Paris X – Nanterre)
Plasticité et forme du siècle

Philippe BOUTRY(Université de Paris XII, EHESS)
Y a-t-il une spiritualité néogothique ?

Eric MENSION-RIGAU (Centre de recherches en histoire du XIXe siècle, Paris IV)
Le néogothique vu du château

Jean-Michel LENIAUD (Ecole des Chartes)
Le rêve pour tous, néogothique et industrie

Vendredi 11 juin 2004, 14h 30 : Le néogothique en tous ses états

Présidence : Dominique KALIFA, Centre de recherches en histoire du XIXe siècle, Paris I

Guy MASSIN-LE GOFF (Conservation des Antiquités et objets d’art, Angers)
Châteaux et demeures néogothiques en Anjou

Marc SABOYA (Université Michel de Montaigne, Bordeaux III)
L’intrusion du néo-gothique dans la ville classique

Isabelle BECCIA (Université Michel de Montaigne, Bordeaux III)
Un atelier de sculpture ornemaniste à Bordeaux

Anna LEICHER, (Conservation des Antiquités et objets d’art, Angers)
Le tissu néogothique en Anjou

Jacqueline VIRUEGA, (Centre de recherches en histoire du XIXème siècle)
Le bijou parisien néogothique

Georges VIGARELLO, (E.H.E.S.S., C.E.T.S.A.H)
La silhouette du siècle

Université Paris-1 Panthéon Sorbonne, salle Marc Bloch

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 11 juin 2004

Contacts

  • D. Kalifa
    courriel : dominique [dot] kalifa [at] univ-paris1 [dot] fr

Source de l'information

  • D. Kalifa
    courriel : dominique [dot] kalifa [at] univ-paris1 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Entre forme et symbole, puissance du néo-gothique », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 12 mai 2004, http://calenda.org/189125