AccueilLes femmes et l'écriture de l'histoire (1400-1800)

Les femmes et l'écriture de l'histoire (1400-1800)

6e Colloque «Femmes écrivains de l'Ancien Régime»

*  *  *

Publié le mercredi 26 mai 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

Colloque international organisé par le Centre d'Études et de Recherche
Éditer/Interpréter (CÉRÉdI) et le Groupe de recherche en Histoire (GRHIS) de l'Université de Rouen, avec l'Institut d'Histoire Moderne et Contemporaine (CNRS-IHMC) et la Société Internationale d'Étude des Femmes de l'Ancien régime (SIEFAR)
Université de Rouen, Maison de l'Université de Mont Saint-Aignan
Jeudi 19-samedi 21 mai 2005

Ce colloque qui porte sur la période 1400-1800 fait suite aux cinq colloques « Femmes écrivains de l'Ancien Régime », dont la dernière édition, Lectrices d'Ancien Régime, s'est tenue à Rennes (2002). Il se propose d'aborder les questions suivantes :

* En tant qu'actrices et sujets d'histoire, quelles sont les manières dont
les femmes d'Ancien Régime ont été représentées par les auteurs de recueils de femmes illustres, d'ouvrages de cette période relevant de la Querelle des femmes, d'ouvrages hagiographiques, de mémoires, etc. ? Dans cette production, peut-on distinguer des ouvrages qui proposent (à l'instar de la vision messianique d'un Guillaume Postel) une vision du temps originale à partir du rôle des femmes dans l'histoire ?

* En tant que réceptrices, destinatrices, inspiratrices ou commanditaires
d'ouvrages historiques, quels types de textes ont-elles suscités de la part des éducateurs, éditeurs de recueils, mélanges ou bibliothèques historiques ?  Quelle place occupe l'histoire dans l'éducation et les lectures des femmes de la Renaissance à l'aube du XIXe siècle ?

* En tant qu'historiennes, commanditaires ou auteures de textes à caractère
historique, de quelles manières s'inscrivent-elles dans la production de leur
temps et accompagnent-elles les évolutions historiographiques contemporaines ? Certaines ont-elles véritablement à cour de laisser une mémoire d'actions ou de destins spécifiquement féminins ?

Priorité sera donnée aux propositions de communications synthétiques
(abordant des questions théoriques, prenant en compte des corpus ou des périodes larges) ; on évitera donc autant que possible les pures monographies.

Organisé par des littéraires et des historiens, ce colloque se veut cependant
le plus largement pluridisciplinaire : tous les spécialistes de sciences
humaines pouvant contribuer à la réflexion y seront les bienvenus.

Comité scientifique : Jean-Claude Arnould, Myriam Dufour-Maître, Nicole Pellegrin, Sylvie Steinberg et Eliane Viennot
Renseignements, propositions de communications (avant le 30 septembre 2004), inscriptions :
Sylvie.Steinberg@univ-rouen.fr ou jeanclaude.arnould@voila.fr

Catégories

Lieux

  • Rouen, France

Dates

  • jeudi 30 septembre 2004

Contacts

  • Sylvie Steinberg
    courriel : Sylvie [dot] Steinberg [at] univ-rouen [dot] fr
  • Jean-Claude Arnould
    courriel : jeanclaude [dot] arnould [at] voila [dot] fr

Source de l'information

  • SIEFAR #
    courriel : siefar [at] aol [dot] com

Pour citer cette annonce

« Les femmes et l'écriture de l'histoire (1400-1800) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 26 mai 2004, http://calenda.org/189174