AccueilGenre et construction de l'objet

*  *  *

Publié le mardi 01 juin 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

“ Genre et construction de l’objet ”


Journée d’études du LSS


Jeudi 3 juin

ENS 48, Bd Jourdan 75014 Paris
M. Porte d’Orléans ou RER B Cité Universitaire
Grande Salle

Cette journée d’étude a pour but de présenter et de confronter les pratiques de recherche de doctorant-e-s, travaillant dans des disciplines et selon des méthodes d’enquête diverses, qui s’interrogent sur la place du genre dans la construction de leur objet d’étude et de leurs problématiques.

La prise en compte des rapports sociaux de sexe a gagné en légitimité au sein des sciences sociales, grâce à un certain nombre de travaux pionniers qui ont fourni des outils tant conceptuels que méthodologiques. Mais il reste nécessaire et utile aujourd’hui de continuer à affirmer la place des rapports sociaux de sexe dans les recherches scientifiques, non seulement pour étendre et approfondir la connaissance dans ce domaine, mais aussi pour montrer qu’il apporte de nouvelles questions et de nouveaux savoirs à d’autres thèmes plus classiques.

Dans ce cadre, les jeunes chercheur-se-s sont confronté-e-s à un nouvel enjeu, du fait du manque d’instruments disponibles pour faire jouer le genre de manière transversale, en intégrant les spécificités de chacun des espaces sociaux observés. Les difficultés rencontrées pour articuler les questions de genre et de sexualité à d’autres mécanismes et facteurs explicatifs jouent en effet dans les deux sens : quand les hypothèses de départ, centrées sur les rapports sociaux de sexe, doivent intégrer d’autres éléments explicatifs ; ou bien quand, à partir d’un projet de recherche étranger à ces problématiques, le genre apparaît comme incontournable pour décrire et expliquer certaines réalités sociales. Il s’agit donc de remettre en cause la réduction de ces approches à un simple “ supplément ” à part, voire à une question purement descriptive. Comment intégrer le genre aux ressources interprétatives ordinaires de la discipline, de la même manière que la classe sociale ou les trajectoires sociales, qui, quel que soit le sujet de recherche, sont – légitimement – prises en compte au moins en toile de fond ?

1. Discours et pratiques. ( 9h – 11h)

L’invisibilité des rapports sociaux de sexe a des conséquences sur les pratiques de recherche : en effet, très souvent, il n’existe pas de discours sur les inégalités de genre en tant que tel dans les groupes sociaux observés. Il faut par conséquent pouvoir observer directement, ou avoir accès à des descriptions et des justifications des pratiques, pour retrouver le genre. Quand, dans des cas particuliers, un discours sur les rapports sociaux de sexe existe, ses conséquences sur les pratiques sociales sont ambivalentes et peuvent même se révéler contradictoires. La pertinence de cette confrontation entre discours et pratiques, et les difficultés méthodologiques afférentes, s’appliquent pour des objets de recherche très divers.

Discutante : Frédérique Matonti
(Science politique, Université de Nantes – LSS)

Laure Bereni (Laboratoire de Sciences Sociales ENS-EHESS (LSS)-Paris V): Les stratégies des féministes du parti socialiste en France : de l'intégrationnisme au séparatisme (1970-2000)

Lucie Bargel (LSS): La question du genre dans les discours et les pratiques d’une organisation de jeunesse politique: intégration ou neutralisation?

Sibylle Gollac (LSS-LEGOS): Comment “ trouver ” un discours sur les différences de genre quand les enquêtés semblent ne rien avoir à en dire ?

2. “ Le genre avec… ” : questions d’échelle et combinaison de variables (11h15 – 13h)

A partir du constat selon lequel les ressources valorisées ne sont pas les mêmes selon les groupes sociaux, on peut chercher à observer les manières dont les individus sont multipositionnés sur différentes échelles dans lesquelles les effets du genre varient. Il s’agit, contre une vision mécaniste des rapports sociaux de sexe et de la domination, de montrer les effets hétérogènes du genre selon les échelles d’analyse et l’articulation avec d’autres variables.

Discutante : Sandrine Sanos

(Histoire, Rutgers University, NJ)

Stéphanie Guyon (LSS) : L’entrée en politique des Amérindiens de Guyane : genre, race et position sociale à l’échelle locale et régionale

Olivier Roueff (LSS): Esthétisation et “ masculinisation ” du jazz en France dans l’entre deux guerres : l'éclairage du genre sur l'invention d'une pratique culturelle

Magali Della Sudda (LSS-La Sapienza) : “ Discours conservateurs ; pratiques innovatrices ? ” L’exemple des associations catholiques féminines : une approche comparative franco-italienne du genre

3. Le genre comme outil d’analyse : vocation, don et transmission (14h30 – 17h30)

L’usage du genre dans les pratiques de recherche et dans la construction de problématiques permet également de faire émerger d’autres dimensions d’analyse des objets étudiés. Notamment, dans le cas des activités non-mixtes, l’attention portée au genre constitue un outil de travail aux marges : les exceptions féminines dans les métiers masculins (et vice-versa) permettent de mieux comprendre les enjeux de définition de la profession, de déconstruire la “ vocation ” pour arriver à la question de la transmission, d’identifier les propriétés sociales nécessaires pour être “ du métier ”.

Discutante : Catherine Marry

(Sociologie, LASMAS-IRESCO-CNRS)

Céline Bessière (LSS-CEE-Paris V): Un usage analytique du genre : décomposer les transmissions de la vocation agricole

Thomas Morinière (CSE): Le "don" vocal et sa dette

Catherine Achin (CERAT): La construction sexuée de la “ vocation ” politique

Séverine Sofio (LSS): De la vocation artistique comme vertu sexuée, ou le Génie et la Pudeur

Alexandra Oeser (LSS) “ Les filles ne savent pas faire de l’histoire ” : représentations sexuées dans l’enseignement de l’histoire en Allemagne

Conclusion de la journée : Eric Fassin

( Sociologie, ENS)

Pour plus d’informations, contacter Lucie Bargel : lucie.bargel@ens.fr



Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 03 juin 2004

Contacts

  • Lucie Bargel
    courriel : bargel [at] unice [dot] fr

Source de l'information

  • Lucie Bargel
    courriel : bargel [at] unice [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Genre et construction de l'objet », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 01 juin 2004, http://calenda.org/189180