AccueilCitoyenneté et nationalité en Bolivie à l'aube du XXIè siècle

Citoyenneté et nationalité en Bolivie à l'aube du XXIè siècle

Journée Internationale d'études bolivianistes

*  *  *

Publié le mardi 15 juin 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

A l’heure où la société bolivienne remet une nouvelle fois en cause ses fondements comme unité politique et historique, il convient d’analyser les continuités et ruptures dans la constitution de la nationalité et de la citoyenneté en Bolivie en ce début de siècle.

Annonce

A l’heure où la société bolivienne remet une nouvelle fois en cause ses fondements comme unité politique et historique, il convient d’analyser les continuités et ruptures dans la constitution de la nationalité et de la citoyenneté en Bolivie en ce début de siècle. C’est pourquoi, prenant acte de la continuité des précédentes journées d’études bolivianistes annuelles au sein de l’IHEAL et se joignant aux 50 ème anniversaire de cette institution, le réseau bolivianiste LAZOS organise le colloque « Nationalité et citoyenneté en Bolivie à l’aube du XXI ème siècle ».

JOURNÉE INTERNATIONALE

D’ÉTUDES BOLIVIANISTES

Paris, 23 juin 2004

Ambassade de Bolivie en France

Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine, Université Paris III - Sorbonne Nouvelle

École doctorale Europe latine - Amérique latine, Université Paris III - Sorbonne Nouvelle

Centre de Recherches Ibériques et Ibéro-Américaines, Université Paris X - Nanterre

Centre de Recherche Et de Documentation de l’Amérique Latine

Réseau bolivianiste Lazos

« Citoyenneté et nationalité en Bolivie à l’aube du XXIème siècle »

08H30 : Accueil des participants.

08H45 : Ouverture du colloque.

Florencia Ballivian de Romero, Ambassadeur de Bolivie.

Jean-Michel Blanquer, Directeur de l’IHEAL.

09H00 : Session 1. Constitution, citoyenneté et nationalité. Une perspective historique.

Modérateur : Jean Piel (Université Paris VII - Denis Diderot, France).

Marie-Danielle Demélas (Université Paris III - Sorbonne Nouvelle, France) : « Les débats sur la citoyenneté menés par les assemblées constituantes boliviennes au XIXème siècle »

Françoise Martinez (Université Paris X - Nanterre, France) : « Le rôle de l’école libérale dans la construction d’une citoyenneté du XXème siècle. Ou comment asseoir un sentiment d’appartenance nationale en 1900 ».

Marta Irurozqui (Consejo Superior de Investigaciones Científicas - CSIC, Madrid, Espagne) : « Bolivia, un escenario de conquista ciudadana mediante la infraccion (1825-1952) ».

Débat avec les participants.

10H30 : Pause.

10H45 : Session 2. Constitution, citoyenneté et nationalité. Les débats actuels.

Modérateur : Christian Gros (Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine, Université Paris III - Sorbonne Nouvelle, France).

Hubert Gourdon (Université Paris III - Sorbonne Nouvelle, France) : « Une révision constitutionnelle en Bolivie : un pluralisme des citoyennetés? ».

Blas Urioste (Université de Postdam, Allemagne) : « Ciudadanía y comunidad imaginaria en Bolivia : 180 años de nacionalismos ».

Sabine Hoffmann (Institut Universitaire d’Études du Développement - IUED, Genève, Suisse) : « Participation citoyenne à la construction des espaces publics ou les diverses pratiques et conceptions autour de la gestion des services de l’eau potable à Cochabamba, Bolivie ».

Romain Braun-Arduz (Université Paris III – La Sorbonne Nouvelle, France) : « Vers une bolivianité plurielle ? La citoyenneté multiculturelle en question ».

Débat avec les participants.

12H45 : Clôture de la matinée.

Maria Eugenia Cosio, Directrice du Centre de Recherche Et de Documentation de l’Amérique Latine (CREDAL-CNRS), France.

13H00 : Déjeuner.

15H00 : Session 3. Ethnicité et politique.

Modérateur : M. Yvon LeBot ( Ecole des Hautes Études en Sciences Sociales - EHESS).

Jean-Pierre Lavaud (Université Lille I, France) : « L’ethnicisation de la vie politique bolivienne ».

Verushka Alvizuri (Université Toulouse II, France) : « La construction d’un nationalisme aymara ».

Nicolas Joffré (Institut Universitaire d’Études du Développement - IUED, Genève, Suisse) : « Montée des mouvements indiens : leur rôle dans la consolidation démocratique et l’élaboration d’un projet social en Bolivie ».

Isabella Lepri (London School of Economics and Political Science, Grande Bretagne) : « Mouvements indigènes contre réalité indigène. Une évaluation critique ».

Débat avec les participants.

17H00 : Pause.

17H15. Session 4. Identités, nation et réformes de l’État.

Modérateur : Jean-Pierre Lavaud (Université Lille I, France).

Marc Hufty (Institut Universitaire d’Études du Développement - IUED, Genève, Suisse) : « Citoyenneté indigène et réformes environnementales en Amazonie bolivienne ».

Laetitia Perrier-Bruslé (Université Paris I, France) : « Frontière, territoire et nation en Bolivie. Repenser un triptyque classique à l’aide de la frontière orientale ».

Zéline Lacombe (Université Lille I, France) : « Les autonomies régionales. Une nouvelle légitimité pour le Comité pro Santa Cruz ? ».

Débat avec les participants.

19H00. Clôture de la journée.

Marie-Danielle Demélas, Directrice de l’école doctorale Europe latine – Amérique latine, Université de Paris III - Sorbonne Nouvelle, France.

Lieu des débats :
Amphithéâtre de l’Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine
1er étage
28, rue Saint-Guillaume, 75007 Paris

ENTRÉE LIBRE

SANS INSCRIPTION

Coordination :
Sebastián Urioste

Comité organisateur :
Sophie Blanchard, Romain Costa-Braun, Enrique Herrera, Laurent Lacroix, Françoise Martinez, Laetitia Perrier-Bruslé, Carlos Torrico.

Contact :
Géraldine Gondinet
IHEAL
01 44 39 86 99


Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mercredi 23 juin 2004

Contacts

  • Sebastián Urioste
    courriel : sebasu76 [at] hotmail [dot] com

Source de l'information

  • Sebastián Urioste
    courriel : sebasu76 [at] hotmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Citoyenneté et nationalité en Bolivie à l'aube du XXIè siècle », Journée d'étude, Calenda, Publié le mardi 15 juin 2004, http://calenda.org/189198