AccueilLe Sud tunisien

Le Sud tunisien

Espace, sociéte et développement

*  *  *

Publié le lundi 12 juillet 2004

Résumé

Le Sud tunisien couvre plus de la moitié de la superficie de la Tunisie et n'est habité que par moins du cinquième de sa population. Malgré la rigueur de ses conditions climatiques, la région renferme d'importantes ressources hydrauliques, minières et énergétiques, ainsi que des ressources halieutiques dans le golfe de Gabès. Le Sud est frontalier avec la Libye et l'Algérie et relie le Sahara à la Méditerranée. Depuis l'époque coloniale la région a connu des mutations profondes dont le rythme s'est accéléré ces dernières décennies. Le Sud est confronté aujourd'hui à de nombreux défis environnementaux et de développement. Les choix d'aménagement constituent des enjeux d'avenir dont l'impact déborde largement sur les régions et territoires voisins.

Annonce

Université de Sfax

 

Faculté des Lettres et Sciences Humaines

 

           Département de Géographie

 

 

 

Quatrième colloque de Géographie

 

Le sud tunisien: espace, société et développement

 

14-15-16 avril 2005

 

enhommage au Professeur Mohamed Jedidi

 

 

Problématique:

 

Le Sud tunisien couvre plus de la moitié de la superficie de la Tunisie et n'est habité que par moins du cinquième de sa population. Malgré la rigueur de ses conditions climatiques, la région renferme d'importantes ressources hydrauliques, minières et énergétiques, ainsi que des ressources halieutiques dans le golfe de Gabès. Le Sud est frontalier avec la Libye et l'Algérie et relie le Sahara à la Méditerranée. Depuis l'époque coloniale la région a connu des mutations profondes dont le rythme s'est accéléré ces dernières décennies. Le Sud est confronté aujourd'hui à de nombreux défis environnementaux et de développement. Les choix d'aménagement constituent des enjeux d'avenir dont l'impact déborde largement sur les régions et territoires voisins. Compte tenu de l'importance de cette région à l'échelle nationale et maghrébine et afin de suivre ses dynamiques et cerner les défis posés à son développement, le département de géographie de la faculté des lettres et sciences humaines de Sfax se propose de consacrer à ce thème son quatrième colloque prévu pour le 14-15 et 16 avril 2005.

 

 

Axesdu colloque:

 

 

1. l'organisation de l'espace et les déterminants de l'aménagement:les limites géographiques de la région méritent d'être discutées à la lumière des nouvelles recherches sur la géographie régionale en général et sur les découpages spatiaux de la Tunisie en particulier. De même les aspects relatifs à l'homogénéité et à la diversité au sein de la région nécessitent la contribution des différentes branches de la géographie et l'application des nouvelles technologies. Il demeure essentiel d'identifier les principales contraintes à l'aménagement. De même il s'agit de cerner le rôle des villes, en particulier les chefs-lieux de gouvernorats, dans l'organisation de l'espace et de son fonctionnement. Une question classique mérite d'être abordée: Sfax est-elle la capitale régionale du Sud tunisien?

 

 

2. Les mutations sociales et leurs impacts sur le développement: Le Sud a été pendant longtemps une région d'émigration, dominée par un genre de vie nomade et semi-nomade. Cependant la mise en valeur agricole, l'intensification de l'exploitation des ressources énergétiques et minières ainsi que la diversification des activités économiques, ont renversé les courants migratoires et ont transformé le Sud, particulièrement sa frange littorale, en un foyer d'immigration. La plupart des agglomérations ont connu un accroissement démographique rapide et un étalement spatial considérable. L'urbanisation mérite bien aujourd'hui l'étude de ses causes, formes et implications. De même la base économique des villes nécessite une analyse approfondie pour déterminer ses forces et ses faiblesses. Les indicateurs de développement humain ont connu un progrès sensible, ils méritent toutefois d'être précisés, suivis et comparés.

 

 

3. Le développement dans le Sud tunisien entre local et global: l'étude d'une région, surtout lorsqu'il s'agit d'une région frontalière et de passage, comme le Sud, ne peut être séparée de ses dimensions maghrébines et mondiales. En effet la plupart des secteurs économiques et des choix de développement sont en relation étroite avec le marché mondial, qu'il s'agisse des exportations agricoles (huile d'olive, produits de la pêche et dattes) ou des produits dérivés du phosphate ou encore du tourisme international. De même le commerce informel transfrontalier demeure une des formes d'intégration économique maghrébine. Il s'agit en définitive de comprendre les stratégies des différents acteurs et leurs implications, en vue de cerner la marge de manœuvre disponible pour tout programme d'aménagement.

 

 

Délais: La date du 15 octobre 2004 est fixée comme dernier délai pour envoyer les résumés des propositions de communications. Les participants dont la contribution est acceptée seront informés au cours de la deuxième moitié d'octobre 2004. Le 28 février 2005est la dernière date pour remettre les textes des communications. La publication des actes sera engagée immédiatement après le colloque et après avis d'un comité scientifique.

 

Les travaux de ce colloque sont offerts au Professeur Mohamed Jedidi en hommage pour ses efforts dans la recherche, l'enseignement, la publication et l'encadrement.

 

 

Correspondance:   Prof. Abdelfettah Kassah Département de géographie,

 

Faculté des Lettres et Sciences Humaines Sfax 3000.

 

Fax: 74.670.540                           E-mail: akassah@yahoo.fr

Catégories

Lieux

  • Faculté des Lettres et Sciences Humaines
    Sfax, Tunisie (3000)

Dates

  • jeudi 14 avril 2005

Contacts

  • Abdelfettah Kassah
    courriel : akassah [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Amor BELHEDI
    courriel : amorbelhedi [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Le Sud tunisien », Colloque, Calenda, Publié le lundi 12 juillet 2004, http://calenda.org/189238