AccueilLa constitution des savoirs sur les régions sahariennes et leurs populations

*  *  *

Publié le jeudi 22 juillet 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Appel à contributions lancé par le Groupe d'Etudes Sahariennes

Annonce

GES

GROUPE D’ÉTUDES SAHARIENNES

APPEL À CONTRIBUTIONS

La constitution des savoirs sur les régions sahariennes et leurs populations

Un jeudi par mois de 17h à 19h (salle 07 de la MSH, 54 bd Raspail), 21 octobre, 18 novembre, 16 décembre, les dates à partir du mois de janvier seront fixés ultérieurement

Le Groupe d’Études Sahariennes est né d’un projet commun initié par un groupe de doctorants en Sciences Humaines et Sociales. Un tel groupe a été constitué autant pour faciliter un partage pratique des connaissances que pour devenir à terme, un forum de discussion, de partage des savoirs sur le monde saharien entre chercheurs de toutes disciplines rattachées aux Sciences Humaines et Sociales. Il a enfin pour vocation ultime d’être une tribune ouverte pour promouvoir et rendre accessible les travaux scientifiques passés et à venir portant sur le Sahara.

Le Groupe d'Études Sahariennes s'est constitué dans l'intention de cerner distinctement les études et les recherches portant sur le Sahara. Ce dernier est une zone autant de transition que centrale entre les mondes nord-africain et subsaharien, c’est un pôle de jonction antédiluvien en relation constante avec les aires culturelles susmentionnées. Les sociétés du Maghreb et d’Afrique subsaharienne ne sont respectivement envisageables et envisagées que dans un ensemble plus vaste. Il en va de même pour le Sahara qui n’est définissable et défini que centré au sein d’un vaste ensemble jouxté de périphéries et d’aires connexes.

Aujourd’hui plus que jamais, il apparaît opportun de participer modestement à la réactivation des recherches qui comme leurs territoires étudiés sont progressivement tombées en déshérence et de participer autant que faire se peut à la démythification du désert en général et du Sahara en particulier en œuvrant à la constitution-reconstitution des savoirs sahariens. De cesser d’appréhender le Sahara sous son seul angle exotique qui a de tout temps interpellé notre imagination et notre soif de dépaysement, d’évasion ou de fantasmes, de prendre le contre-pied du désert des récits merveilleux contés dans les Milles et une nuits ou de l’imagerie coloniale.

Séminaire du GES

Dans le prolongement du séminaire 2003-2004, le GES reconduira ses rencontres mensuelles à la Maison des Sciences de l’Homme. Comme ce fut le cas l’année passée, il s'agira de s'interroger sur les manières dont ont été produit les savoirs que nous possédons des régions sahariennes et de leurs populations. Parce que ces savoirs conditionnent nos approches scientifiques ; parce que ceux-ci ont été élaboré dans des circonstances bien précises et ont emprunté de manière consciente ou non à des catégories de pensées spécifiques et parfois critiquables ; parce qu’à défaut de les identifier celles-ci peuvent être reproduites au détriment d'une meilleure connaissance des sociétés sahariennes ; enfin, parce que les régions et populations sahariennes (lesquelles sont bien souvent marginalisées, voire dominées) sont plus enclines à être mal connues, voire mal représentées, les membres du GES ont estimé nécessaire, dans un premier temps, de (ré)analyser et de (ré)interroger, de manière critique et collectivement, les savoirs qui se sont constitués à propos du Sahara. Cette année, une attention particulière pourra porter sur la constitution des savoirs actuels dans des régions dites sensibles (zones frontalières, Soudan…)

Néanmoins, ce thème demeure ouvert aux contributions ayant trait aux voyageurs, explorateurs, administrateurs, penseurs et scientifiques endogènes ou allogènes ayant contribué à la connaissance du Sahara et de ses populations.

Contacts :

gesahariennes@yahoo.fr

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 31 décembre 2004

Pour citer cette annonce

« La constitution des savoirs sur les régions sahariennes et leurs populations », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 22 juillet 2004, http://calenda.org/189252

  •