AccueilDésirs et débris d'épopée dans la poésie contemporaine

Désirs et débris d'épopée dans la poésie contemporaine

Centre de Recherches sur les Littératures Modernes et Contemporaines (CRLMC, EA 1002) de l'Université Blaise-Pascal (Clermont II)

*  *  *

Publié le samedi 18 septembre 2004 par Olivier Tur

Résumé

Bien que considérée au XIXe siècle comme une forme poétique anachronique, un genre incompatible avec le « prosaïsme » du monde moderne (...)

Annonce

Organisation : Saulo NEIVA
Comité scientifique: Hélène AJI (Université de Paris IV-Sorbonne), Maria Aparecida RIBEIRO (Université de Coimbra), Alain MONTANDON (Université Blaise-Pascal / Institut Universitaire de France), Ivan TEIXEIRA (Université de São Paulo)

Clermont-Ferrand, le 24 et le 25 mars 2005


Bien que considérée au XIXe siècle comme une forme poétique anachronique, un genre incompatible avec le « prosaïsme » du monde moderne (Hegel), l’épopée - de façon apparemment paradoxale - a attiré l’attention de nombreux poètes contemporains, dans différentes langues : Gabriele D’Annunzio, Carl Spitteler, Ezra Pound, William Carlos Williams, Aleksandr Blok, Pablo Neruda, Nazim Hikmet, Saint-John Perse, Kostis Palamàs, Jorge de Lima, Nikos Kazantzaki, Corsino Fortes, Derek Walcott, Gerardo Mello Mourão, Édouard Glissant, Carlos Nejar, Marcus Accioly… Ces auteurs ont actualisé des éléments variés d’une tradition apparemment inusable, en se fondant sur un sage mélange de transmission et de transformation, démarche collective qui dessine les contours d’une véritable « tendance épique » dans la poésie contemporaine. Notre colloque vise à réfléchir sur ce paradoxe apparent et, pour y parvenir, nous invitons comparatistes et spécialistes de différentes littératures à analyser des œuvres poétiques de notre époque, en les plaçant au croisement de deux grandes lignes de force :

- Désirs d’épopée : Quels sens l’aspiration épique acquiert-elle au XXe siècle, époque où la poésie, placée sous le signe de la « tradition de la modernité» (Compagnon), se fonde volontiers sur « la superstition du nouveau », « la religion du futur » et « la passion du reniement » ? Quel impact l’actualisation d’une telle tradition peut-elle avoir, vu l’étonnant contraste entre « la trompette vibrante et belliqueuse » (Camões) de l'épopée et le principe verlainien de contestation de la grandiloquence en matière de poésie qui, depuis la fin du XIXe siècle, guide une bonne partie de la littérature occidentale ? Comment doit-on analyser la valorisation d’une forme poétique à laquelle, au long des siècles, est revenue la fonction de célébrer l’esprit belliqueux de l’homme, posture qui, a priori, nous semble si peu adaptée aux idéaux pacifistes qui dominent dans la culture littéraire de notre époque ?…

- Débris d’épopée : L’actualisation contemporaine de l’écriture épique doit-elle inévitablement s’accommoder d’une poétique de la ruine et du fragmentaire, donnant nécessairement origine à des « épopées sans intrigue » ? D’autre part, quels sens pouvons-nous attribuer à l’usage de formes et de procédés qui, tout en se rattachant à la tradition épique, s’inscrivent dans une démarche de différenciation vis-à-vis de l’épopée classique (le poème héroï-comique, l’épyllion…) ? De même, que dire de l’appropriation de motifs chers à la tradition épique (la descente aux enfers, l’émerveillement face à la machine du monde…) ? Enfin, comment doit-on comprendre l’enrichissement de la tradition épique grâce à l’apport venant d’autres traditions (le psaume, la poésie scientifique, la poésie cosmogonique, l’hexaméron, le romancero, la chanson de geste…) ?…

Ce colloque s’inscrit dans le prolongement d’un travail déjà entamé au sein du CRLMC (cf. ouvrage collectif Déclin et confins de l’épopée au XIXe siècle : sur le « vieillir » d'une forme poétique, propositions de contributions avant décembre 2004 ; journée d’étude « Réinvention de l’archaïque : l’épopée dans la poésie contemporaine », mars 2004) et vise à approfondir des pistes de réflexion lancées auparavant.

20 novembre 2004 : Date limite pour l’envoi des propositions (une vingtaine
de lignes). Indiquer coordonnées de l’auteur (nom, institution de rattachement et adresse électronique).

Les actes du colloque seront publiées par le Centre de Recherche sur les Littératures Modernes et Contemporaines (CRLMC, EA 1002), aux Presses Universitaires Blaise-Pascal (PUBP).

Demande de renseignements et envoi de propositions :
Saulo NEIVA
Université Blaise-Pascal, 34 Avenue Carnot 63037 Clermont-Ferrand CEDEX 01
E-mail : saulo.neiva@free.fr

Catégories

Lieux

  • Clermont-Ferrand, France

Dates

  • samedi 20 novembre 2004

Mots-clés

  • épopée, poésie, langage, modernité, épisme

Contacts

  • Saulo Neiva
    courriel : saulo [dot] neiva [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Olivier Tur
    courriel : olivier [dot] tur [at] worldonline [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Désirs et débris d'épopée dans la poésie contemporaine », Appel à contribution, Calenda, Publié le samedi 18 septembre 2004, http://calenda.org/189333