AccueilMigrations étudiantes, formation des élites et modernisation des Etats nations (deuxième moitié du XIXe siècle - 1939)

*  *  *

Publié le vendredi 24 septembre 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Colloque international organisé par le réseau de chercheurs « Migrations universitaires en Europe et vers l’Europe » et le Pasts Inc. Center for Historical Studies, Central European University (Budapest)

Annonce



Appel à communications


Migrations étudiantes, formation des élites et modernisation des Etats nations (deuxième moitié du XIXe siècle – 1939)


Colloque international organisé par le réseau de chercheurs « Migrations universitaires en Europe et vers l’Europe » et le Pasts Inc. Center for Historical Studies, Central European University (Budapest)

8-10 avril 2005, Budapest

Dans le cadre du réseau de chercheurs « Migrations universitaires en Europe et vers l’Europe » (avec un accent particulier sur la période allant du milieu du XIXe siècle jusqu’à 1939), des recherches sont conduites, dans des travaux parallèles ou communs, (1) sur le rôle des universités et des hautes écoles en tant que lieux de sociabilité transnationale des élites (2) et de formation identitaire nationale, culturelle et politique (3), sur l’accès au savoir et les conditions et les modalités du transfert scientifique (4), ainsi que sur les politiques de recherche scientifique comparées entre elles au niveau international et mises en relation avec les politiques étrangères des Etats (5), enfin sur l’histoire des femmes et la problématique du genre dans son contexte international (6). L’un des objectifs principaux de cette collaboration concerne l’analyse systématique des données prosopographiques ayant trait aux migrations étudiantes. Un fonds de matériaux sur les mouvements migratoires des étudiants en et vers l’Europe est en voie d’élaboration à travers l’adaptation des banques de données existantes et le lancement de nouvelles banques de données. Prochainement, il sera mis à disposition des chercheurs intéressés et profitera à diverses recherches, bien au-delà des thèmes énoncés ci-dessus.

Ce réseau est constitué des chercheurs provenant des pays d’immigration étudiante ainsi que des principaux pays d’origine des étudiants migrants. Jusqu’à présent quatre colloques – en 2000 et 2001 à l’Institut d’histoire de l’Université Martin-Luther Halle-Wittenberg, en 2002 à l’Ecole normale supérieure de Paris et en 2003 à l’Institut européen de l’Université de Genève – ont été organisés. Lors de ces rencontres, nous avons eu l’occasion de discuter des stratégies de travail commun et des problématiques, de présenter les premiers résultats des recherches communes et de préparer le cadre scientifique de notre réseau.

Les objectifs du colloque de Budapest sont :

1. Offrir un aperçu systématique de l’état actuel de la recherche sur l’histoire des migrations étudiantes, mettre en lumière les acquis et les lacunes des historiographies nationales et, partant de là, de développer des projets de recherches et d’enquêtes à mener en commun ou en parallèle.

2. Débattre des problèmes posés par les sources et de leur trouver des solutions en élaborant des instruments communs en matière de concepts et de catégories.

3. Proposer des concepts pour le développement et l’utilisation commune et convertible de banques de données prosopographiques.

4. Renforcer les contacts scientifiques existants et attirer des collègues de pays non encore représentés dans notre réseau, en particulier d’Europe de l’Est et du Sud.


Le colloque de Budapest comportera plusieurs volets. Deux contributions d’ouverture (Victor Karady, Budapest et Michael G. Müller, Halle, sous réserve) traiteront du rapport entre les migrations étudiantes et la formation des élites dans une perspective théorique et méthodologique. Les deux journées de travail suivantes permettront de faire le point sur l’état de la recherche et sur les principaux problèmes rencontrés dans l’optique des pays d’origine (1) et dans celle des pays d’accueil (2). Une table ronde du soir (3) sera consacrée aux nouvelles collaborations à entreprendre dans le cadre de notre réseau. Une session finale (4) traitera des questions de méthode relatives à l’utilisation des banques de données prosopographiques.

Nous recherchons des conférenciers spécialisés dans l’histoire des études à l’étranger (émigrants) et des études accomplies par des étrangers (immigrants), tant dans la perspective des pays d’origine que dans celle des pays d’accueil. Les personnes intéressées sont priées d’envoyer sous format électronique (*.doc; *rtf) aux coordinateurs du réseau « Migrations étudiantes en et vers l’Europe » et avant le

1 décembre 2004

leurs informations bio-bibliographiques et un résumé de leur projet de communication (750 mots / 5'000 signes au maximum) rédigés en allemand, en anglais, en français ou en russe.

Hartmut Rüdiger Peter (peter@geschichte.uni-halle.de),

et/ou

Natalia Tikhonov (natalia.tikhonov@histec.unige.ch),

Pour nous permettre d’opérer un choix de communications cohérent et judicieux, les résumés des communications doivent comporter un bref aperçu qualitatif de l’état de la recherche sur les migrations étudiantes dans l’historiographie nationale, préciser les rapports entre les thèmes du colloque et les domaines de recherche des conférenciers et souligner la pertinence et l’originalité de leur approche.

Les textes des communications, d’environ 25'000 signes, devront parvenir aux coordinateurs du colloque au plus tard le

1 mars 2005

Les textes doivent se présenter comme des analyses critiques de l’état de la question, de la bibliographie, des orientations actuelles des travaux ; ils doivent mettre en lumière la particularité des sources (fonds d’archives, statistiques, presse de l’époque, recueils de données prosopographiques) ; ils doivent comporter une annexe bibliographique détaillée. Ces contributions fourniront les matériaux de travail qui seront réunis et mis en ligne sur le site web de notre réseau deux semaines avant le colloque.

Chaque communication orale (de 15 minutes) devra s’appuyer sur le texte envoyé au préalable, en se limitant à soulever les problèmes particulièrement pertinents. Chacune sera suivie d’une discussion approfondie (15 minutes).

Le colloque doit donner lieu à une publication basée sur les textes des communications revus et complétés. Le choix des contributions à l’ouvrage collectif dépendra de leur qualité et de leur forme.

Comité d’organisation
:

Victor Karady (karadyv@ceu.hu)

Hartmut Rüdiger Peter (hrpeter@web.de)

Natalia Tikhonov (natalia.tikhonov@histec.unige.ch)

Lieu du colloque :

Pasts Inc. Center for Historical Studies, Central European University (Budapest)



Catégories

Lieux

  • Budapest
    Budapest, Hongrie

Dates

  • mercredi 01 décembre 2004

Fichiers attachés

Contacts

  • Natalia Tikhonov
    courriel : natalia [dot] tikhonov [at] histec [dot] unige [dot] ch

Source de l'information

  • Natalia Tikhonov
    courriel : natalia [dot] tikhonov [at] histec [dot] unige [dot] ch

Pour citer cette annonce

« Migrations étudiantes, formation des élites et modernisation des Etats nations (deuxième moitié du XIXe siècle - 1939) », Appel à contribution, Calenda, Publié le vendredi 24 septembre 2004, http://calenda.org/189361