AccueilStructures linguistiques et structures perceptives

SéminairePensée

Dates

Catégories

Structures linguistiques et structures perceptives

Séminaire de Recherche "Archives Husserl"

*  *  *

Publié le lundi 04 octobre 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

La phénoménologie husserlienne s'est développée sous le signe d'une théorie de la signification. Puis son évolution l'a conduite à une prise en compte accrue de la perception. Face à ces deux chantiers, elle a simultanément adopté une stratégie de conciliation - utilisant de part et d'autre un même outil: l'intentionalité, afin de rendre compte de l'ensemble ou tout au moins d'une large part de la vie mentale - et de différenciation, que ce soit dans la reconnaissance, à la marge de l'intentionalité, de phénomènes d'organisation gestaltistes du champ perceptif, ou de la dépendance causale ou tout au moins motivationnelle de certaines structures de la signification par rapport au donné et au contexte perceptifs.

Annonce

Séminaire de Recherche : Archives Husserl (UMR 8547 Ecole Normale Supérieure & CNRS) - CREA (UMR 7696 Ecole Polytechnique & CNRS)

2004-2005: Structures linguistiques et structures perceptives

Jocelyn Benoist, Paris-I, Archives Husserl;
Jean Petitot, EHESS et CREA,Ecole Polytechnique

La phénoménologie husserlienne s'est développée sous le signe d'une théorie de la signification. Puis son évolution l'a conduite à une prise en compte accrue de la perception. Face à ces deux chantiers, elle a simultanément adopté une stratégie de conciliation - utilisant de part et d'autre un même outil: l'intentionalité, afin de rendre compte de l'ensemble ou tout au moins d'une large part de la vie mentale - et de différenciation, que ce soit dans la reconnaissance, à la marge de l'intentionalité, de phénomènes d'organisation gestaltistes du champ perceptif, ou de la dépendance causale ou tout au moins motivationnelle de certaines structures de la signification par rapport au donné et au contexte perceptifs. Ce sont ces solidarités et ces écarts que nous voudrions explorer, en interrogeant l'héritage de la phénoménologie à la lumière des recherches empiriques actuelles tant dans le domaine des neurosciences cognitives que dans celui de la linguistique et la sémantique. La question au centre de nos analyses sera celle de la transparence ou non des structures de la signification par rapport à celle de la perception et de leur co-appartenance, avec les limites qu'il faudra y reconnaître.

• 23 octobre 2004 : Jocelyn Benoist (Paris-I / Archives Husserl) : De la perception comme langage au langage comme perception: une quête phénoménologique.

• 20 novembre 2004 : Yves-Marie Visetti (CREA): La question d'un modèle perceptif et praxéologique pour la sémantique.
• 11 décembre: Leonard Talmy (University of Buffalo) : The attention system of language.

• 15 janvier: Bernard Pachoud (Paris-VII / CREA) : Compétence perceptive et compétence linguistique chez l'enfant : Contributions empiriques et développementales contemporaines.

• 2 février: Christophe Alsaleh (Amiens) : Les caractéristiques d'une expérience visuelle.

• 5 mars 2005: David Piotrowski (CREA) : Intention et remplissement de signification: caractérisation structurale et corrélats neurophysiologiques.

• 16 avril: Jean-Luc Petit (Strasbourg / UMR 9950 College de France): Théorie motrice de la perception et bases neurales du langage.

Le samedi matin 10h30-13h, ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris, Salle Celan.

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • samedi 23 octobre 2004

Source de l'information

  • Catherine Sautter
    courriel : sautter [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Structures linguistiques et structures perceptives », Séminaire, Calenda, Publié le lundi 04 octobre 2004, http://calenda.org/189391