AccueilHistoire de la philologie

SéminaireLangage

Dates

Catégories

Histoire de la philologie

La philologie et les discours savants

*  *  *

Publié le mardi 05 octobre 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

Histoire de la philologie

La philologie et les discours savants

Emmanuel Bury (Université de Versailles-St-Quentin-en-Yvelines, Membre de l’Institut Universitaire de France)

Ce séminaire vise à mettre en lumière les rapports étroits entre la philologie et l’histoire des idées, dans les différents champs du savoir, de l’humanisme à l’avènement de la philologie moderne.

En effet, en tant que science des textes, la philologie ne doit pas être réduite à un pur travail grammatical, et à la mise au point myope de minuties lexicales ; de l’Humanisme aux Lumières, elle a été associée aux grands mouvements de la pensée, tant dans les arts et les lettres que dans l’évolution des sciences ou de la philosophie. L’interaction entre le savoir philologique — savoir sur les textes — et les discours savants — les textes du savoir — a semblé être une piste intéressante à suivre, pour éclairer l’histoire même de cette discipline, mais aussi pour mieux comprendre certains traits de l’histoire des champs du savoir concernés par l’approche philologique : textes médicaux antiques, humanisme juridique, philosophie naturelle, mais aussi linguistique, grammaire ou histoire. Un constat identique pourrait être fait dans le domaine de la philosophie (on songe à l’intérêt contemporain pour la doxographie, et pour les « écoles » philosophiques qui n’ont survécu, en bonne partie, que grâce à elle : scepticisme, cynisme, épicurisme, etc.), mais aussi dans celui des sciences (botanique, zoologie, biologie, pour citer celles qui ont déjà donné lieu à des enquêtes de cet ordre) ou celui de l’art (on songe cette fois à la grande tradition du Warburg Institute). Le recours aux textes, et le souci de les lire, de les éditer et de les commenter, a souvent constitué le ferment de nouvelles avancées dans le champ propre de ces savoirs ; en retour, l’intérêt intrinsèque pour ces disciplines a souvent été le moteur des progrès dans la science philologique.

Les séances ont lieu le vendredi, de 15h à 17h, à l’ENS, rue d’Ulm, salle Cavaillès

5 novembre : Emmanuel Bury : « Introduction : la philologie entre histoire des textes et système de la langue »

26 novembre : Daniel Droixhe (Bruxelles, ULB) : « Philologie et linguistique: le commentaire sur les textes français médiévaux, de la Renaissance au XVIIIe siècle »

17 décembre : Emmanuel Bury : « Entre philologie et pédagogie : la méthode de Tanneguy Le Fèvre »

14 janvier 2005 : (à préciser)

4 février : Philip Ford (Cambridge) : « Editer et traduire Homère au XVIe siècle »

25 février : Frank La Brasca (CESR, Tours) : « Une figure de la philologie romane : Gianfranco Contini »

18 mars : Ursula Bähler (Univ. de Zürich) : « Gaston Paris et la philologie romane de son temps »

7 avril : Alain Corbellari (Univ. de Lausanne) : « Renan et les romanistes de son temps »

date à préciser : Marie-Luce Demonet (CESR, Tours) : « Linguistique et philologie au XVIe siècle: enjeux théoriques »

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 05 novembre 2004

Contacts

  • Emmanuel Bury
    courriel : emmanuel [dot] bury [at] uvsq [dot] fr

Source de l'information

  • Unité de Recherche en Histoire Médiévale
    courriel : urhm [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Histoire de la philologie », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 05 octobre 2004, http://calenda.org/189402