AccueilAnthropologie des techniques

Anthropologie des techniques

Outillage et spéciation

*  *  *

Publié le mercredi 06 octobre 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Le séminaire d'anthropologie des techniques de Michel Tibon-Cornillot aura lieu cette année 2004-2005 au 105, boulevard Raspail, Paris 75006, les 2ème et 4ème lundis du mois en salle 11, de 18 heures à 20 heures. La première séance aura lieu le lundi 25 octobre 2004

Annonce

Séminaire d'anthropologie des techniques de Michel Tibon-Cornillot


On s’interrogera cette année sur l’existence de strates primitives et involontaires dans lesquelles semble s’enraciner le déferlement des systèmes techniques contemporains.

La présentation de cette notion sera donc au cœur des premières séances du séminaire qui marqueront aussi sa spécificité par rapport à l’ensemble classique régulation-dérégulation-réparation. De même, les premières manifestations du déferlement des systèmes techniques étant apparues et s’étant développées dans les sociétés industrielles, les connexions entre certaines structures symboliques caractérisant les sociétés modernes et l’apparition des phénomènes de déferlement semblent incontournables.

Mais lier l’apparition du déferlement des techniques aux orientations culturelles de l’Occident ne suffit pourtant pas à rendre compte de la vitesse de pénétration des systèmes techniques modernes dans les différents champs culturels traditionnels. Cette perméabilité ne correspond pas seulement à des contraintes menaçantes. Il faut alors partir à la recherche de racines plus profondes.

Mener cette enquête suppose que l’on maintienne la spécificité des techniques, que l’on refuse de les réduire au statut de sciences appliquées. Les paléontologues ont montré que l’apparition et le développement des techniques s'enracinent dans le processus d'hominisation à un niveau si profond qu'ils font surgir l'un des problèmes les plus complexes de leur discipline, à savoir la place qu'il faut donner aux outils et aux gestes qu'ils induisent, dans l'orientation même de l'évolution des hominidés. En un mot, les rapports entre les outils, les techniques et le corps humain sont si directs qu'on ne saurait penser leurs structures et leurs évolutions de façon séparée.

Dans ce contexte, il devient possible de comprendre l’affirmation de Leroi-Gourhan selon laquelle au cours de son évolution, l'espèce humaine s'est entourée d'un ensemble de sphères d'action liées à chaque groupe d'outil qui, selon lui, est l'équivalent d'une spéciation chez les espèces vivantes. Conçues en ces termes, les techniques ont permis et permettent aux hominidés d'accroître presque indéfiniment la maîtrise de leur environnement, d'envahir des niches écologiques de plus en plus nombreuses et d'en expulser ou soumettre les êtres vivants qui les occupaient.

105, boulevard Raspail, Paris 75006, salle 11

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • lundi 25 octobre 2004

Contacts

  • Michel.Tibon-Cornillot #
    courriel : Michel [dot] Tibon-Cornillot [at] ehess [dot] fr

Source de l'information

  • Catherine Sautter
    courriel : sautter [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Anthropologie des techniques », Séminaire, Calenda, Publié le mercredi 06 octobre 2004, http://calenda.org/189418