AccueilRenouer entre droit et histoire.

Renouer entre droit et histoire.

Perspectives maghrébines et moyen-orientales.

*  *  *

Publié le vendredi 15 octobre 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Le propos de ce séminaire est d'entamer une réflexion commune sur les manières dont les historiens contemporains du Maghreb et du Machrek se positionnent dans leur démarche par rapport au droit. Constate-t-on des évolutions analogues à celles repérées en Europe, d'un retour des historiens vers le droit, selon des modalités nouvelles ? Et dans ce réinvestissement du droit, les historiens peuvent-ils rencontrer des interlocuteurs du côté des juristes et des facultés de droit ?

Annonce

Institut d'études de l'Islam et des Sociétés du Monde Musulman
Avec la participation du Centre d’Etude des Systèmes Juridiques (CESJ), Université de Rouen

Le propos de ce séminaire est d'entamer une réflexion commune sur les manières dont les historiens contemporains du Maghreb et du Machrek se positionnent dans leur démarche par rapport au droit. Constate-t-on des évolutions analogues à celles repérées en Europe, d'un retour des historiens vers le droit, selon des modalités nouvelles ? Et dans ce réinvestissement du droit, les historiens peuvent-ils rencontrer des interlocuteurs du côté des juristes et des facultés de droit ?

Vendredi 5 novembre 2004

9h45 : Ouverture : Daniel Rivet, Directeur de l’IISMM
Introduction : Jean-Philippe Bras, CESJ, Université de Rouen

1. Que faire du droit en histoire? Modes d’usage des sources juridiques.
Présidence : Simona Cerutti (CRH, EHESS)

10h45 : Pascale Ghazaleh (EHESS, Le Caire)
«Des tribunaux ottomans aux réformes européennes: sources juridiques et historiographie égyptienne»

11h30 : Christian Müller (IRHT, CNRS),
«Existait-il un système judiciaire sous les sultans mamelouks? Une réponse à travers les documents du Haram al-Sarîf de Jerusalem»

12h.15 Pause déjeuner

14h00 Sami Bergaoui (Université de la Manouba, Tunis)
«L’usage des sources juridiques par les historiens modernistes tunisiens»

14h45 Isabelle Grangaud (IREMAM, MMSH, Aix-en-Provence)
«Comment les sources mènent-elles au droit(Constantine, Alger, 18e-1915h.30 Pause

2. Anthropologie, droit et histoire: quels régimes d’historicité?
Présidence : François Pouillon (CHSIM, EHESS,Paris)

16h00 : Nagib Bouderbala (Institut d’agronomie, Rabat)
«Jacques Berque, penseur du droit maghrébin»

16h45 : Jean-Robert Henry (IREMAM, MMSH, Aix-en-Provence)
«Les enjeux de l’enseignement et de la codification du droit musulman dans l’Algérie coloniale

Samedi 6 novembre

3. La question des historiographies nationales: à la recherche du droit national.

Présidence : Pierre Brunet (CESJ, Université de Rouen)

9h30 : Kmar Bendana (Université La Manouba, Tunis)
«Existe-t-il un droit musulman tunisien?»

10h15 : Ghislaine Alleaume (CRH, EHESS, Paris)
«Remarques sur les rapports entre historiographe et droit: l’Egypte du XIXème siècle»

11h00 : Pause

11h15 : Hassan Remaoun (CRASC, Oran)
«Le couple histoire-droit dans son rapport au champ du savoir. Le cas de la société algérienne»

12h00 : Sana Benachour (Faculté des sciences juridiques, Tunis)
«Codification et changement juridique: droit, histoire et société»

EHESS-IISMM, 96 boulevard Raspail-75006 Paris, Salle Maurice et Denys Lombard


Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 05 novembre 2004

Contacts

  • IISMM #
    courriel : iismm [at] ehess [dot] fr

Source de l'information

  • Nivard #
    courriel : nivard [at] ehess [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Renouer entre droit et histoire. », Séminaire, Calenda, Publié le vendredi 15 octobre 2004, http://calenda.org/189473