AccueilLe prince au miroir de la littérature politique de l'Antiquité à l'époque moderne

*  *  *

Publié le jeudi 25 novembre 2004 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

ROUEN (GRHIS) PARIS IV (EA « Jeux et enjeux des pouvoirs»)

Le prince au miroir de la littérature politique de l'Antiquité à l'époque moderne,

Frédérique Lachaud et Lydwine Scordia, 910 mars 2005, Rouen.

Le genre des « miroirs au prince» est connu. Les érudits allemands ont désigné ces traités de bon gouvernement sous le nom de Furstenspiegel (W. Berges, 1938). Ils renvoient à leurs destinataires l'image idéale du bon gouvernant qui, lui‑même, doit être le modèle de ses sujets.

Les miroirs ont leurs détracteurs, qui ne voient dans ces ouvrages qu'une liste assez répétitive de vices et de vertus, et qui les qualifient ‑ disqualifient ‑ de «traités moraux >. Ils ont leurs adeptes, qui pensent qu'au‑delà des ressemblances qu'imprime le genre, les plus légères différences prennent un relief particulier et permettent de mesurer les constantes, les inflexions et les évolutions de l'ars gubernandi au Moyen Age. Depuis les synthèses de Jacques Krynen (1981 et 1993) et de Michel Senellart (1995), les découvertes, identifications et éditions de miroirs au prince continuent.

Ces journées d'études ont pour objet de signaler l'existence des travaux en cours et la fécondité de ces traités. Le parti choisi est d'ouvrir largement le cadre chronologique en amont (Antiquité), ce qui permet de mesurer l'utilisation des textes anciens dans les premiers miroirs carolingiens; et en aval, pour signaler les évolutions et renouvellements du genre jusqu'au XVIHe siècle. Entre les deux bornes, la chronologie des miroirs est irrégulière, certaines périodes paraissant plus riches que d'autres. Des familles de miroirs existent, mais le travail de compilation brouille souvent les généalogies ou les rend aberrantes: ces journées d'études s'attacheront cependant à souligner les inflexions du genre en mettant en particulier l'accent sur le renouvellement apporté au genre par l'ouvre de Jean de Salisbury et par l'introduction de traités d'inspiration aristotélicienne ou pseudo‑aristotélicienne.

1. Dominique Boutet (Paris W Lettres) : «Introduction>

2. Clara Auvray‑Assayas (Rouen Lettres) : «Le prince du De dementia de Sénèque et la philosophie

du Songe de Scipion»

3. Françoise Thélamon (Rouen Histoire): <Constantin, 'l'empereur cher à Dieu', selon Eusèbe de

Césarée dans la Vita Constantini»

4. Vincent Zarini (Paris W Lettres) : «Le miroir des princes dans la poésie panégyrique de la latinité tardive»

5. Alain Dubreucq (Lyon III Histoire) : «Les miroirs carolingiens»

6. Julie Barrau (Paris IV/Cambridge Histoire) : «Présentation et commentaire autour du Policraticus»

7. Frédérique Lachaud (Paris W Histoire) : «Giraud de Barri : Le livre de l'Instruction du prince»

8. Mathew Kernpshall (Oxford Histoire) : « Liens rhétorique et politique à partir de Gilles de Rome»

9. Corinne Péneau (Paris XII Histoire) : « Urn styrilsi konunga ok heft hinga, un miroir inspiré de Gilles

de Rome dans la Suède de la première moitié du XIVe siècle»

10. Elisabeth Lalou (Rouen Histoire) : «Le Roman de Fauvel ou le miroir déformant»

Il. David Fiala (Rouen Musicologie): «Le prince au miroir de la musique politique des XIVe et XVe siècles)>

12. Gisela Naegle (Giessen Histoire) : «A la recherche d'une parenté difficile: miroirs des princes et écrits de réforme (France médiévale et Empire) »

13. Jean‑Patrice Boudet (Orléans Histoire) : «'Pour commencer bonne maniere de gouverner ledit royaume'. Un miroir du prince du XVe siècle : l'Avis à Yolande d'Aragon»

14. Lydwine Scordia (Rouen Histoire): « Louis XI au miroir du Livre des trois Aages de Pierre Choisnet»

15. Marie Barral‑Baron (Paris IV Histoire) : «Un exercice herméneutique pour fonder un prince: l'Institution du prince chrétien d'Erasme»

17. Michel Senellart (ENS Lyon Philosophie): «Mélancolie et politique dans le Miroir du prince de Wolfang Siedel (1547) »

18. Monique Cottret (Paris X Histoire) : «Le miroir du prince: le dépérissement d'un genre au XVffle siècle»

19. Cécile‑Anne Sibout (Rouen Droit) : «Les princes contemporains et l'auto‑pédagogie après 1945»

20. Jean‑Philippe Genet (Paris I Histoire) : «Conclusions»

POUR TOUT RENSEIGNEMENT:

florence.lepouze@univ-rouen.fr 02 35 14 61 48 (GRIllS)

frederique.lachaudparis4.sorbonne.fr

lydwine.scordia@free.fr

Catégories

Lieux

  • Rouen, France

Dates

  • mercredi 09 mars 2005

Source de l'information

  • Unité de Recherche en Histoire Médiévale
    courriel : urhm [at] ulb [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Le prince au miroir de la littérature politique de l'Antiquité à l'époque moderne », Journée d'étude, Calenda, Publié le jeudi 25 novembre 2004, http://calenda.org/189666