AccueilLa production des étangs : du Moyen Age à l'époque contemporaine

*  *  *

Publié le mercredi 22 décembre 2004 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Annonce

Journée d'étude le 22 janvier 2005 à

L'Institut d'art et d'archéologie 3 rue Michelet 75006 Paris


Programme de la journée d'étude :


A partir de 11h

11h : Présentation de la journée d'étude par Jean-Michel Derex, président du Groupe d'Histoire des Zones Humides

11h15-12h45 :

Session I : Des étangs valorisés ?

1-La Carpe (Cyprinus carpio, Linné, 1758) une espèce qui se répand en Europe occidentale à partir du Moyen Age. Renaud BENARROUS et Marie-Christine MARINVAL (UMR 7041 CNRS, PI, PX, Nanterre et Zone Atelier Loire)

Aujourd'hui dans les eaux douces françaises, la carpe est une espèce commune. Mais qu'en a t-il été par le passé ? Quand et sous quelle forme est-elle arrivée ? Nous pouvons maintenant commencer à répondre à cette question par le croisement des sources archéozoologiques, textuelles et biologiques. Son arrivée à des fins d'élevage au 13ème siècle, s'est traduite par une explosion de l'espèce au 14ème siècle bouleversant l'usage des terres en favorisant le développement d'un système agro-piscicole.

2- Les étangs de l'Est du Berry du Moyen-Age à l'époque moderne : création d'un paysage et mise en valeur d'un milieu naturel. Valérie STAUNER (Doctorante Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand)

Le Berry est habituellement associé, dans l'imaginaire collectif, à un pays d'étangs, " de brandes et de landes ". Ces étangs, généralement asséchés aujourd'hui mais dont les structures sont encore très souvent visibles sur les sites comme sur les cartes IGN, sont tous d'origine anthropique. On peut dater leur création en plusieurs vagues successives aux XIIe et XVe siècles grâce aux archives qui détaillent les donations de terre, les contrats de construction, d'acensement, ou d'empoissonnement, les conflits inhérents voire mêmes les différents projets de création d'un canal reliant le Bec d'Allier à Bourges au XVIIIe siècle.
On peut s'interroger sur les évolutions qui ont affecté ces étangs dans leurs structures, leurs dimensions ou même leurs usages au cours des siècles. La forte présence de communautés religieuses, en particulier cisterciennes, dans cette partie du Berry a-t-elle joué un rôle dans la création de ce paysage particulier ?
Il s'agira de montrer d'une part que la création des étangs de l'est du Berry a pu être une conséquence des modifications du milieu naturel, entreprises par l'homme dès le XIIe siècle ou consécutives aux changements climatiques du Petit Âge glaciaire, d'autre part que la fonction de ces étangs a évolué au cours des siècles en fonction de besoins économiques particuliers (fourniture d'énergie aux moulins, mise en place de pêcheries, alimentation d'un futur canal) ; enfin que les marchés urbains, voisins (Bourges, Nevers) ou plus éloignés (Orléans, Paris), jouent un rôle fondamental dans la mise en place, l'entretien et la pérennisation de ces étangs.

3- La notion d'étang à l'époque moderne. Noël LANDOU (professeur d'histoire à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de Limoges, Equipe d'accueil 3840 CERHILIM, centre de recherche historique de l'Université de Limoges)


Des dictionnaires d'Estienne et de Nicot à l'Encyclopédie, en passant par ceux de Richelet, de Furetière ou de l'Académie française, quels sont les contours de la notion d'étang aux Temps modernes (XVIe - XVIIIe siècles)? Quels en sont, aux yeux des lexicographes, la nature et les usages? Les critères de définition restent constants: l'étang, quelle qu'en soit l'étendue, est un amas d'eau artificiel dont la vocation piscicole est première. Aucune connotation négative n'apparaît dans ces définitions. Dans la littérature agronomique, où la présentation des étangs est beaucoup plus étoffée, se fait jour, tardivement, une vision dépréciative absente des dictionnaires. Les débats de l'époque révolutionnaire reflètent l'évolution et la complexité des représentations de l'étang.

14h30-16h30

Session II- Des étangs contestés ?

1- Les étangs en Limousin aux temps modernes : possessions et usages aux XVIIe et XVIIIe siècles. Alain BLANCHARD. (Maître de conférence à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de Limoges, Equipe d'accueil 3840 CERHILIM, centre de recherche historique de l'Université de Limoges).

Etudier la situation des étangs en Limousin aux Temps modernes, c'est se placer à un moment où cet élément du paysage et de la vie rurale atteint son expansion maximun avant un reflux puis un renouveau dans le dernier tiers du XXe siècle. C'est aussi tenter d'établir un pont entre le Moyen-Age et l'époque contemporaine et d'éclairer ce phénomène pour une période peu étudiée.
Elle est fondée sur des travaux récents et anciens d'historiens et de géographes attentifs aux étangs et sur les sondages effectués dans les archives du collège de Limoges (archives départementales de la Haute-Vienne, série D), du district de Bellac (AD HV, L 516) et sur l'étude plus ponctuelle de trois paroisses riches en étangs au XVIIIe siècle (et au XIXe siècle), Thouron, Blond (basse Marche) et Coussac-Bonneval.
Il s'agit donc d'une part d'un essai de synthèse de ce qui est connu et d'autre part de pistes de recherches à mener ; elle apportera plus de questions que de réponses. Dans un premier temps, sera abordé le thème de la propriété des étangs puis celui des tensions et des difficultés liées à la possession de ce bien foncier particulier et enfin celui des usages des étangs mais vus principalement par les propriétaires. Dans tous ces domaines, le poids du passé semble prépondérant mais n'y a-t-il pas aussi, des germes de transformations qui les périodes suivantes accentueront ?

15h15-15h45 : Pause-café.

2- Etangs et Révolution : l'application du décret d'assèchement des étangs du 14 frimaire an II dans le Limousin et la Marche. Michel CASSAN (professeur d'histoire moderne à la Faculté des Lettres et Sciences humaines de Limoges, Equipe d'accueil 3840 CERHILIM, centre de recherche historique de l'Université de Limoges) .

Il s'agit, après avoir replacé les étangs de la province dans l'ensemble national, d'inventorier les modalités de diffusion et de réception du décret dans le Limousin, d'analyser les choix des communautés et des autorités locales vis-à-vis de ce texte et de décider si l'étang est toujours regardé comme une manifestation de la seigneurie et à ce titre, objet de la vindicte des paysans comme en Corrèze ou comme un aménagement agricole profondément utile et en ce cas, susceptible d'être préservé. Entre arguments politiques et arguments économiques, quels sont les choix des communautés.


3- L'étang et la communauté rurale en France aux XVIIIe et XIXe siècles. Jean-Michel DEREX (Laboratoire Biogéographie-écologie, ENS-LSH, FRE 2545)

A la fin du XVIIIe siècle, un certain nombre d'académies de provinces mettent à l'étude la question de l'étang. Il s'agit alors de savoir s'il est utile et nuisible pour les populations. Nous souhaitons faire l'inventaire des avantages et des inconvénients que les communautés rurales tiraient de la proximité d'un étang. Cette analyse devrait ainsi permettre de relativiser le discours des Agronomes puis les Montagnards. Cette étude est un essai de synthèse à partir des grandes enquêtes réalisées sur les étangs au cours de la période révolutionnaire et durant le XIXe siècle.

16h30-17h : Clôture de la journée d'étude.

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • samedi 22 janvier 2005

Contacts

  • Delphine GRAMOND
    courriel : Delphine [dot] Gramond [at] paris4 [dot] sorbonne [dot] fr

Source de l'information

  • Groupe d'Histoire des Zones humides
    courriel : delphine [dot] gramond [at] paris4 [dot] sorbonne [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La production des étangs : du Moyen Age à l'époque contemporaine », Journée d'étude, Calenda, Publié le mercredi 22 décembre 2004, http://calenda.org/189736