AccueilRencontre entre les cultures et les pratiques formelles, informelles, non formelles d'apprentissage

Rencontre entre les cultures et les pratiques formelles, informelles, non formelles d'apprentissage

3ème colloque pluridisciplinaire et interculturel sur l'importance de l'éducation non formelle dans la promotion sociale, culutrelle et économique

*  *  *

Publié le mercredi 12 janvier 2005 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Annonce

Appel à communication

Le registre des pratiques informelles et non formelles, bien que faisant partie d'un savoir de société, ne fait généralement pas l'objet d’enseignement, d'interrogations ou d'études spécifiques. Une bonne part des connaissances que possèdent les citoyens aujourd’hui est acquise par d'autres voies que l'enseignement classique (école, institutions et organismes d’éducation et de formation officiel,…) ... Ces savoirs sont qualifiés de « non formels », ceci pour les opposer aux savoirs formels codés et dispensés par l'enseignement officiel. De tels savoirs sont l'objet d'évaluations diverses : quelquefois appréciés positivement, ils sont le plus souvent déconsidérés parce que non systématiques et non sanctionnés. Pourtant c'est en grande partie en s'appuyant sur ces savoirs que l'individu contemporain réfléchit son existence, son quotidien et s'oriente dans la vie. L'individu acquiert des savoirs diversifiés bien avant d'aller à l'école. Dès sa naissance, il fait partie d'une famille qui lui donne un cadre, des règles et le fait participer à des activités choisies. C'est ainsi que s'amorcent de nombreuses acquisitions conscientes et non conscientes (en langues, cultures, jeux, travail, codes de société,…), des apprentissages non formels, par observation, imprégnation, autoformation ou par imitation de personnes faisant partie de l'entourage de l'individu et de la société.

Au travers d'une présentation comparée des pratiques informelles et non formelles (éducatives, professionnelles, économiques, technologiques, …) dans un espace de rencontres culturelles, dans les pays du Nord et/ou les zones en développement, il s'agit bien de s'interroger, -au-delà des problématiques d’autoformation-, et en passant par la question des échanges entre les cultures, de diversité culturelle, de culture populaire…, sur le problème de l'exclusion sociale, des expériences et des pratiques culturelles, et sur des solutions que peuvent engendrer de nouvelles apprentissages et solidarités. Reflet du vivant, les cultures évoluent, s’influencent : certaines pour se rapprocher et se comprendre à des fins humanistes, éducatives et culturelles, d’autres pour s’éloigner et se combattre à des fins hégémoniques.

L'éducation non formelle s’inscrit également dans un processus tout au long de la vie par lequel chaque personne acquiert par des modes d’autoformation ou autres, en accumulant connaissances et expériences, des capacités à vivre et à évoluer,… Jusqu'à présent, elle constitue la plus grande partie de l'apprentissage total durant la vie d'une personne, même pour une personne « hautement scolarisée ». Qu'apprend-t-on donc de ces pratiques non formelles, quotidiennes, socioprofessionnelles et culturelles ?

Le 3ème Colloque mondial sur l'autoformation se propose d’interroger le domaine des pratiques informelles et non formelles dans un cadre d’échanges et de rencontres entre les cultures, en passant par la problématique de la formation tout au long de la vie. Plutôt que de considérer le formel par rapport au non formel comme deux pôles en opposition, ne vaut-il pas mieux faire intervenir un troisième pôle, celui de la culture, de rencontres entre les cultures et d’autoformation permettant d'articuler savoirs non formels et savoirs formels ?

  • Diversification des formes d’autoformation, raisons et devenir des modes non formels socio-éducatifs, socio-professionnels.
  • Fondements socioculturels (interculturels) des pratiques non formelles et d’autoformation.
  • Pratiques non formelles et semi-formelles, pratiques alternatives, cas concrets.
  • Retour du non formel au Nord, de nouvelles solidarités sociales.
  • Liens entre pratiques non formelles, savoirs quotidiens et savoirs scientifiques et institutionnels.
  • Place et impact du non formel sur les pratiques d'autoformation.

Objectifs du colloque :

Ce colloque vise à :

  • Construire un « pont culturel » entre le Nord et le Sud, le pont entre le Formel et le non formel.
  • Réunir des chercheurs, enseignants, experts et praticiens, des décideurs et des hommes politiques, de différentes disciplines et de différentes régions du monde, afin d'échanger sur des pratiques, des concepts et approches culturelles, interculturelles de l’autoformation.
  • Promouvoir une réflexion scientifique et professionnelle sur les pratiques et les cultures informelles comme de nouveaux gisements d’innovations. Chercher à enrichir le cadre des cultures scolaires et formelles, ouvrir sur de nouveaux modes d’autoformation, de savoirs,
  • Interroger ces différentes notions et démarches ainsi que leurs utilisations dans les différentes aires culturelles.

Mais cela ne va pas sans l’approfondissement des axes suivants :

Le colloque est structuré autour de cinq thèmes :

Axe 1 : Formel par rapport au non formel :

« Articulation formel/non formel : des ponts à construire ? »

  • Cultures scolaires, culture populaire marocaine, culture immatérielle, savoirs de la vie quotidienne (savoir de la rue, savoirs des médias, TV, Internet, … ?
  • L’autoformation constitue-t-elle un pont ?

Axe 2 : Vers des modes d’autoformation à explorer :

« Créativité, arts de faire et apprentissages culturelles : artisanat, économie parallèle et cultures de débrouillardise ».

  • Formation professionnelle/Expérience sur le tas.
  • Artisanat et mode de transmission professionnelle.
  • Economie parallèle et autoformation.
  • VAE et expériences informelles : regards croisés.

Axe 3 : Oralité, pratiques informelles et non formelles :

« Culture d’oralité et « culture » numérique : quel mixage ? »

  • Culture orale, éducation non formelle et autoformation (conteurs, spectacles de rue,…).
  • Culture immatérielle, culture numérique et ouverture (éducative, économique, culturelle,…) à l’autre : un autre mode d’autoformation.
  • Artisanat ou l’art de faire : intuition et transmission.

Axe 4 : Droit à l’éducation, droit à la vie :

« Droit à l’éducation et formation tout au long de la vie : éthique de l’apprendre. »

  • Droit à l’éducation comme éthique de l’apprendre (droit des femmes, lutte contre l'illettrisme, droit à l'éducation…).
  • Droit à l’éducation, droit a la vie
  • Autoformation et esthétique : créativité à l'œuvre dans des apprentissages (artisanat…)

Axe 5 : Rencontres et échanges entre les cultures :

« Autoformation et rencontres entre les cultures ».

  • Cultures de l’informel et développement se conjuguent-ils ?
  • Autoformation et éducation interculturelle.
  • Autoformation et pratiques culturelles innovantes parallèles.
  • Perspectives d’avenir et d’échanges entre les cultures.

Cette liste n'est évidemment pas limitative et tout projet relié au thème du colloque est le bienvenu.

Public :

Toute personne s’intéressant à cette problématique : universitaires (enseignants et étudiants), enseignants, membre d’ONG, d’organisations internationales, du secteur public et privé.

Un appel à communications est lancé jusqu’au 20 Janvier 2005.

Ce colloque est un partenariat entre plusieurs universités françaises et étrangères : UPJV (Amiens), Universités de Nantes, Service de formation continue, CNAM (Paris), Paris X-Nanterre (Paris), Université François Rabelais (Tours), Université de Montréal (Canada), Université de Fès, de Marrakech et de Rabat, Université d’Oran, Université de Tunis, Université Paris 8,…

Bureau d’organisation :

Marie-José Barbot (Univ. Lille 3), Hélène Bezille (Univ. Rouen), Walter Bonomo (Chef de projets multimédia du Service de formation continue Université de Nantes – Responsable de la production des supports du campus CODES et OASIS), Noël Denoyel (MC - Tours), Abderramine Emran (enseignant-chercheur ; Fés – Rabat), El Khammar El Alami (ENS Fès, MEN), Chafiqi Fouad (ENS Marrakech), Khalid Hadji (professeur habilité Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Fès), Pierre Landry (OTE), Mohammed Melyani (UPJV- Amiens), Patrick Morand (Directeur adjoint du Service de formation continue, Univ. Nantes, chef de projet CODES et OASIS), André Moisan (CNAM), Abdenrrahman Tenkoul (Professeur ; vice-président de l'université de Fès), Ahmed Moro (Directeur de l’observatoire de la vie des étudiants – UPJV – Amiens)

Les rencontres bénéficieront du soutien et de l'appui logistique de l’Université de Fès, de l'ENS de FEZ, du MEN (Maroc), de l’AUF, de l'UNESCO, de la Coopération franco-marocaine, …

Le colloque sera filmé et diffusé sur Internet : Oasis-TV : http://www.oasis-tv.net

(Responsable : Patrick Morand : Directeur adjoint du Service de formation continue, Univ. Nantes, chef de projet CODES et OASIS).

Le Comité scientifique :

Amar Mohammed (Enseignant-chercheur – ENA Maroc), René Barbier (Professeur Université de Paris 8), Marie-José Barbot (Professeur, Lille 3), Hélène Bezille (GRAF - MC - Rouen), Bernard Blandin (Cesi-online), Walter Bonomo (Chef de projets multimédia du Service de formation continue Université de Nantes – Responsable de la production des supports du campus CODES et OASIS), Ahmed Chabchoub (Professeur – Directeur des Etudes – Université de Tunis I, Directeur de l’Ecole Doctorale- Tunis), Claude Carpentier (Professeur – Directeur du CURSEP - UPJV), Philippe Carre (GRAF - Professeur, Université Paris X), Mohamed Chad (Professeur, Doyen de l’UFR Lettres, et sciences Humaines - Université de Fès), Pierre Caspar (Professeur titulaire de la chaire de formation des adultes CNAM), Fouad Chafiqi (Professeur - ENS Marrakech), Claude Debon (GRAF -CNAM – chaire de formation des adultes), Secrétariat recherche : (GRAF - MC - Tours), André De Peretti (Professeur émérite), Pierre Dominicé (Professeur, Université de Genève – Suisse), El Khammar El Alami (Professeur - ENS Fès, Chargé de mission au MEN), Abderramine Emran (enseignant-chercheur ; Fès – Rabat), Gilles Ferry (Professeur émérite – Paris X Nanterre), Pascal Galvani (Professeur, Université du Québec à Rimouski), Viviane Glikman (Enseignant Chercheur- GRAF - INRP), Khalid Hadji (professeur habilité à la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines de Fès), Jack Hallak (Expert international, ex-directeur de l’IIEP –UNESCO), Claire Hebert-Suffrin (Réseau d'échanges des savoirs), Mohamed Hrimech (Professeur agrégé – GIRAS, Université de Montréal), Annie Jezegou (GRAF - Chargé de cours - Nantes), Guy Jobert (Professeur titulaire de la chaire de formation des adultes CNAM), Moukthar Kadouri (MC, CNAM, Paris), Laamamri (Professeur, chef du Département de vulgarisation et de pédagogie agricole- ENA - Meknes), Pierre Landry (GRAF – OTE), Serge Leblanc (MC – IUFM de Montpelier), Georges Le Meur (GRAF - Maître de Conférences – Nantes), Nelly Leselbaum (GRAF - Paris X), J.-F. Mangiante (Attaché Ambassade de France), Mohammed Melyani (CURSEP - GRAF - Maître de conférences, Amiens), Gérard Meskluz (Enseignant chercheur - GRAF - Lille 1), Patrick Morand (Directeur adjoint du Service de formation continue, Univ. Nantes, chef de projet CODES et OASIS), André Moison (GRAF - CNAM), Ahmed Moro (Docteur en sociologie, Directeur de l’observatoire de la vie des étudiants – UPJVAmiens), Didier Paquelin (GRAF - MC - Bordeaux), Patrick Paul (Professeur, université de Tours), Fabienne Pavis (MC - Nantes), Gaston Pineau (GRAF- Professeur Université de Tours), Murielle Poisson (Spécialiste du Programme- IIEP – UNESCO), Hervé Prevot (GRAF - AFPA), Didier, Emile-Henri Riard (professeur à l’IUFM d’Amiens), Pierre Runner (Chef des activités opérationnelles – IIEP – UNESCO, Abderrrahman Tenkoul (vice-président de l'université de Fès), Nicole Tremblay (Professeur, Université de Montréal – Québec), Anne-Françoise Trollat (GRAF - ENESAD/CNERTA), Christian Verrier (GRAF - MC - Paris 8),…

Calendrier – Échéancier :

  • Fin juillet 2004 : lancement l’appel à communication ;
  • 30 Janvier 2005 : Date limite de soumission des résumés ;
  • 27 Février 2005 : Notification aux auteurs et réponse du comité concernant la possibilité de soumettre un article complet ;
  • 15 mars 2005 : date limite de réception des textes définitifs.

La publication des communications est subordonnée à la présence au colloque.

Compte tenu des délais très serrés, ces dates sont impératives.

Programme

Matin 9h30 – 12h30
Après-midi 14h00 – 19h00
Soir 20h00 – 23h00

Lundi

Accueil des participants

Mardi

09h00 Ouverture du Colloque (Officiels, organisateurs, Président d’université, Doyen…)

10h00 Introduction générale : Conférence plénière « Education non formelle, alphabétisation et de développement au Maroc », ou : « Education non formelle, culture populaire marocaine et culture immatérielle au niveau méditerranéen »

10h45 Pause

11h15 Ateliers

12h00 Débat avec le public

12h30 Déjeuner

14h00 Tables rondes parallèles

T-R 1 : « Articulations formel/informel : des ponts à construire »

T-R 2 : « Économie parallèle, apprentissages et cultures de débrouillardise : un mode d’autoformation à explorer »

15h45 Pause

16h00 Ateliers

18h30 Synthèse des ateliers

Témoignages d’artisans de Fès

Repas

Mercredi

09h00 Conférence plénière (A. De Perreti)

09h45 Ateliers

10h45 Pause

11h15 Ateliers

12h00 Débat avec le public

12h30 Déjeuner

14h00 Tables rondes parallèles.

T-R 1 : « Droit à l’éducation et formation tout au long de la vie : éthique éducative et esthétique interculturelle »

T-R 2 : « Culture d’oralité et culture numérique : quel mixage ? »

15h00 Pause

16h00 Ateliers

18h30 Synthèse

Groupe de discussion Patrick Morand : Éthique, droit à l’éducation et droits de l’Homme

Repas

Jeudi

09h00 T-R : « Autoformation et contacts entre les cultures »

10h15 Pause

10h30 Ateliers

12h00 Débat avec le public et clôture du colloque

12h30 Déjeuner

Visite de la médina de Fès

Soirée musique andalouse

Repas

Vendredi

VISITE DE VOLUBILIS

Si vous souhaitez proposer une communication de recherche, nous vous remercions de nous envoyer avant le 30 janvier 2005 au plus tard, un texte de 2 000 à 2 500 signes comprenant : le titre, la problématique et les objectifs de la recherche, les principales hypothèses, la méthodologie et les outils de recueil de données, le corpus d’enquête et les principaux résultats obtenus (ou premiers résultats en cas de recherche en cours), ainsi que les implications de la recherche eu égard particulièrement à l’évolution des dispositifs pédagogiques et à la pertinence de la notion d’autoformation accompagnée en milieu institutionnel.

Merci d’envoyer votre proposition de contribution

avant le 30 janvier 2005
par mèl ou courrier postal à :

Contacts inscription :
Nicole Debureaux
(+33) 3 22 82 70 66
nicole.debureaux@u-picardie.fr

Myriam Spehler
(+33) 3 22 82 89 39
myriam.spehler@u-picardie.fr

Université de Picardie Jules Verne
UFR philosophie, sciences humaines et sociales
Chemin du Thil – 80025 AMIENS CEDEX 1

Vous souhaitez proposer une communication

Au regard de l’argumentaire général du colloque et des axes thématiques proposés, vous faites parvenir – à l’aide du formulaire joint – le titre et le résumé (1 500 signes) de votre / vos communication(s) au secrétariat du colloque, avant le 30 janvier 2005, en prenant le soin de préciser :

Votre nom, adresse, téléphone / télécopieur et mèl, ainsi que votre statut (doctorant-e, Professeur-e)

La séance plénière ou l’atelier qui convient a priori le mieux à votre proposition de communication

Par ailleurs, vous remplissez le formulaire d’inscription au colloque.

Vous souhaitez simplement assister au colloque

Vous nous contactez dès le mois de décembre 2004, pour obtenir le formulaire d’inscription au colloque, qui doit nous parvenir avant le 9 février 2005.


3ème COLLOQUE MONDIAL SUR L’AUTOFORMATION

G.R.A.F.

RENCONTRES ENTRE LES CULTURES ET LES PRATIQUES FORMELLES, INFORMELLES, NON FORMELLES D’APPRENTISSAGES

4-8 avril 2005 ou (9-13 mai 2005) - Fès - Maroc

Colloque pluridisciplinaire et interculturel

Proposition de communication au Colloque international

Nom :

Prénom :

Statut institutionnel :

Institution de rattachement :

Adresse :

Tél. :

Télécopieur :

Mèl :

Titre de la communication :

Résumé de la communication (1 500 signes maximum)


3ème COLLOQUE MONDIAL SUR L’AUTOFORMATION - G.R.A.F.

RENCONTRES ENTRE LES CULTURES ET LES PRATIQUES FORMELLES, INFORMELLES, NON FORMELLES D’APPRENTISSAGES

4-8 avril 2005 ou (9-13 mai 2005) - Fès - Maroc

Colloque pluridisciplinaire et interculturel

Formulaire d'Inscription

À renvoyer avant le

à :

VERNE-ADER, « RENCONTRES ENTRE LES CULTURES ET LES PRATIQUES FORMELLES, INFORMELLES, NON FORMELLES D’APPRENTISSAGES - 4-8 avril 2005 Fès – Maroc », Compte n°

Université de Picardie Jules Verne - Chemin du Thil

80025 Amiens Cedex 1

Nom :

Prénom :

Société (ou organisme) :

Adresse :

Tél. :

Télécopieur :

Mèl :

Adresse de l'hôtel ou résidence où vous avez fait une réservation

(Voir éventuellement le site http://www._____.fr)

Frais d'Inscription

Les frais d'inscription comprennent :

Tarifs

Inscriptions

avant le 15 Décembre 2004

Inscriptions

Après le 15 Décembre 2004

< Professionnel >

120 €

150 €

< Individuel >

100 €

130 €

< Etudiant >

50 €

80 €

< En groupe >

90 €

110 €

< Marocain ou Afrique >

150 DH

180 DH

Mode de paiement (à joindre obligatoirement avec la fiche d'inscription) :

[ ] Chèque à l'ordre de VERNE-ADER

[ ] Bon de commande de l'organisme payeur (adressé à VERNE-ADER)

A

Le

Signature

Catégories

Lieux

  • Fès, Maroc

Dates

  • jeudi 20 janvier 2005

Contacts

  • Nicole Debureaux
    courriel : nicole [dot] debureaux [at] u-picardie [dot] fr
  • Myriam Spehler
    courriel : myriam [dot] spehler [at] u-picardie [dot] fr

Source de l'information

  • Flore Chappaz
    courriel : flore [dot] chappaz [at] u-paris10 [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Rencontre entre les cultures et les pratiques formelles, informelles, non formelles d'apprentissage », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 12 janvier 2005, http://calenda.org/189768