AccueilArts plastiques et cinéma

*  *  *

Publié le samedi 15 janvier 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

CinémAction

ARTS PLASTIQUES ET CINEMA

Appel à publication

Les propositions d’articles ou d’entretiens peuvent être faites jusqu’au 30 avril 2005. La sélection sera effectuée début mai 2005. En cas d’accord, les textes rédigés en français (20 à 25.000 caractères maximum, espaces compris) seront à rendre pour le 1er novembre 2005. La publication aura lieu en 2007.

Axes de recherche :

1 - Représentations : l’art à l’écran

Les beaux-arts, puis les arts plastiques, sont apparus et continuent d’être représentés dans de nombreux films, mais également à la télévision, à l’occasion d’émissions spécialisées dont le format peut prêter à discussion, ou encore dans la publicité. Montrer l’art et les artistes relève alors de perspectives fort différentes, allant de la réflexion sur l’acte créateur de la part de cinéastes comme Albert Lewin ou Henri-Georges Clouzot jusqu’à la mise en scène des clichés sur la supposée « imperméabilité » de l’art contemporain dans l’opinion publique.

2 - Relations : les arts entre eux

Les beaux-arts (dessin, peinture, sculpture, gravure, architecture), ainsi que les arts plastiques, ont partie liée avec le cinéma. Innombrables sont les cinéastes qui ont employé des moyens plastiques extérieurs à la « vérité » du cinéma pour enrichir leur univers. On notera d’ailleurs que des cinéastes comme Peter Greenaway ou Atom Egoyan, voire Chris Cunningham dans le domaine de la publicité et du clip vidéo, exposent désormais en galerie et conçoivent leur travail sans frontières entre art, cinéma et télévision. Une réflexion s’est fait jour qui pose désormais le cinéma au centre des arts.

3 - Explosions : le cinéma comme art plastique

Depuis les avant-gardes des années 20, le cinéma a pu être considéré comme un art à part entière, loin des schémas narratifs traditionnels. Utilisant toutes les techniques et toutes les audaces, les cinéastes des avant-gardes « expérimentales » des années 50 à 70, et leurs descendants du cinéma contemporain, continuent à vouloir faire exploser les barrières visuelles et narratives dressées par le cinéma dominant. De jeunes revues sont aujourd’hui entièrement consacrées à cette culture, qui s’est longtemps diffusée grâce des réseaux alternatifs, et plus récemment au sein d’institutions culturelles.

4 - Interactions : de nouvelles relations

Pour de nombreux artistes, le cinéma est devenu une influence majeure. Mais par-delà le remploi d’images d’archives ou d’extraits de films par des artistes comme Bill Morrison ou Douglas Gordon, le fonctionnement de l’écriture et de la production cinématographiques devient un modèle pour de nombreux autres, comme Pierre Huygue ou Dominique Gonzalez-Foerster. Ces interactions donnent lieu autant à des hommages qu’à des réflexions sur les images et les récits cinématographiques et audiovisuels.

Contact :

Sébastien Denis, 119 boulevard Davout, 75020 Paris. Tél. : 0143711914

sebastiendenis@free.fr

Dates

  • samedi 30 avril 2005

Contacts

  • Sébastien Denis
    courriel : sebastiendenis [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Sébastien Denis
    courriel : sebastiendenis [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Arts plastiques et cinéma », Appel à contribution, Calenda, Publié le samedi 15 janvier 2005, http://calenda.org/189784