AccueilContenus culturels et didactique des langues

Contenus culturels et didactique des langues

Rôle des disciplines contributoires

*  *  *

Publié le lundi 31 janvier 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Dans le cadre de l’apprentissage scolaire, il n'est pas envisageable de dissocier l’apprentissage de la langue et l’acquisition de compétences culturelles. Ce colloque interroge les apports des disciplines contributoires dans différents secteurs des sciences humaines et sociales dans un souci de redéfinition des cadres théoriques de la transmission des contenus culturels dans l’enseignement des langues vivantes.

Annonce

L’enseignement/apprentissage des langues nationales et régionales joue un rôle crucial pour une Europe en construction et dans le contexte de mobilité internationale au niveau planétaire.

Dans les conditions particulières d’un apprentissage en milieu captif institutionnel, les élèves sont contraints et n’ont que peu de contacts directs avec la culture des pays parlant la langue qu’ils apprennent. Il va sans dire que ceci n’exclut pas les contacts que certains peuvent avoir hors institution.

En France, les dernières directives ministérielles, relatives à l’enseignement des langues, prônent « une formation à la maîtrise des compétences interdépendantes, linguistiques et culturelles » et affirment que « les contextes d’usage de la langue étudiée sont prioritairement dictés par les contenus culturels. »

Bien que dans le cadre de l’apprentissage scolaire, il ne soit pas envisageable de dissocier les deux éléments constitutifs que sont l’apprentissage de la langue et l’acquisition de compétences culturelles, nous nous intéressons ici plus précisément au second volet.

Dans un souci de redéfinition des cadres théoriques de la transmission des contenus culturels dans l’enseignement des langues vivantes, un certain nombre de disciplines contributoires interviennent. En effet, la didactique des langues se situe dans une position qui intègre les apports de domaines scientifiques bien diversifiés ressortissant plus particulièrement aux différents secteurs des sciences humaines et sociales.

Comme tout être humain, tout apprenant d’une langue vivante se trouve inséré dans un cadre culturel impliquant un système de valeurs dont il n’a pas nécessairement conscience. D’une part, ce cadre doit donc être mis au jour et d’autre part, l’apprentissage d’une langue vivante est l’occasion de se confronter à une culture autre et de faire l’expérience de l’altérité, expérience qui commence par une réflexion sur sa propre identité culturelle et par la perception que le système dans lequel l’individu est inséré n’est qu’un parmi d’autres et ne constitue pas une référence universelle. Parmi les données culturelles, certaines sont plus directement observables comme la langue, les arts, etc. ; d’autres, notamment celles qui régulent les comportements et la vie en société ne s’offrent pas à l’observation de manière aussi immédiate en raison de leur caractère plus diffus. Si le domaine de la langue est de la stricte compétence des linguistes, dès lors qu’il s’agit de culture, des compétences multiples entrent en jeu qui impliquent l’appel à une pluralité de regards informés.

Lieu : Université de Cergy Pontoise, 33 Bd du Port, Sites les Chênes 1, 95011 Cergy Pontoise

Catégories

Lieux

  • Cergy-Pontoise
    Cergy, France

Dates

  • vendredi 11 mars 2005

Contacts

  • Joëlle ADEN
    courriel : Joelle [dot] Aden [at] lang [dot] u-cergy [dot] fr

Source de l'information

  • Joëlle ADEN
    courriel : Joelle [dot] Aden [at] lang [dot] u-cergy [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Contenus culturels et didactique des langues », Colloque, Calenda, Publié le lundi 31 janvier 2005, http://calenda.org/189826