AccueilSans-papiers et institutions : regards croisés

Sans-papiers et institutions : regards croisés

Les sans-papiers en Europe : sujets et objets de discours institutionnels

*  *  *

Publié le mercredi 02 février 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

Parmi les migrants vivant dans les pays de l’Union Européenne, les sans-papiers apparaissent comme une catégorie faisant l’objet d’une attention particulière. Qu’ils soient sujets politiques mobilisés en mouvements sociaux présents dans les médias ou « vague incontrôlée » décrite par les représentants des partis populistes d’extrême droite, victimes d’une exploitation économique ou menaces sur les droits du travail nationaux, on note le paradoxe de cette visibilité dans les discours, opposée à leur invisibilité légale. Face à cette importante masse de discours, la voix des sans-papiers peine à se faire entendre, et elle est souvent médiatisée par des organisations d’aide qui parlent en leur nom, faisant des sans-papiers des Autres dont on parle, mais à qui on ne parle pas, sur des sujets fortement débattus : le droit d’asile, les camps…

Il s’agira donc de questionner cette place des sans-papiers dans les discours en suivant deux axes principaux :

  1. Les représentations des sans-papiers dans les discours des institutions des pays d’accueil (au sens large, c’est-à-dire incluant les administrations, mais aussi le système scolaire, la justice, les entreprises, les partis politiques). La manière dont elles reconfigurent les discours sur l’immigration, le multiculturalisme, l’intégration, est ici particulièrement intéressante.

  1. Les discours des sans-papiers sur les institutions du pays d’accueil : la dimension expérientielle – des variables comme la région du monde d’origine et le genre sont ici cruciales -, mais aussi les mobilisations. Il s’agit ici de questionner l’image de la société d’accueil par les sans-papiers, à travers leurs rapports aux institutions.

Les propositions de communications doivent être envoyées pour le 15 mai 2005 à
Marie-Cécile Naves (m.naves@iccr-international.org)

et Brigitte Beauzamy (b.beauzamy@iccr-international.org)

Les personnes dont la communication a été retenue en seront informées le 31 mai au plus tard.

Les textes (environ 40.000 signes, espaces inclus) devront être envoyés aux mêmes adresses pour le 1er septembre. Ils resteront quelque temps en ligne sur le site du CIR :
www.iccr-international.org/fr

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • dimanche 15 mai 2005

Contacts

  • Marie-Cécile Naves
    courriel : mariececilenaves [at] free [dot] fr

Source de l'information

  • Marie-Cécile Naves
    courriel : mariececilenaves [at] free [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Sans-papiers et institutions : regards croisés », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 02 février 2005, http://calenda.org/189845