AccueilL'opéra en Europe à l'époque de Haendel

L'opéra en Europe à l'époque de Haendel

Transmission, circulation et réception d’un genre international

*  *  *

Publié le mercredi 23 mars 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Le Département de musique et musicologie de l'Université de Tours accueillera du 1er février au 28 avril une série de manifestations consacrées à l'opéra italien à l'époque de Haendel (concerts, exposition, conférences). De nombreux spécialistes français et étrangers (Londres, Oxford, Rome, Yale) seront présents.

Annonce



Le Département de Musique et Musicologie de l’Université François Rabelais de Tours accueillera du 1er février au 28 avril une série de manifestations consacrées à l’opéra italien baroque. Pendant trois mois, une quarantaine d’intervenants musiciens et musicologues se succèderont pour évoquer la diffusion internationale de ce genre, au travers de concerts, de conférences et d’expositions.
L’Europe économique et politique qui se construit aujourd’hui a été historiquement précédée par l’Europe des arts et de la culture. Du xviie à l’aube du xxe siècle, les opéras italiens et leurs créateurs (musiciens, librettistes, chanteurs et scénographes) n’ont cessé de circuler d’un théâtre à l’autre, d’une ville à l’autre, d’un pays à l’autre, de Venise à Lisbonne, ou de Naples à Copenhague. Ce caractère itinérant forgea l’identité de ce genre lyrique qui devint un patrimoine artistique commun, partagé par des générations de compositeurs aux origines et aux formations assez différentes. L’opéra, italien par son acte de naissance, devint européen par l’engouement du public.
Le personnalité et la production de Haendel, objet d’attention croissante de la part de spécialistes et de mélomanes, ont été choisies comme emblème d’une musique franchissant les barrières politiques. Germanique de naissance et de formation, accoutumé aux goûts italien et français, adopté par les Anglais, Haendel illustre parfaitement le parcours du musicien européen.


Soutenues par l’Université de Tours, le CNRS, le Ministère de la Culture et sous le patronage l’Ambassade d’Italie, ces manifestations visent à faire de la ville de Tours le centre de la réflexion sur un genre musical qui continue de séduire un large public.
Les plus grands spécialistes, venant entre autres des universités de Yale et Princeton (USA), Rome, Oxford et Paris, viendront partager le fruit de leurs recherches lors de conférences hebdomadaires, et deux expositions seront organisées.
Le premier des deux concerts organisés aura lieu le 7 février dans la salle des fêtes de l’Hôtel de Ville. Il sera donné par la mezzo suédois Ann Hallenberg, qui a enregistré pour Naïve l’Orlando furiosode Vivaldi, sous la direction de Jean-Christophe Spinosi. Lancée sur la scène internationale après avoir remplacé Cecilia Bartoli, elle a chanté en décembre 2004 pour l’ouverture de la Scala de Milan, sous la direction de Riccardo Muti. Le concert de clôture des manifestations sera donné par l’Ensemble Jacques Moderne.

Grâce à la diversité des supports de communication, ces manifestations sont destinées à un public aussi vaste que possible : elles s’adressent aux étudiants d’université, aux élèves de conservatoires et de lycées, aux enseignants, aux mélomanes, désireux de parfaire leur connaissance de la musique lyrique, ou bien de découvrir ce monde culturel qui fut commun à l’Europe pendant près de trois siècles.

Catégories

Lieux

  • Tours, France

Dates

  • mardi 01 février 2005

Fichiers attachés

Contacts

  • Nicolas Dufetel
    courriel : dufetel [dot] nicolas [at] wanadoo [dot] fr
  • Alessandro Di Profio
    courriel : diprofio [at] univ-tours [dot] fr

Source de l'information

  • Nicolas Dufetel
    courriel : dufetel [dot] nicolas [at] wanadoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« L'opéra en Europe à l'époque de Haendel », Colloque, Calenda, Publié le mercredi 23 mars 2005, http://calenda.org/190032