AccueilSociabilités imaginées : représentations et enjeux sociaux

Sociabilités imaginées : représentations et enjeux sociaux

Colloque organisé dans le cadre de l’ACFAS

*  *  *

Publié le vendredi 25 mars 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

Sociabilités imaginées : représentations et enjeux sociaux

Colloque organisé dans le cadre de l’ACFAS

Chicoutimi, 9 mai 2005

Responsables : Michel Lacroix (Université du Québec à Trois-Rivières) et Guillaume Pinson (Université McGill)

Problématique : Au cours des dernières années, un nombre croissant de travaux ont été consacrés à la sociabilité, tant du côté des historiens (Étienne, 1987, Racine et Trebitsch, 1992) que du côté des littéraires (Brunet, 1995, 2002; Rajotte, 2001, 2002; Tellier, 2003). Ces recherches ont permis de montrer l’importance des lieux de sociabilité dans la vie sociale et littéraire, ainsi que d’esquisser l’évolution de leurs formes au cours des XVIIIe, XIXe et XXe siècles. Intéressantes et fécondes, ces recherches sont toutefois encore partielles. Une lacune, surtout, limite leur portée et leurs fondements mêmes dans certains cas : elles sous-estiment ou ignorent l’importance des représentations dans le rapport à la sociabilité.

Pour examiner dans quelle mesure les bals, cafés, cénacles, revues, salons, séjours balnéaires et autres phénomènes de sociabilité ont partie liée à l’imaginaire social, nous inviterons plusieurs spécialistes à se pencher sur les « sociabilités imaginées ». Leur réflexion tournera autour des deux axes de l’imaginaire et de ses formes, d’une part, et des enjeux sociaux propres aux représentations des sociabilités, d’autre part. Il s’agira ainsi d’examiner la médiatisation de la sociabilité dans les textes, les journaux, les tableaux, les photographies ou les films en fonction de l’essor progressif d’une culture médiatique, du XVIIIe au XXe siècle. Comment évoluent les discours sur la sociabilité, selon les époques et les lieux? Quelles sont les formes de sociabilité les plus fréquemment convoquées ou les plus généralement ignorées? Quel rôle jouent les différents médias dans l’imaginaire des sociabilités? En même temps, ces interrogations seront animées par une perspective socio-historique attentive aux déterminations sociales, aux processus de civilisation (Élias), à la mise en scène de soi (Goffman), aux frontières mouvantes entre l’intime, le privé et le public.

Programme :

9h00 : ouverture

9h15 : Anthony Glinoer (Université de Liège) et Vincent Laisney (CNRS), « De Daniel d’Arthez à Calixte Armel : le cénacle à l’épreuve du roman »

10h00 : Ollivier Hubert (Université de Montréal), « Les conventions d’anciens collégiens dans la seconde moitié du 19e siècle : occasions de représentations bourgeoises »

10h45 : Pause

11h00 : Björn-Olav Dozo (Université de Liège), « Enjeux des représentations de sociabilité véhiculées dans les discours sur la création d’une académie de langue française en Belgique »

11h45 : Dîner

13h30 : Marie-Eve Thérenty (Université Montpellier-III), « Représentations des sociabilités journalistiques sous le Second Empire ou la naissance d'une fiction médiatique »

14h15 : Guillaume Pinson (Université McGill), « Rumeurs, anecdotes, microrécits. Imaginer la mondanité dans la presse, vers 1900 »

15h00 : Pause

15h15 : Michel Lacroix (Université du Québec à Trois-Rivières), « Sociabilités, secrets et dévoilements : Jean Paulhan et le mythe de l’éminence grise »

16h00 : Chantal Savoie (Université Laval), « La communauté littéraire imaginaire des femmes de lettres au tournant du XXe siècle »


Catégories

Lieux

  • Chicoutimi (Québec)
    Chicoutimi, Canada

Dates

  • lundi 09 mai 2005

Contacts

  • Guillaume Pinson
    courriel : Guillaume [dot] Pinson [at] lit [dot] ulaval [dot] ca

Source de l'information

  • Anthony Glinoer
    courriel : anthony [dot] glinoer [at] gmail [dot] com

Pour citer cette annonce

« Sociabilités imaginées : représentations et enjeux sociaux », Colloque, Calenda, Publié le vendredi 25 mars 2005, http://calenda.org/190045