AccueilFemmes et mobilités

Femmes et mobilités

Université d'été de l'Université de Liège

*  *  *

Publié le lundi 11 avril 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Deuxième université d'été du FERUlg organisée à Liège (B) du 28 au 31 aout prochain ; trois sous-groupes: - Femmes et mobilités professionnelles et sociales - Femmes, urbanité et ruralité : évolution de la gestion des temps, des espaces, des déplacements - Femmes et migrations

Annonce

UNIVERSITE D’ETE 2005

« FEMMES ET MOBILITES »

Liège, Belgique

Dimanche 28 août (accueil) – mercredi 31 août 2005

Organisation

FER ULg – Groupe Femmes, Enseignement, Recherche

de l’ Université de Liège

Belgique

http://www.ulg.ac.be/ferulg/

Thème général et Appel à Communication

Le contexte de reconnaissance formelle de l’égalité entre les hommes et les femmes nécessite de dresser des bilans réguliers des avancées, des stagnations, voire des reculs. L’Université d’été a pour objectif de mettre en contact des chercheur-e-s averti-e-s et plus débutant-e-s qui s’intéressent à la question des mobilités individuelles et collectives des femmes dans leurs différents champs (tant privé que professionnel) et dans leurs différentes dimensions (objectives, subjectives), mais aussi des représentant-e-s d’associations ainsi que des acteurs publics et privés affinant leur regard théorique et pratique sur les évolutions en cours .

La langue véhiculaire des journées est le français. Néanmoins, une ouverture existe vis-à-vis des collègues motivés à participer à nos travaux et qui ne disposeraient pas d’une maîtrise orale et écrite idéale de cette langue.

Toute personne intéressée à participer de manière active à cet échange est invitée à se manifester pour fin avril 2005 auprès d’un coordinateur de sous-groupe (cfr thèmes détaillés ci-dessous).

Merci d’envoyer au plus tard pour cette date votre « intention » de communication en trois pages maximum précisant le titre de la communication, l’axe de recherche, la ou les problématique(s) abordée(s). Les doctorant(e)s sont vivement invité(e)s à faire part de l’état d’avancement de leur recherche sur ces questions. De manière plus générale, nous incitons les auteur(e)s et orateurs à proposer soit une étude de cas et comprenant si possible un aspect comparatif, soit une réflexion théorique sur ces problématiques au départ de leur pratique éventuelle.

Les personnes qui souhaitent que leur communication fassent l’objet d’une publication sous forme d’article dans un ouvrage collectif (dont l’éditeur reste encore à définir) devront, de surcroît, soumettre un texte définitif et respectant les consignes spécifiées en fin de document. pour le 1er juin au plus tard.

Notez que dans chaque sous-groupe les travaux des participants seront discutés collectivement et articulés les uns aux autres, dans une réflexion d’ensemble théorique et méthodologique à laquelle prendra part un(e) spécialiste de renom qui aura ouvert la session par une conférence introductive.

Dès à présent, nous pouvons assurer que la participation financière à ces journées sera démocratique. Si suffisamment de participant(e)s en expriment le souhait, nous nous proposons également d’assurer une garde active des enfants et adolescents. Nous vous invitons à nous faire part de votre intérêt éventuel pour cette offre le plus tôt possible et en tout cas pour le 15 avril.

Nous serons bien évidemment en mesure de vous renseigner l’adresse d’hôtels ainsi que les coordonnées de l’auberge de jeunesse située en ville. Pour information, les journées de travail se tiendront au centre de Liège.

Sous-thèmes, coordinateurs et contacts

Thème 1 : Femmes et mobilités professionnelles et sociales

· désagrégation professionnelle et mobilité professionnelle entre les professions et les métiers, qualifiés et moins qualifiés, perçus comme sexués

· mobilité verticale ascendante et descendante dans le contexte de mutations économiques, de restructuration des entreprises et de leurs modes de gestion ; ‘plafond de verre’, notamment dans les carrières scientifiques

· réorientations de carrière et de trajectoire professionnelle, retour sur le marché du travail après retrait partiel et total

· télétravail, formes revisitées de flexibilité de l’emploi et du travail

· expatriation et mobilité internationale du personnel féminin ; impact de la mobilité internationale du conjoint

· autonomisation des trajectoires féminines via l’emploi versus via le conjoint.

Coordination :

Annie Cornet, HEC-Ecole de Gestion de l’ULg annie.cornet@ulg.ac.be en collaboration avec Laurence Thomsin, Département de Sociologie de l’ULg Laurence.Thomsin@ulg.ac.be

et Martine Jaminon, Directrice de la Maison de la Science de Liège Martine.Jaminon@ulg.ac.be

Thème 2 : Femmes, urbanité et ruralité : évolution de la gestion des temps, des

espaces, des déplacements à l’épreuve du genre

· Relations des femmes aux espaces publics et privés articulés ; mobilité journalière, déplacements, sentiment de sécurité …

· Rapport aux temps et au rythmes urbains et ruraux : le temps des villes à la confrontation du genre ; infrastructure privée et publique relative aux besoins familiaux et intergénérationnels.

· Evolution des relations réciproques entre les différents champs d’insertion (emploi, travail, famille, sécurité d’existence)

· Mobilités mentales et psychosociales : vers d’autres modèles de références ?

(thématique transversale à l’ensemble des problématiques)

Coordination : Claire Gavray, Faculté de Psychologie et des Sciences de l’éducation de l’ULg,, Service du Développement psychosocial et Ecole de Criminologie cgavray@.ulg.ac.be

Thème 3 : Femmes et migrations : centrage de la réflexion sur l’articulation entre genre et

migrations (légales ou illégales, volontaires ou involontaires) en termes de mobilité(s).

· Interrogation sur la mobilité géographique accrue des femmes : passage d’un modèle de la migration féminine basé sur la réunification familiale à celui de la migration individuelle - avec ou sans enfants-

· Diversification des stratégies d’immigration en fonction des secteurs ou des contextes d’accueil ; utilisation des réseaux établis. Existe-t-il des réseaux féminins d’immigration ? Ou des modèles différents d’utilisation de ces réseaux en fonction du genre ? Quelles contraintes peuvent faire obstacle à la mobilité des femmes ? La dynamique transnationale implique-t-elle une féminisation de l’immigration ?

· Mobilité sociale de ces femmes migrantes. Quels instruments méthodologiques utiliser pour mesurer cette mobilité ? Quelles variables déterminent une mobilité sociale ascendante ou descendante ? (caractéristiques socio-démographiques, accès aux programmes de formation dans le pays d’accueil, transformation des rôles sociaux avant la migration, etc.). Quelle spécificité possède la mobilité sociale des femmes migrantes au regard de celle des hommes ?

· Participation civique des femmes migrantes. Les modalités de l’action politique, si elles existent, se développent-elles différemment en fonction du contexte d’accueil ? Les migrations de femmes peuvent-elles réinterroger les rapports sociaux de sexe et les relations de genre ?

Coordination CEDEM Centre d’Etudes de l’Ethnicité et des Migrations de l’ULg :

. Emmanuelle LE TEXIER, Docteure en science politique de l’Institut d’Etudes Politiques de

Paris, Marie Curie Fellow au CEDEM : eletexier@ucsd.edu

. Aly TANDIAN, Docteur en Sociologie, Post-Doctorant au CEDEM : aly.tandian@ulg.ac.be

. Sonia GSIR, chercheuse au CEDEM sonia.gsir@ulg.ac.be

Consignes aux intervenants pour la remise du texte qu’ils désirent soumettre en vue d’une publication

Les textes devront être envoyés aux organisateurs avant le 1er juin 2005 et respecter les normes suivantes :

· Format du document : word (.doc) ou .rtf

· Résumé de 10 lignes avec 5 mots clés

· Taille maximale du texte : 50 000 signes (résumé et espaces non compris)

· Type de police : times, 12, espacement simple.

· Figures (photos, cartes, graphiques) à joindre dans le même document et à référencer dans le texte

1) Il est demandé aux auteurs d’envoyer un seul fichier incluant le texte, le résumé et les figures.

2) Le rattachement instutionnel et la fonction de l’auteur, ainsi que l’adresse électronique doivent être clairement indiqués.

3) Le temps de parole pour chaque intervention sera de 20 minutes, suivies d’une dizaine de minutes pour les questions.

Catégories

Lieux

  • Liège, Belgique

Dates

  • samedi 30 avril 2005

Contacts

  • Claire Gavray (pour le FERULg) ~
    courriel : cgavray [at] ulg [dot] ac [dot] be

Source de l'information

  • Gavray Claire pour le Ferulg (femmes-recherche-université) ~
    courriel : cgavray [at] ulg [dot] ac [dot] be

Pour citer cette annonce

« Femmes et mobilités », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 11 avril 2005, http://calenda.org/190094