AccueilLe populisme en Amérique et en Europe : origines, stratégies politiques et leaders (XIXe siècle à nos jours)

*  *  *

Publié le mercredi 13 avril 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Annonce

Le populisme en Amérique et en Europe : origines, stratégies politiques et leaders (XIXe siècle à nos jours)

Apparu au XIXe siècle, le populisme est un mouvement politique qui a profondément marqué l’histoire des continents européen et américain. Du Général Boulanger à Hugo Chaves, il a été et demeure synonyme de crise dans les sociétés contemporaines, symptomatique d’une fracture au sein de la population, fracture entre les bénéficiaires et les laissés pour compte de la modernité. A maintes reprises, le populisme a dénoncé la rupture entre la classe politique et les citoyens ainsi que la prétendue, ou réelle, corruption du système démocratique. Alimentés par les crises politiques et économiques, les mouvements populistes utilisent une dialectique simplificatrice, dans laquelle fusionnent des arguments puisés à droite et à gauche de l’échiquier politique. La victimisation du peuple et le mythe de la conspiration sont des leitmotive récurrents de la rhétorique populiste. Ils permettent aux divers mouvements de se présenter comme des formations au service du peuple et de la nation, ce qui renforce leur prétention à se positionner hors des clivages politiques traditionnels. Bien que différentes selon les périodes et les contextes, leurs solutions ont pour objectif officiel de régénérer la vie politique et de mettre un terme à l’apparente ou avérée déliquescence des institutions et de la morale publiques. Pour y parvenir, certains mouvements populistes proposent des réformes plus ou moins démocratiques. D’autres se structurent en organisations anti-système et offrent des alternatives autoritaires et xénophobes. Elles sont destinées à palier les frustrations des groupes et des classes sociales touchés par la crise et qui s’estiment non représentés par le pouvoir en place. Cette diversité dans le rapport à la crise souligne à quel point sous le terme « populisme » se dissimule un ensemble de phénomènes complexes et hétérogènes. Néanmoins, il est une caractéristique qui a traversé les siècles et qui est commune à toute les formes de populisme : le culte du chef. Le leader populiste prétend au « bon sens », « revigorant universel », et réduit du même coup le jeu politique à des « mécanismes directs de riposte » (Roland Barthes, Mythologies, 1957, p. 87). Il se présente comme l’alternative à la crise, car il en connaît les origines. Il fait figure de messie, incarnant les valeurs du peuple et allant au devant de ses désirs. En échange de l’obéissance, il propose un retour à l’âge d’or de la communauté, aux équilibres ancestraux rompus par la corruption des politiciens. Le culte du chef est donc un élément fondamental à la compréhension du populisme, en tant que phénomène politique majeur. Les figures du Maréchal Averescu en Roumanie, Perón en Argentine, Poujade en France et Ross Perot aux Etats-Unis l’illustrent parfaitement et soulignent à quel point le populisme a rythmé l’évolution des sociétés européennes et américaines contemporaines.

A l’occasion de son cinquième numéro, la revue Amnis propose donc d’engager une réflexion sur la question du populisme en Amérique et en Europe du XIXe siècle à nos jours. Dans cette perspective, on privilégiera certes des études de type historique et sociologique, sans pour autant s’interdire d’appréhender cette question à travers des œuvres littéraires ou cinématographiques. Les auteurs sont invités à organiser leur analyse à partir des axes suivants :

-Quelles sont les conditions sociales, politiques et économiques indispensables à l’émergence du populisme ?

-Quelles stratégies adoptent les mouvements populistes pour accéder au pouvoir ?

-Quelles sont les principales caractéristiques des leaders populistes ?

-Comment la figure du leader est-elle perçue par la population ? De quelle manière instrumentalise-t-on cette représentation ?

-Quelles sont les conséquences de l’apparition de mouvements populistes sur les formations politiques traditionnelles ?

Les propositions (moins de 2000 signes) devront parvenir avant le 10 juin 2005 et être accompagnées d’un curriculum vitae (voir les recommandations sur le site de la revue http://www.univ-brest.fr/amnis/). Après acceptation des propositions, les articles devront être adressés avant le 30 octobre 2005 à :

-disquette :
M. Severiano Rojo Hernandez
Revue Amnis
Faculté des Lettres et Sciences Sociales Victor Segalen
20 rue Duquesne
BP 814
29285 Brest Cedex.
France

-e-mail :
- severiano.rojo-hernandez@univ-brest.fr
- amnis@univ-brest.fr

Les auteurs recevront au début de l’année 2006 un exemplaire papier de la revue.

Severiano Rojo Hernandez

Directeur de la revue

Catégories

Lieux

  • http//www.univ-brest.fr/amnis/

Dates

  • vendredi 10 juin 2005

Contacts

  • Rojo Hernandez Severiano
    courriel : severiano [dot] rojo-hernandez [at] univ-brest [dot] fr

Source de l'information

  • Revue Amnis
    courriel : amnis [at] revues [dot] org

Pour citer cette annonce

« Le populisme en Amérique et en Europe : origines, stratégies politiques et leaders (XIXe siècle à nos jours) », Appel à contribution, Calenda, Publié le mercredi 13 avril 2005, http://calenda.org/190111