AccueilCompétences et reconnaissance des genres littéraires

*  *  *

Publié le lundi 18 avril 2005 par Claire Lemercier

Résumé

Le genre est la part de généralité et de « connu » qui assure la communication du texte à son lecteur et son inscription dans l’histoire des formes, remplissant pour l’écriture, la lecture, ou la critique, une fonction de criblage, de médiation. Mais qu’est-ce qui exactement, du genre, préexiste, c’est-à-dire est disponible, pour les individus ? Quelle est la nature de ces usages des genres, comment s’y rapporte-t-on aux différents moments de l’histoire esthétique?

Annonce

Compétences et Reconnaissance des genres littéraires


Colloque international organisé par
le Centre de Recherche sur les Arts et le Langage (CNRS-EHESS, JEAN-MARIE SCHAEFFER)
et le Groupe de Recherches Interdisciplinaires en Analyse Comparée des Discours (UNIL-IRIS4, JEAN-MICHEL ADAM)

Maison Suger (Maison des sciences de l'homme) 16-18, rue Suger, 75006 Paris (M° Saint-Michel)


Le genre est la part de généralité et de « connu » qui assure la communication du texte à son lecteur et son inscription dans l’histoire des formes, remplissant pour l’écriture, la lecture, ou la critique, une fonction de criblage, de médiation. Mais qu’est-ce qui exactement, du genre, préexiste, c’est-à-dire est disponible, pour les individus ? Quelle est la nature de ces usages des genres, comment s’y rapporte-t-on aux différents moments de l’histoire esthétique?


Jeudi 21 avril

9h 30 Ouverture : Jean-Marie Schaeffer

Raphaël Baroni, Marielle Macé : « Connaître et reconnaître un genre littéraire »

10h-12h30. Présidence : Claude Calame (EHESS, Université de Lausanne)

Effets de fiction et effets de genres

· Marc Escola (Université Paris-IV Sorbonne) : « Fiction et diction : effets de genre dans les Lettres de Mme de Sévigné »

· Alexandre Gefen (Université de Neuchâtel) : L'intelligence de la totalité biographique

Pause

· Mar Garcia (Université Autonome de Barcelone) : « Instance narratoriale, indices de fictionnalité et reconnaissance générique dans le roman négro-africain »

· Lorenzo Bonoli (Université de Lausanne) : « La lecture du texte ethnographique »

14h15-16h45 : Présidence : Marielle Macé (CNRS)

Inventer un regard générique

· Florence Ferran (Université La Sapienza, Rome) : « L'expérience générique et ses pratiques d'appropriation. L'exemple de la critique d'art à sa naissance en France au XVIIIe siècle »

· Michel Murat (Université Paris-IV Sorbonne) : « La perception du poème en prose »

Pause

· Jean-Louis Dufays (Université catholique de Louvain) : « Quel cadrage générique face au brouillage des codes ? »

· Eric Marty (Université Paris VII-Jussieu) : « Roland Barthes : la question du genre neutre ».

Pause


17h00- 18h30

Table ronde : « Y a-t-il un savoir des genres littéraires ? »

Nathalie Heinich (CNRS),

Laurent Jenny (Université de Genève),

Bernard Vouilloux (Université Bordeaux III).



Vendredi 22 avril

9h30-12h30 : Présidence : Philippe Roussin (CNRS)

Reconnaître et s'orienter

· Rudolf Mahrer (Université de Lausanne) : « Style parlé ou genre oral? Étude linguistique du "roman parlant" »

· Séverine Hutin (Université de Besançon) : « Places et fonctions du genre épistolaire dans la réclamation écrite »

· Jean-Louis Jeannelle (Université Paris IV-Sorbonne) : « Les genres littéraires et le savoir des usagers : le cas des écritures de soi »

Pause

· Denis Saint-Jacques, Marie-José des Rivières (Université Laval, Québec) : « À quoi reconnaître L'Heure des vaches ? Ou qu'est-ce qu'un " récit du terroir " ? »

· André Petitat (Université de Lausanne) : Conte et pluralité interprétative

14h30-17h30 : Présidence : Raphaël Baroni (Université de Lausanne)

Novations et prescriptions de genres

Agathe Lechevalier (Université Paris III) : « Compétences du public et renouveau du roman dans les années 1830 »

Andor Horvath (Université de Cluj) : « Kafka: premières proses. La position du narrateur"

Philippe Roussin (CNRS) : « Effacement générique, prescriptions génériques au XXe siècle »

Pause

Sabrinelle Bédrane (Université Paris III) : « Une conscience aigue des genres : Compétences et pratiques génériques des auteurs dans les recueils de récits brefs de l’Extrême contemporain »

Pierre Sadoulet (Université de Saint-Etienne) : « Définition commerciale d’un genre et pratiques esthétiques : le cas du livre d’artiste »

18h. Discussion et conclusion des rencontres. Avec Jean-Marie Schaeffer.

NB. Cette session parisienne fait suite à une première session lausannoise du même projet (novembre 2004).

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • jeudi 21 avril 2005

Contacts

  • Marielle Macé
    courriel : mace [at] fabula [dot] org

Source de l'information

  • Marielle Macé
    courriel : mace [at] fabula [dot] org

Pour citer cette annonce

« Compétences et reconnaissance des genres littéraires », Colloque, Calenda, Publié le lundi 18 avril 2005, http://calenda.org/190133