AccueilLes enjeux des notions de Centre(s) et de Périphérie(s) en socio-anthropologie des arts plastiques

*  *  *

Publié le jeudi 05 mai 2005 par Natalie Petiteau

Résumé

Ces journées doctorantes ont pour objectif de dégager une large diversité de perspectives pouvant donner accès à l'analyse de la corrélation centre(s)/périphérie(s) en socio-anthropologie des arts plastiques. Les candidatures retenues seront celles mettant l'accent sur l'articulation de ces notions à leur terrain. Le pari est que la mise en commun de ces études génère une dynamique de groupe permettant de dégager un programme de recherche.

Annonce

Le SAP : qui sommes-nous ?

Ce groupe de réflexion a été créé par deux doctorantes de l'EHESS (Ana Leticia Fialho, CRAL et Annabelle Boissier, GTMS) ainsi que par un doctorant de la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de l'Université de Tunis (Hamdi Ounaïna). Il s'est constitué à la suite d'une rencontre au dernier congrès de l'Association Internationale des Sociologues de Langue Française (AISLF), à Tours, en Juillet 2004. Lors des débats organisés par le Comité de Recherche n°18, Sociologie des arts, il nous est apparu la nécessité de tester les outils d'analyse existants de la sociologie de l'art. En effet, ces outils largement utilisés dans leur contexte d'origine, posent problème dès lors qu'il s'agit de les appliquer à des contextes périphériques : sont-ils applicables comme tels ? Faut-il les adapter ? Ou bien faut-il en produire de nouveaux ?

Le point de départ du groupe, lié aux recherches de ces trois fondateurs, concerne les arts plastiques modernes et contemporains des pays « non occidentaux » et les rapports qu'ils entretiennent avec « l'espace international ». Les modalités de ce questionnement étaient étroitement liées au terme « non occidental » actuellement très utilisé, alors même que cette catégorie aux frontières incertaines ne nous permettait pas de dégager des problématiques communes aux terrains qu'elle est supposée subsumer. De ce fait, il devenait nécessaire en premier lieu de se demander ce que sont les conditions sociologiques d'existence de ces pratiques artistiques modernes et contemporaines dans les contextes n'appartenant pas au mainstream, et de tenter d'en faire ressortir aussi bien les problématiques communes que les grandes disparités.

Très vite un problème de détermination de notre objet d'étude commun s'est posé : si le mainstream peut être défini comme le centre, comment définissons nous la(les) périphérie(s) ? En focalisant nos questionnements sur des contextes dits « non occidentaux », ne nuisons-nous pas au développement du questionnement ? N'y a-t-il pas à l'intérieur même du mainstream une ou des périphéries ? Quels rapports ces dernières entretiennent-elles avec les périphéries qui se développent dans des contextes dits « non occidentaux » ? Un centre, ou de nouveaux centres, ne se développent-ils pas au sein de ceux-ci ? En fait : quelles sont les différentes catégories de périphérie et de centre qu'il est possible de définir ? La problématique liant le groupe est dès lors pensée en terme de contextes périphériques et non plus de pays périphériques.

La démarche proposée par le Groupe de Réflexion SAP consiste à interroger la diversité des rapports « centre/périphérie », « occident/non occident », ainsi que les notions de « modernité », « domination », « colonisation », « culturalisme », ou encore « centralisme » au sein de différents contextes périphériques. Nous souhaitons que chaque terrain se nourrisse des possibilités d'interprétations ouvertes par les autres ; ce qui implique de ne pas penser les terrains dans leur rapport strict à leur aire culturelle d'appartenance, et avec les seuls outils théoriques qui lui sont généralement associés. Autrement dit, il s'agira, à travers ce dialogue, de se donner les moyens de contextualiser les modèles théoriques, de les complexifier et/ou de les relativiser. Comment le terrain modifie-t-il l'approche des modèles théoriques convoqués ?: telle sera l'une des questions centrales.

Ainsi, si la sociologie de l'art n'a pas développé de corpus théorique spécifique à propos des pays ou contextes n'appartenant pas au mainstream, en revanche nombreuses sont les recherches qui s'intéressent actuellement à ces pays/contextes. A partir de ce constat sur lequel s'appuie le Groupe de Réflexion SAP, notre objectif à terme est de créer un espace à même de connecter les chercheurs travaillant sur ces thématiques et pouvant contribuer à la création d'un tel corpus capable de dynamiser les recherches de chacun.


Les membres du SAP
Coordinateurs(trices)

Annabelle BOISSIER, doctorante au laboratoire Genèse et Transformations des Mondes Sociaux GTMS-EHESS, directeur d'étude : Alban Bensa, sujet de thèse : Analyse du fonctionnement des interactions entre la scène internationale de l'art contemporain et la scène locale en Thaïlande. (annabelle.boissier@free.fr)

Ana Letícia FIALHO, doctorante au Centre de Recherche sur les arts et le langage CRAL-EHESS, directeur d'étude : Jacques Leenhardt, sujet de thèse : L'art contemporain du Brésil a-t-il une vocation internationale ? (analeticiaf@wanadoo.fr)

Hamdi OUNAINA, doctorant à la Faculté des Sciences Humaines et Sociales de l'Université de Tunis, directeur d'étude : Ridha Boukraa, sujet de thèse : Le monde de l'art tunisien, objet des stratégies de légitimation et de domination esthétique des artistes de l'Ecole de Tunis. (hamdi_ana@yahoo.fr)

Comité scientifique (la constitution du comité n'est pas achevée)

Kmar BENDANA, Historienne, Professeur (IRMC, Tunis)
Ridha BOUKRAA, Sociologue, Professeur (Université de Tunis)
Maria Lucia BUENO, Sociologue, Professeur (Université du SENAC/SP et Fundacao Alvares Penteado/SP, Brésil)
Brigitte DERLON, Anthropologue, Maître de Conférence (EHESS-CNRS, Paris)
Jan MARONTATE, Sociologue, Professeur (Acadia University, Montréal)
Stephen WRIGHT, Philosophe et Critique d'art indépendant (Paris)

Calendrier des activités du SAP

15-16 septembre 2005, EHESS-MSH, Paris, France. Journées Doctorantes : Les enjeux des notions de Centre(s) et de Périphérie(s) en socio-anthropologie des arts plastiques.
Deuxième semestre 2006, Université de Tunis, Tunisie. Colloque : Paradigme de l'Image et Sociologie/Anthropologie de l'art dans les pays arabes et musulmans.
Deuxième semestre 2007, Colloque au Brésil


Appel à communications


Premières Journées Doctorantes du SAP, 15-16 septembre 2005, EHESS-MSH, Paris, France

Les enjeux des notions de Centre(s) et de Périphérie(s) en socio-anthropologie des arts plastiques.


Nombre de recherches en sociologie ou anthropologie de l'art se développent aujourd'hui en réponse au mouvement « d'ouverture » de la scène internationale de l'art contemporain en direction des « arts venus d'ailleurs ». Pour partie ces recherches se donnent comme objectif de souligner l'hétérogénéité des catégories de reconnaissance des artistes en fonction de leur contexte d'origine. Ainsi, un artiste contemporain brésilien et son homologue allemand ne peuvent développer les mêmes stratégies de carrière. Au sein d'un même pays, il en va également de même pour les perspectives de carrière des artistes selon qu'ils travaillent en province ou dans la capitale.

La structuration de la scène artistique à l'intérieur de laquelle opèrent les artistes joue également un rôle majeur dans ces formes de reconnaissance. Selon les cas, cette scène peut faire preuve d'un dynamisme local, national ou régional propre, diminuant la valeur de la reconnaissance internationale ; elle peut aussi fonctionner en circuit fermé avec un réseau de reconnaissance spécifique au sein duquel l'aspect « international » n'a pas de valeur en soi ; elle est encore susceptible, à l'inverse, de tenir « l'internationalisation » pour l'une des valeurs importantes du système de reconnaissance locale.

L'exploration des marges ou frontières de ces différentes catégories de reconnaissance apparaît donc comme nécessaire. Les différences de valeur accordée à la reconnaissance internationale selon les scènes nationales ou locales tendent à laisser penser que le centre, point de référence pour définir la périphérie, ne recouvre pas toujours la même réalité et que les artistes ne sont pas toujours contraints de viser l'international pour briguer le statut d'artiste « contemporain ».

Les recherches sur l'art contemporain ne sont pas les seules à questionner les rapports entre centre(s) et périphérie(s). Il en va de même pour celles qui portent notamment sur l'art « moderne », « populaire », « artisanal » ou « provincial » dans différents contextes nationaux ou locaux. Intégrer l'ensemble de ces recherches dans la réflexion et abandonner la référence aux arts non occidentaux au profit d'un débat sur les notions de centre et périphérie devrait permettre de sortir des perspectives culturalistes et tiers-mondistes, tout en se donnant les moyens d'un comparatisme qu'on espère fécond.

Ce séminaire de travail sur deux jours se proposera de dégager une large diversité de perspectives pouvant donner accès à l'analyse de la corrélation centre(s)/périphérie(s) en socio-anthropologie des arts plastiques. Les différentes thématiques, que nous n'avons pas voulu prédéterminer, seront élaborées sur la base des propositions reçues, et ce, en concertation avec le comité scientifique.
Puisqu'il s'agit de Journées Doctorantes dont le but est notamment de réfléchir sur les outils théoriques et les méthodes d'analyse, le propos n'est pas de présenter des recherches achevées ; n'hésitez pas à nous faire parvenir vos propositions quelle que soit l'avancée de vos travaux, si tant est que les questions posées y soient à l'oeuvre.

Les propositions sont à envoyer avant le 15 juin 2005 par courrier électronique (en format word ou rtf) à l'adresse suivante : groupe_sap@yahoo.fr. Doivent y figurer : le titre de la communication, un résumé de 250 mots, vos noms, prénoms, discipline étudiée, laboratoire de rattachement et adresse électronique. Une courte notice biographique serait également appréciée. Une réponse d'acceptation ou de refus vous parviendra courant juillet. Afin d'optimiser le travail de ces Journées Doctorantes, les communications devront être envoyées 15 jours avant leur tenue, afin d'être diffusées à l'ensemble des participants.

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • mercredi 15 juin 2005

Fichiers attachés

Contacts

  • Groupe de Réflexion SAP
    courriel : groupe_sap [at] yahoo [dot] fr

Source de l'information

  • Groupe de Réflexion : Socio-anthropologie des arts plastiques dans les contextes périphériques ~
    courriel : groupe_sap [at] yahoo [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Les enjeux des notions de Centre(s) et de Périphérie(s) en socio-anthropologie des arts plastiques », Appel à contribution, Calenda, Publié le jeudi 05 mai 2005, http://calenda.org/190212