AccueilLa discipline archéologique

La discipline archéologique

Controverses, frontières et transferts de modèles

*  *  *

Publié le mardi 10 mai 2005 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Annonce

Le séminaire porte sur l’exploration anthropologique de controverses ou de débats portant sur la discipline archéologique et en particulier lorsqu’elle ambitionne de garantir la vérité de ses énoncés. Cette interrogation se développera en variant les échelles d’approche. Elle portera tout d’abord sur le régime disciplinaire de l’archéologie. Tant à travers les modes de production de ses données et les ressources cognitives empruntées aux “ sciences dures ” que par ses procédés discursifs, elle se situe dans un entre-deux : entre une perspective naturaliste et une perspective sociale, entre modélisation et récit, entre culture scientifique et fiction bien fondée. Les uns tentent de la “ rendre sociale ”, d’autres souhaitent y élaborer des modèles épistémologiques exportables, certains enfin essaient de s’allier avec d’autres sciences sociales alors constituées en ressources analogiques ou théoriques. On analysera dans ce cadre les transferts de modèles, de concepts et de procédures en interrogeant l’effet des usages analogiques de ressources cognitives diverses sur la définition même de l’espace disciplinaire que l’archéologie s’assigne. Par une réduction d’échelle, l’analyse portera également sur des épreuves localisées de qualification d’objets. S’agissant de cette qualification d’objets comme archéologiques et historiques, l’attention sera portée à des controverses sur l’authenticité de sites singuliers. Mais il pourra également s’agir de qualifications particulières d’objets déjà authentifiés et que l’on fait relever -sans doute au prix d’un anachronisme ou d’un universalisme émotionnel - de catégories plus générales comme, par exemple, “ l’art préhistorique ”. Dans ce cas, il s’agira de s’intéresser aux espaces de discussion et de raisonnement qui ont présidé à ces opérations de catégorisation.

Programme :

13 mai. Le culturalisme en archéologie. Philippe Boissinot.

20 mai. Restes humains et culture matérielle au fondement de l’archéologie. L’archéologie est-elle encore une science sociale ? Frédéric Joulian.

27 mai. A quoi sert la notion de discipline pour l'archéologie ? Jean-Louis Fabiani.

3 juin "L'invention de l'art pariétal préhistorique, d'Altamira (1879) à

Gargas (1906) : controverses, expériences et pique-nique". Béatrice Fraenkel.

10 juin. Autour du livre Guide des méthodes de l’archéologie (titre provisoire François Giligny.

17 juin Séance de conclusion

Le séminaire aura lieu à l'EHESS, dans les locaux du 105 bd Raspail, le vendredi à 14 h en salle 9 du 13 mai au 17 juin 2005.

Catégories

Lieux

  • Paris, France

Dates

  • vendredi 13 mai 2005

Contacts

  • Noel Barbe , Jean-Louis Fabiani ~
    courriel : noel [dot] barbe [at] culture [dot] fr

Source de l'information

  • Noel Barbe , Jean-Louis Fabiani ~
    courriel : noel [dot] barbe [at] culture [dot] fr

Pour citer cette annonce

« La discipline archéologique », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 10 mai 2005, http://calenda.org/190226