AccueilApprentissages, initiations et identités sexuées

*  *  *

Publié le lundi 16 mai 2005 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Exemple paradigmatique du rite de passage biographique, « l’initiation » semble avoir acquis le statut de notion emblématique de l’anthropologie. Elle ne va cependant pas de soi pour peu que l’on s’intéresse aux présupposés qui ont permis d’en faire une référence obligée. Elle est aujourd’hui soumise à deux interrogations parallèles. La première concerne les recherches sur les terrains « exotiques », dits « classiques », de l’anthropologie. L’assimilation hâtive du modèle de l’initiation à l’initiation masculine, que l’on repère ou non par ailleurs des formes mineures d’initiation féminines y est aujourd’hui remise en question de deux façons : d’une part par une attention renouvelée pour les initiations féminines là où elles existent, d’autre part par un intérêt nouveau pour la place des femmes dans les initiations masculines. La deuxième interrogation est le fait des anthropologues travaillant sur « nos sociétés » occidentales, européennes en particulier. Là, c’est le terme même d’initiation qui pose problème. Son emploi n’est-il pas largement métaphorique ? Ne sert-il pas trop souvent à traduire dans le langage anthropologique de la ritualité ce que l’on peut désigner par ailleurs comme des étapes dans la socialisation des individus « modernes » ? Ce sont ces deux types d’interrogation que les Journées de juin veulent exposer et confronter. Interrogations parallèles, donc, sur les définitions, sur les usages des notions mais aussi, à travers des exemples largement exposés et empruntés aussi bien à des terrains lointains qu’à des terrains proches, interrogations communes sur les voies d’accès à une identité sexuée, faites d’apprentissages et/ou d’initiations.

Annonce

Ecole des Hautes Etudes des Sciences Sociales

Programme de Recherches Interdisciplinaires :

« La dimension sexuée de la culture et de la société »

Journées d’études – Toulouse – 2et 3 juin 2005

Apprentissages, initiations et identité sexuée

Organisées par le Centre d’Anthropologie

A la Maison de la Recherche de l’Université de Toulouse-Le Mirail
Salles D30 – D31 (ouvert au public sauf le 3 juin après-midi)

Exemple paradigmatique du rite de passage biographique, « l’initiation » semble avoir acquis le statut de notion emblématique de l’anthropologie. Elle ne va cependant pas de soi pour peu que l’on s’intéresse aux présupposés qui ont permis d’en faire une référence obligée. Elle est aujourd’hui soumise à deux interrogations parallèles. La première concerne les recherches sur les terrains « exotiques », dits « classiques », de l’anthropologie. L’assimilation hâtive du modèle de l’initiation à l’initiation masculine, que l’on repère ou non par ailleurs des formes mineures d’initiation féminines y est aujourd’hui remise en question de deux façons : d’une part par une attention renouvelée pour les initiations féminines là où elles existent, d’autre part par un intérêt nouveau pour la place des femmes dans les initiations masculines. La deuxième interrogation est le fait des anthropologues travaillant sur « nos sociétés » occidentales, européennes en particulier. Là, c’est le terme même d’initiation qui pose problème. Son emploi n’est-il pas largement métaphorique ? Ne sert-il pas trop souvent à traduire dans le langage anthropologique de la ritualité ce que l’on peut désigner par ailleurs comme des étapes dans la socialisation des individus « modernes » ? Ce sont ces deux types d’interrogation que les Journées de juin veulent exposer et confronter. Interrogations parallèles, donc, sur les définitions, sur les usages des notions mais aussi, à travers des exemples largement exposés et empruntés aussi bien à des terrains lointains qu’à des terrains proches, interrogations communes sur les voies d’accès à une identité sexuée, faites d’apprentissages et/ou d’initiations.

Programme des Journées

Jeudi 2 juin

Matinée 9h-12h : présidée par Agnès FINE (EHESS – Centre d’Anthropologie)

Pascale BONNEMERE (CNRS – CREDO) :

Initiation, rite de passage, “gender” et pouvoir : de quelques pratiques et notions imbriquées en Nouvelle-Guinée.

Françoise DOUAIRE MARSAUDON (CNRS – CREDO) :

Le rituel du kava et la fabrication de l’identité masculine en Polynésie (Tonga).

[ repas de midi pris sur place ]

Après-midi 14h-17h30 : présidé par Irène THÉRY (EHESS – SHADYC)

Dominique BLANC (EHESS – Centre d’Anthropologie) :

Une présomption d’initiation ? Quels modèles pour les rites de passage dans une société scolarisée ?

Emmanuelle GODEAU (Centre d’Anthropologie) :

Le sexe et la mort : apprentissages professionnels et aspects initiatiques dans la formation des internes en médecine.

Virginie VALENTIN (Centre d’Anthropologie) :

La jeune fille, le jeune homme et la danse.

Vendredi 3 juin

Matinée 9h-12h : présidée par Claudine VASSAS (CNRS – Centre d’Anthropologie) :

Jean-Pierre ALBERT (EHESS – Centre d’Anthropologie) :

Action rituelle et production des identités sexuées.

Anne-Marie PEATRIK (CNRS – ParisX-Nanterre)

Classes d’âges et institution initiatique : un lien constitutif

[ repas de midi pris sur place ]

Après-midi : Réunion de tous les participants membres du PRI :

Débat général et projets de recherches

CENTRE D’ANTHROPOLOGIE39 allées Jules-Guesde – 31000 Toulouse – tel. 05 61 55 80 70 – Fax : 80 73

Contact pour les journées : Dominique BLANC ( blanc@cict.fr) ou Agnès MARTIAL (martial@ehess.univ-mrs.fr)

Journées organisées en collaboration avec le GREMOC (groupement pour la diffusion des recherches en ethnologie)

Catégories

Lieux

  • Toulouse, France

Dates

  • jeudi 02 juin 2005

Contacts

  • Dominique Blanc
    courriel : blanc [at] cict [dot] fr

Source de l'information

  • Dominique Blanc
    courriel : blanc [at] cict [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Apprentissages, initiations et identités sexuées », Journée d'étude, Calenda, Publié le lundi 16 mai 2005, http://calenda.org/190244