AccueilTransport et circulations intra-urbains

Transport et circulations intra-urbains

dans une perspective comparative des grandes capitales européennes à l'époque préindustrielle

*  *  *

Publié le lundi 16 mai 2005 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Appel à contributions pour une session spéciale de la 8ème conférence internationale d'histoire urbaine qui doit avoir lieu à Stockholm (Suède) du 30 août au 2 septembre 2006. dates limites des propositions : 1er octobre 2005 langues acceptées : français et anglais Domaines : Histoire économique et sociale; histoire du droit

Annonce

Appel à contributions pour une session spéciale de la 8ème conférence internationale d'histoire urbaine qui doit avoir lieu à Stockholm (Suède) du 30 août au 2 septembre 2006.
dates limites des propositions : 1er octobre 2005
langues acceptées : français et anglais
Domaines : Histoire économique et sociale; histoire du droit


Si les circulations interurbaines et les réseaux de communication ont fait l'objet de nombreux travaux et de plusieurs colloques récents à l'échelle européenne, les dessertes intra-urbaines demeurent plus mal connues dans la période préindustrielle. La croissance rapide des grandes capitales aux XVIIe et surtout au XVIIIe siècle a pourtant eu pour conséquence l'intensification des déplacements des personnes et des marchandises à l'intérieur de celles ci ainsi que celle des échanges avec leurs périphéries. A Paris, la sédentarisation de la Cour à Versailles a de plus entraîné l'essor des flux entre la ville capitale et le centre où s'exerce le pouvoir politique, qui attire un public nombreux mais aussi une masse considérable de fournisseurs. Précocement, le besoin de transports publics comme la nécessité d'une réglementation de la circulation des marchandises et des animaux dans la ville sont apparues, suscitant à leur tour une offre de transport organisée par la puissance publique dans le cadre de l'économie des privilèges. Celle-ci s'accommode de plusieurs formules juridiques (libre entreprise, cadre corporatif, office, monopoles d'exploitations sur certains trajets), selon qu'il s'agit de transporter personnes ou marchandises, par terre ou par eau. Il s'agirait lors de cette session de confronter les différents modèles européens d'organisation, en s'attachant à la fois à leurs spécificités juridiques, économiques, sociales et spatiales. Le partage des fonctions entre acteurs selon les produits et les trajets, les conditions d'exploitation des services, soumis ou non à des cahiers des charges plus ou moins contraignants et à un contrôle des tarifs, l'impact sur l'espace urbain de l'apparition de pôles de redistribution des produits (ports, chantiers, halles centrales...), constituent des axes pertinents d'approche de cette dimension de la vie urbaine. Il s'agira en outre d'identifier les conditions et la chronologie d'apparition de services collectifs de transports propres à soutenir ou à accroître la mobilité des hommes et des marchandises dans l'espace urbain.

Even if there were numerous studies and several recent European symposia about inter-urban circulation and communication networks, we still know very little about the intra-urban transport services in pre-industrial times. The rapid growth of the great capitals in the seventeenth and especially the eighteenth century brought on the intensification of movements of people and goods inside the towns and the increase of exchanges between the centre and the periphery of towns. As for Paris, the royal court’s move to Versailles multiplied the flow between the capital city and the political centre. This attracted many people and a great number of tradesmen. The need for public transport as the necessity for controlling the movement of goods and animals in towns appeared early on. This forced the State to propose public ways of transport through the organization of privileges. Many legal formulas would be used (free enterprise, corporate body, public office, monopolistic service of certain routes). It all depended on what was carried, people or goods, and the kind of transport this was, on land or river. Our session will confront the different models of transport organization, which functioned in Europe, trying to catch at the same time the legal, economic, social and spatial aspects. The sharing of the functions between actors according to the products and the routes, the running conditions of these services depending upon their more or less restrictive requirements as well as the control of their rates and the impact on urban space of the appearance of redistribution poles for goods (ports, building sites, central markets, etc.) will constitute the three main axes of our session. Moreover, we will try to identify the terms and the history of these public services of transport, as ways to support and increase the mobility of men and goods in urban spaces.

Catégories

Lieux

  • Stockholm, Suède

Dates

  • samedi 01 octobre 2005

Contacts

  • Robert Carvais
    courriel : rcarvais [at] noos [dot] fr
  • Dominique Margairaz
    courriel : DMargairaz001 [at] aol [dot] com

Source de l'information

  • Robert Carvais
    courriel : rcarvais [at] noos [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Transport et circulations intra-urbains », Appel à contribution, Calenda, Publié le lundi 16 mai 2005, http://calenda.org/190247