AccueilImaginer le pire ?

*  *  *

Publié le lundi 30 mai 2005 par Inès Secondat de Montesquieu

Résumé

Imaginer le pire ? Colloque des 3 et 4 juin 2005 Chaire de Développement Durable de Sciences Po et Axe risques et crises collectifs Msh-Alpes

Annonce

Imaginer le pire ?

Colloque des 3 et 4 juin 2005

Chaire de Développement Durable de Sciences Po

et

Axe risques et crises collectifs Msh-Alpes

L'objet de ce colloque est de s'interroger sur les usages politiques et sociaux de la notion de "pire", le pire étant ici limité aux diverses conséquences possibles de la mise en œuvre de technologies, d’innovations scientifiques (de l’accident, la catastrophe à des effets plus diffus). Il s'agit moins de s'interroger sur les probabilités supposées d'occurrence des évènements et situations critiques que de les replacer au sein des scènes sociales où ils se constituent en enjeux.

Dans quelles conditions aujourd’hui, des acteurs politiques et sociaux sont-ils conduits à évoquer le pire ? Cette évocation se comprend-elle essentiellement en fonction des problèmes mis en avant et qui, par leur nature même, appellent une telle qualification ? Ou bien se comprend-elle aussi voire d’abord comme une ressource que mobilisent différents types d’acteurs pour susciter l’attention publique sur diverses questions, pour développer des stratégies, assurer leur influence, affermir leur pouvoir ? En quoi donc la référence au pire peut-elle devenir un élément du jeu politique et social ?

Inversement, quelles sont les résistances contemporaines à l’évocation du pire ? Quels sont éventuellement les problèmes qui, bien que pouvant être identifiés à travers cette notion (notamment ceux qui touchent à l’intégrité physique des êtres, aux conditions mêmes d’existence de l’humanité, de son environnement, etc.), ne sont pas traités sous cette angle ? Quel inconvénient peut-il y avoir, pour les différents acteurs, institutionnels et non-institutionnels, à se situer dans ce registre ? Autrement dit, quels sont, dans le jeu social et politique, les divers obstacles à l’usage du pire ?

Le colloque aura lieu à la Fondation EDF Electra : 6 rue Récamier Paris 7ème.

Pour chercher des réponses à ces questions, trois sessions seront organisées :

1° session Vendredi 3 juin de 9H30 à 12H30 : Usages du pire dans la philosophie, la science politique, l'économie.

9h15 : accueil café

9H30-10H : David Vogel, Professeur au département de Sciences Politique à l’Université de Berkeley, Californie,

10H-10H30 : Olivier Godard, Directeur de recherches au CNRS, professeur à l’École Polytechnique et docteur d’État en sciences économiques,

10H30-11H : Patrick Lagadec, Directeur de recherche à l'École Polytechnique (Laboratoire d'Économétrie), Docteur d'État en Science Politique.

11H-12H : discussion avec la salle

2° Session Vendredi 3 juin de 14H à 17H30 : Les usages du pire par des acteurs institutionnels : Etat, membres de l'administration, agences gouvernementales :

14h-14H30 : Geneviève Decrop, Politologue,

14H30-15H : Jacques Lagroye, Professeur de sciences politiques à l'Université Paris-I-Sorbonne,

15H-15H30 : Philippe Vesseron, Président du BRGM, ex Directeur de la prévention des pollutions et des risques et Délégué aux risques majeurs,

15H30-16 H : Pause café

16H-16H30 : André Oudiz, IRSN, Directeur du Programme stratégique « gestion des situations post-accidentelles »,

16h30-17H30 : discussion avec la salle

3° Session Samedi 4 juin de 9H30 à 12H00 : Les usages du pire par des acteurs non-institutionnels (Associations, médias etc. ).

9H30-10H : Marc Menessier, Journaliste au Figaro,

10H-10H30 : Francis Chateauraynaud, Directeur d’études à l’EHESS,

10H30-11H00 : Michèle Rivasi, Ex-directrice générale de Greenpeace France et ancienne députée de la Drôme.

11H00-12H00 : discussion avec la salle

Le colloque est co-organisé par Daniel Boy (Directeur de recherche à Sciences Po), Claude Gilbert (Directeur de recherche au CNRS, Pacte/Cerat-Msh-Alpes) et Laurence Tubiana (Directrice de la Chaire de Développement Durable de Sciences Po).

Contacts :

Chaire de Développement Durable
Julie Cohen

2 square de Luynes

75007 Paris

Tel : +331 45 49 72 01

Port : +336 60 93 50 71

http://www.proses.sciences-po.fr

Catégories

Dates

  • vendredi 03 juin 2005

Contacts

  • Julie Cohen
    courriel : julie [dot] cohen [at] sciences-po [dot] fr

Source de l'information

  • Julie Cohen
    courriel : julie [dot] cohen [at] sciences-po [dot] fr

Pour citer cette annonce

« Imaginer le pire ? », Colloque, Calenda, Publié le lundi 30 mai 2005, http://calenda.org/190298